L'émission Le Droit de Savoir parle des arnaques liées aux régimes

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 03/06/2008

Une enquête intéressante à voir et à méditer afin de décrypter un marché qui pèse lourd, à la fois en euros et en arnaques.

Ce soir 03/06/2008, TF1 diffuse à 23h00, dans le cadre de l'émission Le Droit de Savoir, un reportage incroyable sur les choses à éviter quand vous souhaitez perdre du poids à n'importe quel prix. En effet, à moins d'améliorer ses habitudes alimentaires (le jeûne - sur lequel s'attarde une partie du reportage - ne constitue pas à nos yeux une bonne habitude, voyez la fiche du régime Jeûne pour lire les inconvénients), vous ne pourrez normalement pas maigrir correctement. C'est ce que l'émission veut vous montrer (éviter les médicaments miracles, de payer les coachs personnels trop chers, de payer cher pour jeûner, etc.).


> 27 français sur 100 ont l'habitude d'acquérir des solutions minceur

Selon Maud Richard, l'auteure de l'enquête, les experts estiment qu'entre 2008 et 2012, le marché des produits minceur aura augmenté de 50%. De nos jours, 27 français sur 100 achètent des compléments amincissants. Aux Etats-Unis, le pourcentage est bien supérieur (60 américains sur 100 le font). Et pourtant il n'existe pas de pilules minceur qui fonctionnent réellement. Quand le traitement est mis en pause ou arrêté, le poids perdu est repris (effet yo-yo).


> Certains dépensent six milles euros pour... ne plus manger !

La mode édifiante du moment est le jeûne. Les reporters se sont rendus dans une clinique privée luxueuse située près du lac de Constance (nord des Alpes). Les clients y pratiquent des exercices sportifs, et mangent des légumes réduits en jus et des bouillons, boivent des tisanes. Passer 12 jours dans cette clinique privée coûte entre trois mille cinq cents et six milles euros. Pour perdre un kilogramme, le coût devient prohibitif (sauf peut-être pour Britney Spears) !


> Payer trois mille sept cent euros chaque année pour un coach personnel

C'est très tendance. Les enquêteurs ont rencontré une femme qui avait grossi de 35 kilos pendant qu'elle était enceinte. Cette femme payait ensuite un coach au tarif de 3 700 euros pour 12 mois (ce qui fait presque 310 euros par mois). L'entraîneur personnel gère complètement les activités physiques de sa cliente : ajustements du comportement alimentaire, changements d'alimentation, augmentation des entraînements sportifs, etc. Le coach personnel vient même avec elle au marché pour faire les courses. En 3 mois, cette femme a maigri de 20 kilogrammes. Mais saura-t-elle conserver son poids santé quand le coûteux abonnement aura pris fin ?


> Une personne succombe à un mauvais dosage de pilules minceur

Il s'agit d'une affaire qui date de 2006. Un médecin spécialisé en nutrition avait prescrit à ses clientes des cachets qui intègrent des extraits d'hormones thyroïdiennes et des diurétiques. Ce médecin travaillait en tandem avec le pharmacien qui fabriquait ces comprimés. Un jour, le pharmacien en question avait mal dosé les hormones thyroïdiennes (il en avait mis 400 à 800 fois plus que la dose tolérable). Le résultat était désastreux puisqu'une patiente de 57 ans succombait au surdosage et dix autres personnes étaient tombées dans le coma.


> Maigrir de 15 kilogrammes avec des hormones vétérinaires

Il existe sur Internet un marché noir étonnamment grand de produits non autorisés. Certaines personnes sont prêtes à tout pour perdre du poids. Elles sont même capables de prendre un médicament que les vétérinaires donnent aux... juments pour faciliter l'accouchement. Des rumeurs disent que quelques célébrités américaines (comme Nicole Richie) les ont utilisé. Une perte de poids allant jusqu'à 15 kilos peut être obtenue assez facilement par ce moyen dangereux. Les hormones vétérinaires peuvent donner des migraines, un rythme cardiaque plus rapide que la normale, des tremblements. L'un des plus gros dangers liés à ce traitement reste la mort subite due à l'accélération incontrôlable du rythme cardiaque.


> Dépenser 1 500 euros pour obtenir 300 piqûres d'eau

L'enquête s'est également penchée sur la lipodissolution, une "technique" supposée combattre la cellulite (à ne pas confondre avec la liposuccion). Certains médecins généralistes pratiquent cette méthode : 300 à 400 piqûres d'eau dans les parties cellulitiques au prix de mille cinq cent euros. Pour les reporters, il s'agit ni plus ni moins que du charlatanisme. Au mieux, rien ne se passe dans l'organisme. Mais si ces médecins injectent trop d'eau, les cellules graisseuses peuvent exploser et pourrir dans l'organisme.

Une femme âgée de 35 ans et une adolescente âgée de 15 ans s'étaient ainsi vues admises aux urgences, souffrant presque de septicémie (une infection générale grave de l'organisme par des germes pathogènes). La trentenaire ne peut plus se baisser désormais puisque ses brûlures ventrales provoquent trop de douleurs si elle le fait. L'adolescente porte désormais des cicatrices gigantesques sur les cuisses.


Les reporters passent en revue ces faits divers et conclut qu'après "quatre mois d'enquête, le seul truc qui fonctionne réellement pour perdre du poids consiste à améliorer le mode d'alimentation et à faire plus d'activités physiques".


Que pensez-vous de cette enquête : réaliste ou caricaturale ? Si vous avez vu l'émission, comment avez-vous senti le mode d'enquête : trop orienté ou au contraire neutre ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :