Soyez prudents lorsque vous faites de l'exercice physique

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 06/03/2009

Des précautions s'imposent avant, pendant et après un exercice physique, surtout s'il est effectué à vive allure. Ces précautions visent à ne pas trop stresser et blesser le corps.

Tout le monde a un avis sur ce qui constitue une activité physique suffisante. Est-ce deux heures par jour à un rythme fou, 30 minutes trois fois par semaine ou tout simplement marcher autour du bloc de maisons ? Doit-on soulever des poids, courir ou faire du yoga ? Au milieu de ces discussions, l'autre côté de l'exercice - la récupération - est souvent négligé. Quel que soit votre choix d'activité, votre corps n'en bénéficiera que si vous prenez soin de lui dans le processus.

Le vieil adage "Il n'y a pas de réussite sans souffrance" a une certaine vérité, oui, il est important de se motiver et oeuvrer pour réussir. Cependant, une chose ne doit pas nécessairement faire du mal pour être profitable. Bien que "pas de récupération, pas de réussite" ne soit pas encore un proverbe, permettre à votre corps de se recharger après l'exercice physique est tout aussi important que l'exercice physique en lui-même.

La première étape, directement après l'exercice, consiste à refroidir et à s'étirer. Continuer à se déplacer à une plus faible intensité pendant au moins cinq minutes permettra de réduire graduellement votre rythme cardiaque et de vous débarrasser de l'accumulation d'acide lactique dans vos muscles (pour éviter les "crampes").

C'est aussi le moment idéal pour vous étirer. Pendant que vos muscles sont encore chauds par l'activité physique, ils sont moins susceptibles de se déchirer. Consacrez quelques minutes au refroidissement et aux étirements après une séance d'entraînement permettra d'éviter la rigidité, tout en augmentant la flexibilité. En résultat, votre corps sera prêt pour le prochain exercice physique, et cela plus rapidement.

Après avoir quitté le lieu d'entraînement physique (salle de sport, piste de course, stade, forêt, etc., ou même pendant que vous êtes encore là-bas), il est temps de sortir votre bouteille d'eau ! La réhydratation est essentielle pour optimiser la performance, surtout par temps chaud ou après des exercices physiques vigoureux.

A peine 3% de diminution du poids corporel, à la suite d'une perte d'eau, peut nuire à la performance. Vous pouvez contrôler votre poids avant de faire de l'exercice, pour tous les 500 grammes que vous perdez à cause de la déshydratation, vous devriez boire au moins deux verres d'eau. Afin de maintenir une bonne hydratation en général, vous devez vous assurer que vous buvez de l'eau tout au long de la journée. Si vous faites de l'exercice physique, vous ne devriez jamais oublier de boire avant et après l'exercice (boire pendant l'exercice seulement ne suffit pas).

Pendant que vous y êtes, incluez certains glucides (fruits par exemple) et protéines (barre de protéines par exemple) avec votre eau post-exercice pour obtenir une récupération maximale.

Les études ont démontré que les muscles sont particulièrement réceptifs à cette énergie directement après l'entraînement. Les réserves de glycogènes (sucres complexes) sont épuisées avec un exercice physique difficile, et peuvent être rétablies plus rapidement si vous mangez des glucides dans les 30 minutes après la fin de l'exercice physique. En outre, les protéines aident à reconstruire le tissu musculaire qui est malmené après l'exercice.

Essayez du pain complet avec du beurre d'arachide, un milk-shake de fruits, du lait ou du chocolat. Vous pouvez aussi vous inspirer de la manière dont Barack Obama récupère après son entraînement physique.

Gardez à l'esprit que vous stressez votre corps à chaque fois que vous faites de l'exercice. Ce stress est susceptible de conduire à une amélioration de la force et de l'endurance. Cependant, une forte activité physique menée jour après jour sans suffisamment de repos ne fera que vous causer à terme une panne (le corps ne vous suit plus), fatigué et sans doute blessé physiquement.

Pour cette raison, il est essentiel que vous preniez au moins un jour de congé d'exercice physique par semaine. L'alternance entre des exercices durs et plus faciles peut aussi être bénéfique. Courir un jogging à faible allure le jour après avoir couru de sprints intenses donnera à vos muscles davantage de temps pour récupérer.

À tous les stades avant, pendant et après l'exercice physique, il est important de vous rappeler que l'objectif final est l'amélioration. Travailler dur et pousser vos limites est louable, mais cela mènera seulement à la souffrance physique si vous ne les associez pas à un repos et une récupération. S'étirer, se réhydrater et se ravitailler, et se donner suffisamment de temps pour la récupération, conduira à des réussites énormes que le travail physique dur ne peut suffire à lui seul.


Que pensez-vous de ces précautions ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Samir77  |  19 juillet 2016, 10:30
Bonjour, je souhaiterai être contacté par quelqu'un dans se domaine j'ai beaucoup de question si possible
aurelie344  |  17 février 2012, 09:37
bonjour a tous.je vien de perdre 12 kg.je mesurais 1m67 pour 87 kg.et grace a cette course je mesure 1m67 pour 75 kg.

je suis trop contente :p
alfalf  |  12 octobre 2011, 00:16
merci pour votre article. j'ai appris beaucoup de choses que j'ignoraiset je tiendrai compte de vos conseils lors de mes activités sportives. ma glycémie est parfois élevée après le reaps de midi (aux alentours de 1,40g/l) je fais beaucoup d'efforts pour équilibrer mes repas et faire du sport mais ma glycémie est encore perturbée. depuis que je fais de la marche, je dors mieux, je me lève en forme le matin et j'arrive à mieux travailler dans la journée. ma dépression n'est plus qu'un mauvais souvenir. mon seul soucis pour l'instant est ma glycémie post-prandiales.
pat34  |  10 juin 2011, 14:31
merci pour cet article,sénior et pratiquant course à pieds et musculation je suis tout le temps en surentrainement et ne m'arrête que lorsque je n'en peux plus.La peur de regrossir et le fait de ne pas pouvoir trouver un équilibre entre obligations professionnelles et familiales et le sport, et en plus qu'à la fin ça devient comme une drogue,fait que je ne sais plus trop où j'en suis aujourd'hui,avec beaucoup de fatigue ,des douleurs tendineuses,problèmes de sommeil ect.........
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :