L'obésité est liée à 13 cancers : le poids est-il le seul coupable ?

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 06/10/2017

Des études récentes ont certes fourni des conclusions. Toutefois, votre poids ne serait pas le seul facteur à prendre en considération.

En octobre 2017, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC, une agence gouvernementale américaine qui opère dans la santé publique) ont publié un rapport avec des statistiques surprenantes.

Des chercheurs de la CDC ont découvert que, bien que les taux globaux de cancer aient diminué depuis les années 1990, le nombre de cancers liés au surpoids et à l'obésité représente maintenant environ 40% de tous les cas de cancer.

Selon les recherches de ces scientifiques, les taux de cancers non liés à l'obésité ont diminué de 13%, tandis que les cancers associés à l'obésité (autres que le cancer colorectal) ont augmenté de 7% sur une période de neuf ans (2005 et 2014).

En examinant simplement les données pour 2014 (l'année la plus récente disponible au niveau des données complètes), environ 630 000 personnes aux États-Unis ont été diagnostiquées avec l'un des 13 cancers associés à une surcharge pondérale ou obèses.

La majorité de ces patients (deux sur trois) ont été diagnostiqués à un âge entre 50 et 74 ans. De plus, 55% de tous les cancers diagnostiqués chez les femmes étaient liés à un indice de masse corporelle (IMC) d'au moins 25.

Les 13 cancers liés à l'obésité, déterminés par les chercheurs de l'Agence Internationale pour la Recherche sur le Cancer (après avoir analysé plus de 1000 études scientifiques), comprennent ceux qui affectent les membranes cérébrales, l'œsophage, la thyroïde, la vésicule biliaire, l'estomac, le foie, le pancréas, les reins, le côlon et le rectum. Ils comprennent également les cancers chez les femmes, comme les cancers de l'ovaire, de l'endomètre et du sein.


> Comment l'obésité affecte votre risque de cancer ? Ce n'est pas encore clair

Jack F. Jacoub, docteur en médecine, oncologue médical et directeur médical de l'institut de cancer MemorialCare au Centre Médical MemorialCare d'Orange Coast (à Fountain Valley, en Californie, Etats-Unis), déclare qu'il n'est "absolument pas surpris" par ces découvertes.

Cependant, il est important de noter que l'étude des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ne peut pas prouver que l'excès de poids provoque directement l'un de ces cancers.

Au lieu de cela, il se peut que les personnes en surpoids soient également plus susceptibles de développer ces cancers pour des raisons indépendantes du poids.

Mais la recherche émergente suggère que les kilos en trop peuvent contribuer à votre risque de cancer de manière subtile et indirecte.

"L'obésité crée un degré d'inflammation dans le corps", explique le docteur Jacoub.

"L'inflammation, au fil du temps, peut entraîner des dommages aux tissus et des changements subséquents qui pourraient peut-être conduire à des événements supplémentaires, qui pourraient conduire à un cancer".

Le docteur Jack F. Jacoub explique en outre que l'obésité peut produire des hormones supplémentaires dans le corps, et "ces hormones peuvent parfois être contre-productives pour la personne et peuvent contribuer à des types de cancers liés à l'hormone".

Par exemple, un excès de poids peut augmenter la production d'œstrogène dans le corps, ce qui peut augmenter le risque de cancer du sein chez les femmes ménopausées.

Beaucoup d'experts pensent aussi que le fait d'être en surpoids ou obèse entretient une augmentation de la croissance du cancer de plusieurs façons. La graisse superflue augmenterait l'inflammation dans tout le corps et modifierait les niveaux d'insuline, des hormones sexuelles et des hormones de croissance. Toutes ces modifications peuvent déclencher à leur tour une croissance rapide et hors de contrôle des cellules cancéreuses.

"Des études d'observation ont fourni des preuves que même une augmentation de poids de 5 kg depuis le début de l'âge adulte est associée à un risque accru de cancers liés au surpoids ou à l'obésité", écrivent les chercheurs dans le rapport de la CDC (rédigé en anglais).

Ils soulignent toutefois que leur rapport ne fait référence qu'au diagnostic des cancers liés à l'obésité. Le rapport n'a pas estimé combien de ces cas spécifiques étaient effectivement attribuables à l'embonpoint ou à l'obésité.

"Récemment, il y a eu plusieurs rapports montrant une augmentation du nombre de personnes plus jeunes ayant un cancer du côlon", a déclaré Anton J. Bilchik, docteur en médecine, professeur de chirurgie et chef de recherches gastro-intestinales à l'Institut John Wayne Cancer au Centre de santé Providence Saint John à Santa Monica (Californie, Etats-Unis).

Bien qu'il existe plusieurs théories possibles, le docteur Bilchik dit que l'explication la plus probable est une combinaison d'obésité, de mauvaise nutrition et de manque d'exercice.

Un microscope dans un laboratoire de recherche


> Vos gènes, votre environnement et votre style de vie jouent tous un rôle énorme dans votre risque de cancer

Environ les deux tiers des adultes américains sont en surpoids ou obèses (ayant un indice de masse corporelle d'au moins 25 ou au moins 30, respectivement). Ces personnes sont deux fois plus susceptibles que les personnes en bonne santé de développer un cancer de l'œsophage, de l'estomac, du foie et des reins. Tandis que les personnes obèses ont environ 30% plus de risque de développer un cancer colorectal.

Mais le cancer est un groupe complexe de maladies avec de nombreuses causes possibles.

"Il faut absolument souligner que le poids n'est pas le seul facteur de risque", déclare le Dr Jacoub. "Le cancer est une interaction entre l'environnement et la constitution génétique de l'individu".

"Nous devons être prudents", poursuit le docteur Bilchik. "Il y a une incidence plus élevée de cancer chez les personnes obèses, mais cela ne signifie certainement pas que chaque patient obèse va développer un cancer. L'obésité n'est vraiment qu'un facteur parmi d'autres."

Et compte tenu du fait que 70% de tous les adultes aux États-Unis sont soit en surpoids soit obèses, ce n'est peut-être pas la chose la plus utile à laquelle réfléchir.

C'est une des raisons pour lesquelles certains experts de la santé publique américaine suggèrent de se concentrer sur des comportements sains (activité physique régulière, nutrition adéquate, bon sommeil) plutôt que de considérer le poids comme un marqueur de santé unique.

Certains des nombreux autres facteurs de risque communs pour le cancer incluent : avoir des antécédents familiaux de la maladie, le manque d'exercice, la consommation d'alcool, le tabagisme ("énormément de cancers sont liés au tabagisme", rappelle le Dr Bilchik) et des expositions à différents types de radiation et de produits chimiques (comme le plomb, l'amiante, le radon, les rayons X et les rayons ultraviolets du soleil).

"Votre risque d'avoir un cancer se résume à une combinaison de l'exposition chronique à ces facteurs environnementaux et de style de vie en plus de votre prédisposition génétique", dit le Dr Jacoub. "Vous ne pouvez pas contrôler vos gènes, ils resteront identiques du premier jour jusqu'au dernier jour de votre vie. Donc, contrôlez ce que vous pouvez contrôler : environnement et style de vie."

Voici une vidéo où Jérôme Viguier (directeur du pôle santé publique et soins de l'Institut National du Cancer) explique plus en détails pourquoi le surpoids et l'obésité augmentent les risques de cancer :


Pour en savoir plus, vous pouvez lire également cette fiche repère bien détaillée sur le même sujet, publié par l'Institut National du Cancer.


Que pensez-vous du rapport de la CDC ? Avez-vous déjà constaté un lien direct entre les kilos en trop et le cancer ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :