Dangers du diphénol A (bisphénol A) dans les aliments en conserve

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 03/06/2008

Le BPA est un produit chimique largement utilisé depuis les années 1960. Des centaines d'études ont dénoncé ses dangers. Les voici.

Le diphénol A est aussi appelé bisphénol A (BPA). Il s'agit d'une substance chimique industrielle qui est utilisée pour fabriquer certains plastiques et résines depuis les années 1960. En particulier, le BPA se trouve dans les plastiques en polycarbonate (PC) et les résines époxy.

Les plastiques PC sont souvent utilisés dans des contenants servant à conserver nourritures solides et boissons (comme les bouteilles d'eau, les biberons, les vers et bouteilles pour bébés). Le polycarbonate peut aussi être utilisé dans la fabrication de récipients destinés au four à micro-ondes, de jouets et d'autres biens de consommation.

Les résines époxy peuvent être utilisées pour enduire l'intérieur de produits métalliques, comme les boîtes de conserve, les boîtes de lait en poudre pour bébés, les bouchons des bouteilles et les tuyaux de distribution d'eau. Certains mastics et matériaux composites dentaires peuvent également contenir du diphénol A. Et certains produits en papier thermique, comme les reçus de caisse enregistreuse, peuvent contenir du BPA.

Selon la FDA, 17% de l'alimentation américaine provient des aliments en conserve. Or la plupart de ces aliments se contiennent dans des boîtes de conserve qui ont une doublure (une couche de recouvrement de l'intérieur) en époxy faite avec du bisphénol A.

Le BPA est un perturbateur endocrinien qui peut imiter l'action de l'oestrogène humain et qui, selon certaines études, est associé au cancer du sein, aux dérèglement hormonaux et à la puberté précoce chez les femmes, au cancer de la prostate chez les hommes. Des études ont également suggéré une association avec le trouble de déficit de l'attention / hyperactivité (TDAH) ainsi qu'avec l'obésité (le BPA pourrait être obésogène s'il est consommé régulièrement dès l'enfance selon certaines études cliniques).


L'organisation environnementale américaine "Environmental Working Group" (EWG) a testé diverses nourritures en conserve achetées un peu partout aux Etats-Unis et a trouvé le diphénol A dans plus de la moitié de ces nourritures, à des taux 200 fois supérieurs à la limite acceptable fixée par le gouvernement américain.

Le problème est qu'il n'y a pas de standards pour le bisphénol A aux Etats-Unis, ce produit chimique est autorisé dans la fabrication de tout et n'importe quoi. Des milliards de kilogrammes de BPA sont ainsi fabriqués chaque année. L'EWG a par ailleurs listé plus de 100 études avec revue à comité de lecture qui ont trouvé que le diphénol A est toxique même à partir des doses faibles.

De tous les aliments en conserve analysés par l'EWG, l'organisation a trouvé que les soupes de volaille, les laits en poudre pour bébés, et les raviolis sont les plus concernés par le BPA. Consommer simplement une à trois portions de ces nourritures en conserve, possédant cette concentration de diphénol A, pourrait exposer une femme ou un nourrisson à des taux de BPA qui risquent de provoquer des effets indésirables sérieux (les tests réalisés sur des animaux l'ont montré).


Pour réduire au maximum l'exposition au bisphénol A contenu dans les aliments en conserve et diminuer les dangers liés à une telle exposition, vous pouvez :

  • Ne pas utiliser les laits en poudre en conserve : beaucoup de fabricants de ces laits utilisent des doublures basées sur le BPA sur les portions en métal des boîtes qui en contiennent. Si vous devez employer du lait en poudre, choisissez la version poudrée ou en liquide dans les bouteilles en plastique.

  • Ne pas manger des aliments en conserve si vous êtes enceinte : cela est logique pour les parents, surtout pour les femmes enceintes ou qui allaitent, de minimiser l'exposition des corps et cerveaux en développement de leurs enfants au BPA.

  • Acheter des bouteilles, pas des boîtes de conserve : de nombreux produits alimentaires, comme les sauces de tomate, sont disponibles dans les bouteilles en verre tout comme dans des boîtes de conserve. Est-ce que l'époxy blanc qui se trouve à l'intérieur du couvercle métalissé (des bouteilles) contient du diphénol A ? Probablement, mais il y a beaucoup moins de surface que tout l'intérieur d'une boîte de conserve.

  • Commencer à faire la cuisine au lieu de vous contenter de réchauffer les plats industriels prêts à manger : le fait que 17% de l'alimentation américaine proviennent des boîtes de conserve peut être aperçu comme un scandale quand tout le pays dispose d'énormément de nourritures fraîches. Cuisinez à partir des aliments frais pour éviter le problème de BPA.

  • Acheter des nourritures conservées dans des boîtes dépourvues de bisphénol A : pas tous les fabricants utilisent ce produit chimique. Certains n'en mettent pas dans leurs contenants, et ils le disent haut et fort.

A noter que le gouvernement canadien considère dès avril 2008 le bisphénol A comme un produit chimique dangereux. Le gouvernement du Canada a d'ores et déjà interdit les biberons fabriqués avec du polycarbonate. Il a aussi demandé aux fabricants de lait maternisé en boîte de diminuer l'intégration du diphénol A.

Pour les personnes soucieuses de ne pas provoquer chez leurs enfants tout problème futur lié à un contact avec cette substance durant leur jeune âge, ces points méritent d'être soulignés.


Que pensez-vous des dangers du bisphénol A dans les aliments en conserve ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Vaness  |  03 juin 2008, 03:04
Cool, c'e bon à savoir, merci...
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :