Surveiller l'obésité pour prévenir le cancer chez les enfants

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 06/02/2009

La enfants de la génération actuelle est confrontée à un risque beaucoup plus élevé de cancer plus tard dans leur vie en raison de leurs mauvaises habitudes.

La menace du cancer occupe une place importante et vers 2011 c'est la maladie qui causera le plus de décès dans le monde, dépassant le nombre total de décès causés par le Sida, les maladies cardiovasculaires et la tuberculose regroupés. Selon les chiffres disponibles en 2000, le cancer frappe 10 millions de personnes dans le monde.

En France, les cancers représentent la première cause de mortalité chez les hommes (33% des causes de décès), et la deuxième chez les femmes (28% des causes de décès, derrnière les maladies cardiovasculaires). L'Institut National du Cancer français estime que le cancer touchera 50% des français et 33% des françaises durant leur vie. Actuellement 800 000 Français vivent avec la maladie, 2 millions de Français ont eu un cancer. Le cancer coûte 15 milliards d'euros au système de santé français par an.

Chaque année, 150 000 personnes (411 par jour) décèdent des cancers en France, 74 000 au Canada (chiffre de 2006), 25 000 en Belgique (chiffres de 2005), 16 000 en Suisse. La prévention des cancers doit se faire très tôt pour sensibiliser les parents afin qu'ils puissent donner un mode de vie le plus sain possible à leurs enfants.


La professeure et présidente de la Société Européenne d'Oncologie Pédiatrique ("European Society for Paediatric Oncology") Kathy Pritchard-Jones a déclaré que les pays occidentaux devraient se préparer à une "explosion" des cancers liés au surpoids et à l'obésité, et que les gouvernements doivent agir maintenant.

On estime qu'au moins 1 milliard de personnes sont en surpoids dans le monde entier, parmis lesquels 300 millions d'adultes sont actuellement cliniquement obèses (30%).

La professeure Pritchard-Jones, travaillant à l'Institut de Recherche sur le Cancer à Sutton (Surrey, Grande-Bretagne), faisait ses commentaires pour marquer la Journée Mondiale contre le Cancer le 04/02/2009.

Elle a dit que bien que les enfants qui ont un mode de vie non sain ne sont pas plus susceptibles de souffrir de cancer pendant l'enfance, ils emmagasinent des problèmes pour plus tard dans leur vie adulte.

"L'enfance est le moment où les habitudes de vie sont mises en place. Si vous voulez des adultes en bonne santé, vous devez commencer par faire des enfants sains."

"Si nous ne faisons pas quelque chose au sujet de la lutte contre le manque d'exercices physiques que font nos jeunes et du comment ils sont concernés par ce qu'ils mangent et par leur poids, nous allons avoir une autre explosion des cancers, à laquelle les modes de vie malsains auront contribué grandement."

Elle a dit que le monde occidental a commencé à voir l'impact du tabagisme sur les cancers, mais que ce sursaut de conscience serait annulé par l'augmentation de l'épidémie d'obésité.

"Manger des aliments équilibrés, sains et faire des exercices physiques régulièrement sont très importants pour rester à un poids normal et réduire le risque de souffrir du cancer plus tard dans la vie", déclare Sue Janse Van Resburg, directrice exécutive nationale de l'Association contre le Cancer de l'Afrique du Sud ("Cancer Association of South Africa").

À l'heure actuelle, la mauvaise alimentation, le manque d'exercice, et les personnes en surpoids ou obèses représentent environ 30% des cancers dans les pays occidentaux, et environ 20% dans les pays en voie de développement.

L'Union Internationale Contre le Cancer ("International Union Against Cancer", UICC) va lancer la campagne "J'aime mon enfance saine et active", dans le cadre de la campagne de prévention du cancer "Les enfants d'aujourd'hui, le monde de demain".

L'organisation mondiale Mission de Recherche contre l'Obésité Internationale ("International Obesity Task Force") estime que 10% des enfants en âge scolaire sont en surpoids, et environ 30 à 45 millions d'enfants dans le monde sont obèses (soit 2 à 3% des enfants âgés entre 5 et 17 ans dans le monde entier).


Professeure Pritchard-Jones invite les familles, les professionnels de la santé, les enseignants et les gouvernements à faire plus contre les modes de vie malsains chez l'enfance.

"Je pense que la Journée Mondiale contre le Cancer devrait inciter les gouvernements et les décideurs politiques du monde entier à jeter un coup d'oeil à ce qui se passe dans leur propre population, faisant cela pourrait leur pousser à agir."

Tam Fry, de l'organisation Fondation pour la Croissance de l'Enfance ("Child Growth Foundation"), a dit qu'il y a un retard "inacceptable" de la part des gouvernements dans la réaction face à cette menace pour nos enfants.

Le professeur Alexander Eggermont, président de l'Organisation Européenne du Cancer ("European cancer organisation", ECCO), a déclaré que l'augmentation des cancers liés à l'obésité n'est pas aussi connue que d'autres effets sur la santé.

Il a déclaré : "L'accent mis sur le surpoids et l'obésité est très important et opportun. Rendre les gens conscients des dangers du tabagisme, ainsi que les dangers d'une mauvaise alimentation, devraient faire partie de tous les programmes de sensibilisation du public et des plans nationaux contre le cancer."

Un porte-parole du Ministère de la Santé anglais a déclaré : "Nous continuerons à travailler étroitement avec l'industrie alimentaire sur l'étiquetage, la publicité et la réduction du sel et des gras saturés."

Nous devons chercher à changer la façon dont nous vivons toute notre vie, ce qui nous aidera tous à changer la façon dont nous mangeons, notre façon de faire de l'exercice physique et la manière dont nous élevons nos enfants, pour que nous puissions prévenir l'obésité et les maladies connexes."


Que pensez-vous de cette actualité ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :