Deux médicaments de plus pourraient lutter contre l'obésité

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 08/01/2009

2 des médicaments utilisés actuellement pour lutter contre des maladies autres que l'obésité pourraient lutter contre la graisse inutile.

L'hormone leptine, combiné avec l'un des deux médicaments approuvés aux Etats-Unis, pourrait supprimer l'appétit des personnes en surpoids, ce qui en fait potentiellement une arme puissante dans la lutte contre l'obésité, selon une étude publiée mardi.

La leptine indique au cerveau de cesser de manger une fois que l'estomac est plein, mais ne fonctionne pas efficacement chez la plupart des personnes obèses, selon l'étude menée par des chercheurs de la Harvard Medical School.

La recherche a révélé que les deux médicaments - l'acide Phényl Butyrique (Phenyl Butyric Acid en anglais ou PBA) et l'acide Tauroursodeoxycholique (Tauroursodeoxycholic acid en anglais ou TUDCA) - semblent agir chez les souris de test en tant que sensibilisateurs de leptine , luttant contre la "résistance à la leptine" dans l'hypothalamus du cerveau.

L'hypothalamus est la région principale du cerveau qui répond à la leptine, envoyant un signal qui freine l'appétit.

"Les résultats présentés dans cette étude fournissent la preuve que des chaperons chimiques, en particulier le PBA et le TUDCA, peuvent être utilisés comme agents de sensibilisation de la leptine", a déclaré Umut Ozcan, un médecin et auteur de l'étude, qui apparaît dans l'édition du 7 Janvier de la revue "Cell Metabolism".

"Des souris normales traitées avec ces médicaments ont chuté de poids", a-t-il dit. "Notre étude est la première réussite dans la sensibilisation des souris obèses, nourries avec des aliments riches en matières grasses, à la leptine", a-t-il déclaré.

Les scientifiques espèrent que ces médicaments puissent améliorer la capacité de l'hormone à déclencher des sentiments de satiété qui disent à la plupart des personnes en bonne santé de ranger leurs fourchettes.

"Nos résultats peuvent définir une nouvelle option de traitement pour l'obésité", dit le docteur Ozcan, qualifiant ces résultats de "très stimulants".

"Si cela fonctionne chez les humains, cela peut traiter l'obésité", a-t-il dit, tout en vantant la sécurité et l'efficacité des deux médicaments.

Les deux médicaments sont généralement utilisés pour traiter des maladies autres que l'obésité, y compris les maladies neurologiques comme la maladie d'Alzheimer et de Huntington.

L'acide Phényl Butyrique (Phenyl Butyric Acid en anglais ou PBA) est souvent prescrit pour traiter la dysfonction hépatique et la fibrose kystique, tandis que l'acide Tauroursodeoxycholique (Tauroursodeoxycholic acid en anglais ou TUDCA) a été utilisé pendant des siècles dans la médecine chinoise, et est utilisé pour traiter les affections du foie.


Que pensez-vous de cette étude ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :