Le nombre d'enfants chinois obèses explose depuis 1980

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 25/05/2008

L'obésité infantile a explosé en Chine depuis 1980 à cause du mode de vie de plus en plus occidentalisé des petits empereurs, selon une étude chinoise.

Aucune autre maladie attire autant d'attention des personnes de tous les groupes d'âge que l'obésité. Aucune autre maladie ne provoque autant d'avis et d'interprétations contradictoires que l'obésité. Aucune autre intervention de traitement attire autant d'investissement financier, émotionnel et temporel que la perte de poids chez les gens de tous les groupes d'âge. Aucune autre maladie ne procure autant d'opportunités pour faire des bénéfices.

L'obésité est une maladie causée par le style de vie de la société post-industrielle, un gâchis de l'énergie sociale, une régression du processus biologique révolutionnaire, et une perte des traditions et des cultures. Tels sont les termes utilisés par l'équipe de chercheurs chinois qui ont analysé l'explosion de l'obésité des enfants dans l'empire du milieu depuis plus de 30 ans.

Approximativement 20% des enfants chinois habitant en ville et âgés de moins de sept ans souffrent d'un excès de poids et plus de 7% obèses, selon une enquête de la Cellule Nationale sur l'Obésité des Enfants, présentée dans le cadre de l'assemblée annuelle de l'Organisation Mondiale de la Santé.

"Il s'agit de chiffres supérieurs à ceux des pays européens, et pourtant le produit intérieur brut chinois est bien inférieur", remarque le professeur Ding Zhong Yi, chercheur responsable de l'étude. "Seuls les Etats-Unis présentent des taux de surpoids plus élevés" (même si leur taux se stabilise au cours de la dernière décennie).

Les spécialistes chinois, qui ont analysé 80 000 enfants dans 11 métropoles de la Chine, ont observé un accroissement conséquent de 156% du nombre d'enfants obèses entre 1996 et 2006, et de 52% du nombre d'enfants en surpoids.

"Ce taux de croissance se trouve de plus en plus hors de contrôle", note le professeur Ding, insistant que cette poussée du taux d'obésité infantile excède celle de la croissance économique.

L'obésité des enfants chinois montre des chamboulements dans la société de l'empire du milieu. Ces révolutions qui ont modifié le pays depuis le désistement graduel du collectivisme vers la fin des années 1970.

"Quand un individu pauvre devient plus riche, elle pense d'abord à perfectionner sa vie quotidienne. Il s'agit d'un axe important d'obésité", le professeur élucide.

Avec le bassin titanesque de pauvreté qui s'éternise en Chine et la bonification progressive de richesse dans sa population, l'obstacle ne peut que s'aggraver dans les prochaines années selon le professeur Ding.

D'après cet expert, le fait que les modes de vie s'inspirent de l'Occident dans les grandes villes chinoises amène les parents à proposer à leur enfant une alimentation à haute teneur en graisses saturées et en sucres, et à abuser du fast food. Le professeur Ding dénonce la surconsommation de sodas et de glaces en même temps que l'insuffisance d'activités physiques.

D'après lui, les parents et le système de scolarité chinoise ont tendance à gratifier les bons résultats scolaires au détriment du sport. Actuellement, la plupart des enfants chinois reçoivent moins de 120 minutes de cours de sport tous les 7 jours.

La politique de "un seul enfant par famille" mise en place depuis environ 30 ans complexifie la situation, dans le pays le plus peuplé du monde, célèbre pour sa cuisine (parfois décriée comme trop riche en graisses) et qui apprécie par tradition les personnes rondes comme celles ayant une bonne santé.

"La politique de l'enfant unique force les parents chinois à couver leur enfant plus que de nécessaire. L'attitude des grands-parents s'avère singulièrement angoissante. Ces derniers ont tendance à rassasier excessivement leur petit-enfant car ils pensent qu'être gros et joufflu démontre la richesse de la famille", critique le professeur Ding.

Le favoritisme historique qu'ont les chinois pour les enfants de sexe masculin s'observe d'ailleurs dans les statistiques, qui montrent que 22 garçons chinois sur 100 ont des kilos en trop, et 17 filles sur 100.

Le professeur Ding examine environ 20 enfants par jour dans un hôpital célèbre à Pékin, mais il ne veut surtout pas ordonner un régime amaigrissant. La réponse au problème de surpoids se trouve selon lui dans une modification inconditionnelle du mode de vie chinois : il faut par exemple inculquer aux parents l'idée d'astreindre leur enfant à prendre part aux tâches ménagères. "Ces enfants en surpoids détestent faire leur lit, et il faudrait notamment que cela change. Il y a bien d'autres petites choses comme cela", fait-il remarquer.

L'équipe qui étudie l'obésité des enfants chinois a mené son étude à 3 occasions (1986, 1996 et 2006). "C'était difficile initialement car les parents concevaient que l'obésité n'était pas un problème de la Chine mais celui des pays capitalistes", se remémore le professeur Ding.

Depuis, le gouvernement de l'empire du milieu ont montré leur volonté de répondre au défi sanitaire et économique, "mais la malnutrition, qui coexiste dans les campagnes chinoises avec l'obésité, est le plus grand tracas pour le gouvernement chinois", dit le professeur Ding, qui déplore l'inexistence d'instruction nutritionnelle à l'école en Chine.

Sur les chaînes de TV chinoises, les enfants peuvent voir des campagnes publicitaires vantant les bienfaits procurées par une alimentation saine en alternance avec des publicités pour des nourritures trop grasses ou sucrées, se désole ce spécialiste de l'obésité infantile.


Que pensez-vous de cette croissance énorme du taux d'obésité chez les enfants chinois depuis 30 ans ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :