Manger trop de protéines contribuerait à l'obésité

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 18/04/2009

Une consommation excessive de protéines pourrait mener à l'obésité, si elle est accompagnée d'une alimentation riche en matières grasses.

Dans une découverte inattendue, une équipe interdisciplinaire de 21 chercheurs du centre médical de l'Université Duke (Etats-Unis) a constaté qu'une consommation excessive de protéines, ajoutée à des apports élevés en matières grasses, pourraient contribuer au développement de l'insulino-résistance. Or des études antérieures avaient établi que la résistance à l'insuline est liée à l'obésité.

L'étude a examiné les profils métaboliques de 141 personnes. Elle a constaté que des hauts niveaux de la chaîne ramifiée d'acides aminés, qui constitue les protéines, aussi bien que des niveaux élevés de produits de dégradation BCAA (acides aminés chaînés branchés, "Branched-Chain Amino Acid" en anglais) distinguent nettement les personnes obèses des personnes non-obèses. L'impact de l'augmentation des apports en BCAA sur la résistance à l'insuline a ensuite été testé chez les rats de laboratoire.

L'étude a été financée par GlaxoSmithKline et l'Institut National de la Santé américain, et est publié dans le numéro d'avril de la revue scientifique "Cell Metabolism".

"Ce que nous avons essayé de développer au centre médical de l'Université Duke pendant les sept dernières années est une plate-forme pour nous permettre de compléter une analyse très détaillée de la façon dont le métabolisme change selon les différentes maladies", a déclaré le chercheur principal Christopher Newgard.

La découverte de la signature du profil métabolique lié aux BCAA chez les personnes obèses était imprévue, dit le chercheur.

"A notre grande surprise, lors d'une simple comparaison des profils métaboliques entre les personnes obèses et de poids standard, le groupe de métabolites qui avaient les plus hauts niveaux étaient les BCAA et leur catabolites, et pas les lipides ni les acides gras comme on aurait pu s'y attendre," dit-il.

Alors que les études antérieures en profilage métabolomique étaient de "petite échelle" et ne testaient que les effets d'un niveau hormonal seul, cette nouvelle étude a été beaucoup plus globale, a déclaré Jie An, co-auteur de l'étude et chercheur au département de pharmacologie et de biologie du cancer.

Maintenant que les chercheurs ont constaté que la combinaison des niveaux élevés de BCAA et des apports riches en matières grasses conduit à la résistance à l'insuline chez le rat, l'expérimentation peut être menée sur l'homme, les chercheurs disent.

"Au début, vous ne pouvez pas simplement dire aux participants à l'étude quoi consommer", dit-elle. "Mais maintenant que nous avons observé quelque chose chez les rats, nous pouvons faire une recherche parallèle sur l'homme sans incertitude."

Les chercheurs impliqués dans le projet ont dit qu'ils restent prudents sur l'extrapolation de la connaissance de cette étude aux processus métaboliques de l'homme.

"Ces résultats devront être confirmés dans des études avec des personnes avant que n'importe quelle recommandation alimentaire puisse être émise", ont déclaré les chercheurs.

En outre, ils ont précisé que l'étude ne dit pas que manger des protéines est mauvais.

L'étude montre surtout que les protéines pourraient devenir un acteur dans le processus conduisant à la résistance à l'insuline.

"Nous sommes bombardés avec le message qu'il ya trop de graisses, trop de sucres dans nos aliments", a déclaré le chercheur principal Christopher Newgard. "Aux Etats-Unis, nous n'avons pas de préjugés contre les groupes d'aliments, et nous mangeons de tout. Cette étude montre qu'une consommation excessive de protéines fait une contribution particulière."


Que pensez-vous de cette étude ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
David  |  12 novembre 2015, 23:11
a propos du jeun moi je n ai pas de proeblme car ma religion nous l impose . malgres le jeun 1 mois j ai toujours un ventre () je voudrai m en debarrasser je ne suis pas jeune j ai 50 ans et pluset merci
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :