Proximité au fast food : facteur d'obésité pour les élèves

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 01/04/2009

On connaissait le rôle décrié des fast foods aux Etats-Unis. Des lois ont tenté de les encercler. Mais il manquait une étude de grande envergure pour confirmer cela.

Les élèves en classe de 3ème dont les écoles se trouvent pas loin d'un fast-food (dans un rayon d'une petite rue) sont plus susceptibles d'être obèses que les élèves dont les écoles se trouvent à plus de 500 mètres, selon une étude réalisée sur des millions d'écoliers par des économistes de l'université de Californie et de l'université Columbia.

L'étude montre l'effort intensif fait par les économistes pour déterminer si la proximité géographique d'un service de restauration rapide joue un rôle causal dans l'obésité.

La population échantillon est importante. L'étude a duré près de 10 années et a inclus des informations géographiques si détaillées que les chercheurs ont pu observer le taux d'obésité chez les élèves de 3ème dans la même école, dans les années avant et après qu'un nouveau point de vente de fast food soit ouvert à proximité (de l'école).

Après avoir ajusté une large gamme de variables, y compris les revenus, l'éducation et l'ethnie, les chercheurs ont constaté que les taux d'obésité étaient de 5% plus élevé chez les élèves de 3ème dont les écoles se trouvaient dans un rayon de 150 mètres d'une pizzeria, grec ou autre fast-food, par rapport à des étudiants fréquentant des écoles situés plus loin des fast foods.

"Je pense que nous avons pu nous approcher autant que possible d'une preuve de la causalité que n'importe quelle autre étude, et probablement aussi proche que possible avec les données existantes. En somme, aucune étude ne pourra mieux faire que la notre", a déclaré Enrico Moretti, professeur d'économie à l'Université de Californie, et l'un auteurs de l'étude. "Nous sommes tout à fait convaincus qu'il s'agit des estimations très crédibles et non biaisées de l'effet causal des fast foods sur l'obésité, pour le groupe de personnes sur laquelle nous nous sommes concentrés".

Le professeur Moretti a dit qu'il ne ressort de l'étude aucune raison claire et évidente pour laquelle une partie des étudiants se trouvant à proximité des fast food aient été affectés.

"Il se pourrait que les élèves n'aiment pas se promener trop loin pour trouver à manger", a-t-il dit. "Peut-être qu'ils n'ont pas une longue période pour déjeuner. Peut-être que c'est tout simplement l'effet d'avoir la tentation, juste en face de leurs yeux."

Un porte-parole de l'Association Nationale des Restaurants américains a déclaré que l'étude était réalisé à la "va-vite" et est erronée car elle ne tient pas compte du régime alimentaire et des exercices physiques individuels réalisés par les élèves.

Une autre partie de l'étude a analysé des données portant sur des millions de femmes enceintes qui ont accouché dans les états américains New Jersey, Michigan et Texas au cours de 15 années. Après avoir ajusté un certain nombre de variables, les chercheurs ont déterminé que les femmes qui ont vécu dans un rayon de 800 mètres des fast foods ont été exposées à un risque accru de grossir de 10 kilogrammes en trop au cours de la grossesse, par rapport à celles qui vivent plus loin d'un fast food.

Comme beaucoup des femmes analysées par l'étude ont eu un autre enfant, les économistes ont également été en mesure d'enregistrer les augmentations de poids au cours de la grossesse suivante, après qu'un nouveau point de vente fast food ait été ouvert à proximité.

Kelly Brownell, directeur du Centre Rudd de la Politique Alimentaire et de l'Obésité à l'Université de Yale, dit que l'étude a offert la preuve que les fast foods contribuent à l'obésité, particulièrement chez les enfants, et que qu'ils ont des implications sur les politiques publiques.

"Des lois de zonage qui interdisent les restaurants fast-food à proximité des écoles sont tout à fait conseillées, et les villes qui choisissent de mettre les fast food en dehors de la zone des habitations et des écoles ont probablement fait un grand pas en avant pour protéger la santé future de leurs enfants", a déclaré M. Brownell.

En août 2008, une loi interdisait déjà d'ouvrir un fast food dans certains quartiers pauvres de Los Angeles.


Que pensez-vous de cette étude ? Avez-vous remarqué l'incidence d'un fast food proche d'une école sur ses élèves ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
diik'zeer  |  11 janvier 2010, 22:16
NE JAMAIS MANGER TR ON OU LES JOUR AUX FAST FOOD CAR ON CRISQUE D' ETRE GROSSE .D'AVOIRE DES MALA DIES FAIT ATTENTION A VOTRE SENTE ...
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :