Les adolescentes qui fument risquent plus d'être obèses plus tard

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 13/12/2008

Les filles en adolescence qui fument ont un plus grand risque de devenir obèse une fois devenues adultes selon une étude.

Des chercheurs finlandais suggèrent que les adolescentes qui fument 10 cigarettes par jour ou plus ont un plus grand risque de devenir obèses à l'âge adulte, en particulier à l'abdomen. Leurs tailles (au niveau de la ceinture) sont plus grandes de 3,4 centimètres que celles des non-fumeuses à l'âge adulte.

Au cours de l'étude, les chercheurs ont suivi des jumeaux et jumelles nés entre 1975 et 1979. Ils ont recueilli plus de données sur les 2 278 femmes et 2 018 hommes quand les jumeaux avaient environ 20 ans.

L'auteur principal de l'étude, Suoma Saarni, avait déclaré que les scientifiques ont étudié des jumeaux afin de prendre en compte des facteurs familiaux ou génétiques affectant le tabagisme et le gain de poids.

50% des participants à l'étude n'avaient jamais fumé, et 12% étaient d'anciens fumeurs durant l'adolescence. Environ 15,5% des hommes et 9,4% des femmes fumaient au moins 10 cigarettes par jour.

Lorsque les participantds atteignaient leur 20 ans, le problème de poids est devenu évident pour certains. A l'âge de 24 ans, environ 24% des hommes et 11% des femmes étaient en surpoids.

Toutefois, les fumeurs ne sont pas nécessairement plus susceptibles de devenir en surpoids que les non-fumeurs.

En revanche, les jeunes femmes qui fumaient plus de 10 cigarettes par jour étaient 2,32 fois plus susceptibles d'être en surpoids que les non-fumeurs, selon l'étude.

L'auteur de l'étude dit que la différence peut être soit biologique ou culturelle. Sur le plan biologique, le tabac et le sexe des hormones interagissent différemment chez les filles et les garçons, de manière à affecter l'appétit et la distribution de matières grasses.

"Mon intuition est que les femmes sont plus susceptibles de fumer pour contrôler leur poids, en particulier à l'adolescence", a déclaré Sherry Pagoto, professeur assistant en psychologie clinique à l'Université du Massachusetts Medical School.

"Lorsque les gens ne cessent de fumer, une des raisons pour lesquelles ils prennent du poids, c'est qu'ils accroissent leur consommation de nourritures. Ils vont commencer à prendre des collations aux moments où ils étaient habitués à fumer", a-t-elle ajouté.

L'étude apparaîtra dans l'édition de février 2009 de la revue "American Journal of Public Health".

Rappelons que les notions de surpoids et d'obésité sont indiquées communément par un indice appelé indice de masse corporelle (IMC) qui se calcule ici.


Que pensez-vous de cette actualité ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :