Le surpoids du bébé mène à l'obésité pendant son enfance

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 08/04/2009

Une étude affirme qu'une prise soudaine de poids dans la petite enfance est plus importante que le poids d'un bébé à la naissance.

Une prise de poids rapide au cours des six premiers mois de vie semble augmenter les risques que l'enfant souffre d'obésité à l'âge de 3 ans, selon une nouvelle étude parue dans le numéro d'avril de la revue "Pediatrics".

L'étude a révélé que le gain de poids soudain dans la petite enfance a été plus important que le poids d'un bébé à sa naissance, que le poids des parents de l'enfant, ou même que le nombre de kilogrammes pris par la mère pendant la grossesse.

"La perception généralement acceptée était qu'un bébé joufflu et un bébé qui se développe rapidement au début de sa vie est plus sain et que toutes les graisses du bébé finissent par disparaître. Or cela n'est pas le cas.", a déclaré l'auteur principal du document, le docteur Elsie Taveras, un professeur assistant à la Harvard Medical School.

Taveras n'a pas tardé à souligner que les parents ne devraient pas mettre leur bébé en régime pour perdre du poids pour autant (tout comme ils ne devraient pas presser les ados à faire de régime par ailleurs).

"Il y a encore du travail à effectuer pour déterminer les raisons pour lesquelles un gain de poids rapide en bas âge se produit avant que nous puissions élaborer des politiques, des protocoles cliniques et des interventions", a déclaré le docteur Taveras.

Les professionnels de la santé ont du mal à comprendre pourquoi les enfants américains prennent autant de poids, ils sont d'autant plus préoccupés par ce problème que l'obésité infantile est liée à une multitude de maladies chroniques plus tard dans la vie (de ces enfants).

D'autres études ont examiné le lien entre l'obésité et le poids à la naissance, mais l'étude dont nous parlons actuellement a été la première étude à prendre en compte les taux de gain de poids par rapport à la longueur du corps du bébé au cours de l'enfance, comme facteur.

L'étude a porté sur 559 duos mère-enfant vivant dans la région de Boston (Etats-Unis), 72% des duos n'avaient pas la peau blanche et environ 33% avaient un revenu familial inférieur à 52 000 €.

Les chercheurs ont utilisé des mesures de poids du corps et de la longueur du corps ensemble (avec l'intitulé "poids pour la longueur", car cette association a donné une image plus précise de la composition de la graisse corporelle d'un enfant que le poids tout seul, tout comme l'Indice de Masse Corporelle des adultes (calculable ici).

Le lien entre la prise de poids rapide du nourrisson et l'obésité vers l'âge de 3 ans était frappant, cela même après des ajustements pour tenir compte d'autres facteurs tels que la naissance prématurée ou une insuffisance pondérale.

Par exemple, un enfant pesant 8,3 kilogrammes six mois après sa naissance a 40% plus de risques de souffrir de l'obésité à l'âge de 3 ans qu'un enfant qui avait le même poids à la naissance mais qui n'a augmenté qu'à 7,6 kilogrammes (à 6 mois). 700 grammes de plus, cela peut paraître insignifiant aux yeux d'un adulte non averti, mais c'est énorme pour un spécialiste de la santé des enfants.

Le docteur Taveras a dit que l'étude, financée par l'Institut National de la Santé américain, n'a pas analysé les raisons des prises de poids soudaines chez certains bébés. Les raisons possibles restent les facteurs prénataux ou une consommation trop fréquente des aliments.

Certains médecins sont sceptiques à l'égard des résultats.

La doctoresse Mary Hall, une pédiatre exerçant dans le privé, dit qu'il est faux de dire que les enfants qui prennent du poids rapidement au début de leur vie deviennent obèses plus tard (vers l'âge de 3 ans). "Certains enfants se stabilisent entre 6 et 9 mois d'âge", dit-elle.

Mary Hall dit qu'elle conseille les parents de bébés gourmands de ne pas répondre à tous les besoins de leur bébé par des aliments.

"Ils pourraient avoir besoin de tenir le bébé, changer les couches du bébé, ou le bébé pourrait être tout simplement fatigué", dit-elle. "Je leur dis de faire en sorte qu'ils ne répondent pas à chaque cri ou pleur par un biberon ou un aliment."

Le docteur Samuel Greif, professeur associé en clinique à l'Université de l'Illinois (Chicago, Etats-Unis), a dit qu'il n'était pas du tout convaincu de l'idée qu'un enfant puisse être prédisposé à l'obésité dès un si jeune âge.

"Je prends cela comme une autre pièce du puzzle", a dit le docteur Greif, un expert de l'obésité. "Les parents devraient donner un bon exemple de comportement alimentaire à leurs enfants, qui vont apprendre le reste de leur vie : manger raisonnablement, avec une variété d'aliments et garder le bon sens, sans développer des obsessions alimentaires."

Nous vous rappelons que les notions de "en surpoids" et "obèse" se définissent grâce au calcul de l'Indice de Masse Corporelle (IMC). Toutefois, l'IMC n'est pas calculable pour les jeunes enfants (il s'agit d'un indice normalement valide pour une personne entre 18 et 65 ans).


Que pensez-vous de cette étude ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :