7 fausses croyances qui empêchent de perdre du poids

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 28/01/2009

Les thérapies cognitivo-comportementales peuvent s'avérer utiles pour traiter la boulimie, leurs experts ont ensuite regardé comment combattre l'obésité avec. Nous en avons retiré 7 points importants.

Les nutritionnistes ne sont guères impressionnés par les études montrant que tel ou tel régime fonctionne pour faire perdre du poids. Après tout, si vous vous en tenez à un régime alimentaire restreint en calories (hypocalorique), vous allez perdre des kilogrammes à court terme. Le plus dur est de garder le nouveau poids ou de ne pas regagner les kilogrammes perdus (effet yo-yo), et c'est là que les régimes échouent très souvent.

Ces échecs dans le maintien du poids perdu et cet effet yo-yo ne sont pas surprenants, étant donné que beaucoup de personnes n'ont pas reçu les instructions au niveau des compétences mentales nécessaires pour soutenir des changements dans leurs habitudes alimentaires et leurs activités physiques.

La thérapie cognitive (également appelée thérapie cognitivo-comportementale ou TCC) se concentre sur la résolution de ce problème dans le présent plutôt que de plonger dans le passé pour comprendre ses racines.

Les thérapies cognitivo-comportementales sont l'application de la psychologie scientifique à la thérapie de certains troubles déterminés par cette approche particulière de la psychologie. Selon cette approche, la thérapeutique doit s'appuyer sur une méthodologie expérimentale et contraignante afin de comprendre et de traiter les troubles psychologiques (phobies, addictions, psychoses, dépressions, troubles anxieux…). Ces thérapies ont pour particularité de s'attaquer au(x) problème(s) du patient par des exercices pratiques.

L'idée de base est que les gens ont des pensées et des croyances erronées, qui doivent être modifiées afin d'éliminer le problème, que ce soit la dépression, la toxicomanie, ou dans le cas qui nous concerne, la suralimentation.Deux études suédoise ont suggéré que la thérapie cognitive peut aider les gens à perdre du poids et à garder le nouveau poids (obtenu après la perte de poids) pendant au moins une année et demie.


Voici les sept attitudes qui peuvent entraver votre perte de poids :

1) La faim est mauvaise
Certaines personnes pensent que la faim va s'aggraver, et de pire en pire, et que le seul moyen d'éviter cela c'est de manger. Or ce n'est pas le cas. La faim ne va pas vous nuire, elle va probablement persister pendant seulement 5 à 10 minutes avant de s'estomper, et elle peut être tolérée jusqu'à votre prochain repas. De plus, la nourriture a meilleur goût quand on a faim.


2) Ce n'est pas juste
Certaines personnes trouvent injustes que "d'autres personnes peuvent manger ce qu'ils veulent" (sous entendu, "et pas moi"). Ce n'est probablement pas aussi facile que cela puisse paraître. Vous pourriez penser qu'ils mangent ce qu'ils veulent, mais si vous les avez suivi pendant une journée, vous trouverez qu'ils surveillent leur alimentation.


3) Certains aliments sont "mauvais", et je dois en permanence les éviter
Il y a de la place pour vos aliments favoris dans votre alimentation. Assurez-vous de contrôler le nombre de calories grâce aux petites portions et planifiez vos "écarts" (par exemple : une fois par semaine le week-end).


4) Je ne peux pas résister à l'envie de manger
Ce n'est parce que le paquet de chips vous fait un clin d'oeil que vous devez absolument lui faire une faveur. Comme la faim, les envies de manger viennent et partent. Si vous vous distrayez avec une autre activité, elles vont disparaître.


5) Je n'ai pas besoin de planifier mes repas et mes exercices physiques
Dire comme cela, cela ne fonctionnera pas vraiment. Vous devez prendre le temps de bien manger et de faire de l'exercice physique. L'importance de la planification dans une remise en forme reste primordiale.


6) Je mérite de manger quand je suis submergé(e) d'émotions
Oui, vous pourriez être sonné(e) et vous avez droit au réconfort. Mais il suffit de ne pas l'obtenir par le biais des aliments. Ce n'est tout simplement pas possible de perdre du poids si vous vous permettez un laissez-passer gratuit pour une orgie alimentaire lorsque vous êtes particulièrement triste, heureux ou anxieux.


7) Ce n'est pas grave de prendre une pause si je n'ai pas envie de bien manger ou de faire des exercices physiques maintenant
Dans la vie, nous devons tous faire des choses que nous ne voulons pas particulièrement faire, afin de poursuivre un but, de réaliser un objectif. Même les personnes qui font le plus d'exercices physiques ont des matins où elles auraient préféré continuer à dormir plutôt que de se réveiller. Mais si vous voulez perdre du poids, vous allez devoir passer cet obstacle et garder les yeux sur la récompense finale (la perte de poids).


Que pensez-vous de cette actualité ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
paulo  |  30 janvier 2009, 12:32
Bonjour Dodue,

Je connais la psychologue et psychothérapeute Florence ODION. Voici son adresse et numéro de téléphone : 27 impasse des Feuillantines / 38410 URIAGE-LES-BAINS
Téléphone : 04 76 14 01 99

En espérant vous avoir aidé Paulo
Dodue  |  30 janvier 2009, 11:06
Bonjour,
Quelqu'un pourait-il me donner les coordonnées d'un spécilaliste en TCC dans la région Grenobloise ?
Par avance Merci.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :