Trop de personnes ne savent pas que l'obésité cause le cancer

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 12/02/2009

Un grand nombre de personnes dans le monde entier ne sont pas conscients que le surpoids ou l'obésité sont parmi les principaux facteurs de risque qui peuvent conduire au cancer, selon une nouvelle étude.

Environ 40% de la population de l'Amérique du Nord et du Sud, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande et de l'Asie de l'Ouest ne savent pas quel est le lien entre le poids et le cancer, d'après le sondage réalisé dans tous les continents du monde.

Dans d'autres régions comme l'Afrique et l'Asie du Sud-Est, le sondage a révélé que la prise de conscience est encore plus faible, avec respectivement 41 et 49% des personnes répondant qu'il n'existe aucun lien entre le poids et le cancer.

Slavin Terry, qui a publié le rapport de l'Union Internationale Contre le Cancer (UICC), a déclaré qu'il a été "choqué de découvrir le nombre de personnes ne connaissant pas le lien entre les problèmes de poids et le cancer."

"De la Russie à la Chine en passant par les Seychelles ou le Kurdistan, je n'ai pas trouvé un seul pays où les tendances vers l'obésité et le surpoids ne sont pas inquiétantes", a ajouté Slavin.


Le sondage - intitulé "Cancer : croyances et comportements connexes" - a interrogé 40 000 personnes dans 39 pays dans tous les continents de la Terre. Le sondage a constaté que les personnes qui sont les plus à risque de certains cancers semblent minimiser leurs propres risques.

Par exemple, le sondage a révélé que 25% des personnes qui boivent de l'alcool et qui fument aussi quotidiennement du tabac pensent que fumer les cigarettes n'augmente pas le risque de cancer.

Slavin a dit qu'il en est de même des personnes qui sont déjà en surpoids ou obèses.

"30 à 40% des cancers pourraient être évités si les gens mènent une vie plus saine, luttant contre le surpoids et l'obésité", a ajouté Slavin.

Une campagne mondiale de prévention visant principalement des jeunes a été lancée pour faire face à l'aggravation de la pandémie.

Baptisée "J'aime mon enfance saine et active", la campagne vise à encourager les enfants à adopter un mode de vie énergique, équilibré, basé sur une alimentation saine et une pratique régulière des exercices physiques.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime que 22 millions d'enfants de moins de cinq ans sont aujourd'hui en surpoids dans le monde, et que le problème est en train de se répandre.


Cette campagne est un prolongement de la campagne "Les enfants d'aujourd'hui, le monde de demain" lancée par l'UICC (une campagne de prévention contre le cancer). L'année dernière, l'organisation avait axé sa lutte contre le tabagisme avec la campagne "J'aime mon enfance sans fumée".

"Le surpoids et l'obésité font partie de la chaîne de causalité pour de nombreux cancers", déclare le professeur David Hill, président de l'UICC, dans un communiqué de presse pour lancer l'initiative.


Le professeur a ajouté : "Cette affirmation est bien connue scientifiquement, mais pas bien comprise par tout le monde".

"En fait, le manque actuel de compréhension du lien entre le poids et le cancer est probablement à mettre en parallèle avec nos perceptions innocentes du tabac et du cancer, à la fin des années 1950". A l'époque aussi, beaucoup de personnes pensaient que le tabac ne provoque pas le cancer.


Le rapport de l'UICC a constaté que dans des régions comme l'Amérique latine et du Nord, l'Australie / la Nouvelle-Zélande, l'Asie occidentale et l'Afrique, plus de 50% des personnes sont en surpoids ou obèses, et donc plus vulnérables au cancer.

Un rapport de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a montré en 2007 que le cancer deviendra la principale cause de décès dans le monde d'ici 2010, dépassant ainsi les maladies cardiovasculaires.

Il y avait également une augmentation de l'incidence des cancers dans les pays en voie de développement, l'OMS a signalé.

Slavin croit que l'une des principales raisons pour cela est que les pays en développement adoptent de plus en plus les habitudes alimentaires populaires dans les pays développés.

"Les gens dans de nombreux pays développés mangeaient beaucoup de plantes et de fruits, mais le passage à la génération basée sur l'écran et la restauration rapide est en train d'augmenter le nombre de cancers."

"Nous devons enseigner à ces pays en voie de développement de ne pas prendre les exemples des pays développés", a ajouté Slavin.

RegimesMaigrir.com a également parlé de la prévention du cancer dès l'enfance ici, cliquez pour consulter l'article.


Que pensez-vous de la décourverte de ce sondage ? Ce nombre très élevé de personnes ignorant le lien entre obésité et cancer vous choque-t-il ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :