Les jeunes végétariens risqueraient des crises de boulimie

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 10/04/2009

Troubles de comportements alimentaires et crises de boulimie affecteraient entre 20 et 25% des jeunes ou ex-végétariens, selon une étude.

Les jeunes végétariens consommant beaucoup de fruits et légumes mangent une alimentation saine mais ils ont aussi un risque accru de crises de boulimie et d'autres comportements inhabituels, les chercheurs ont dit.

Après avoir examiné les alimentations, le poids, les médicaments et les alcools consommés par 2 516 adolescents et jeunes adultes âgés de 15 à 23 ans, qui ont pris part à une enquête dans 31 écoles du Minnesota (Etats-Unis), les chercheurs ont constaté que les jeunes végétariens ont rapporté plus de crises de boulimie que les non-végétariens.

"Les résultats de notre étude indiquent que les adolescents et jeunes adultes qui sont végétariens pourraient bénéficier des bienfaits pour la santé liés à une augmentation de la consommation de fruits et de légumes, et les jeunes adultes pourraient profiter de l'avantage supplémentaire de réduire le risque de surpoids et d'obésité", a déclaré Romona Robinson-O'Brien, la responsable de l'étude.

"Toutefois, les végétariens pourraient être exposés à un risque accru de crises de boulimie, alors que les ex-végétariens pourraient être exposés à un risque accru de comportements de contrôle du poids malsains", a-t-elle ajouté.

Romona Robinson-O'Brien et son équipe de chercheurs, qui ont rendu leurs conclusions dans la revue "Journal of the American Dietetic Association", constatent que 20 à 25% des végétariens actuels et ex-végétariens analysés par l'étude ont montré des comportements de contrôle du poids malsains : prise de pilules amaigrissantes, vomissements, utilisation de laxatifs et de diurétiques, et crises de boulimie.

La majorité des végétariens observés par l'étude étaient des femmes. Bien que les adolescents puissent voir le végétarisme comme une bonne option, Romona Robinson-O'Brien a dit qu'ils pourraient également être motivés par la volonté de perdre du poids.

"Les adolescents éprouvent souvent une sensibilité accrue de leur apparence et de la pression pour se conformer à un idéal culturel, cela entraîne un mécontentement de leur corps et de l'expérimentation de diverses méthodes de perte de poids", a-t-elle expliqué.

Les médecins et les parents des végétariens, tout en reconnaissant les avantages d'une alimentation végétarienne, devraient aussi reconnaître le risque potentiel de troubles alimentaires engendrés, selon la responsable de l'étude.

Elle a ajouté qu'il serait également utile aux médecins d'enquêter sur les motivations réelles d'une personne lorsqu'elle dit vouloir choisir le régime végétarien.

"Lorsqu'ils guident les adolescents et jeunes adultes végétariens à adopter une bonne nutrition et à planifier les repas, les experts de la santé devraient enquêter sur les motivations de la personne de choisir une alimentation végétarienne. Ils devraient également se renseigner sur le statut végétarien actuel et d'avant lorsqu'ils évaluent les risques de troubles de comportements alimentaires", ajoute Romona Robinson-O'Brien.

RegimesMaigrir.com vous conseille de vous poser les 10 questions nécessaires, avant de lire les fiches de régime du site et de choisir celui qui vous convient. Ces questions vous aident à mieux comprendre vos motivations réelles de faire un régime, entre autres.

Les régimes qui axent leur méthode sur le fait d'être végétarien ou principalement végétarien sont le régime Ornish, le régime Okinawa, le régime Macrobiotique, etc. Nous n'incluons pas les régimes très restrictifs basés sur les fruits ou légumes tels que le régime Ananas-Pamplemousse, le régime Hollywood, le régime Citron Detox ou encore le régime Soupe aux Choux.


Que pensez-vous des conclusions de cette étude ? Les végétariens que vous connaissez le sont à cause de quelle motivation selon vous ? Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il y a 6 commentaires sur cet article. Cliquez ici pour lire ces commentaires ou pour donner votre avis sur cet article.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux