Que faire si un régime faible en glucides augmente votre taux de cholestérol ?

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 26/06/2017

Voici divers conseils à suivre pour traiter le cas où le régime pauvre en glucides que vous suivez fait augmenter votre cholestérolémie.

Les régimes faibles en glucides et les régimes cétogènes sont le plus souvent considérés comme très sains.

Ils ont potentiellement sauvé des vies et présentent clairement des avantages face à certaines des maladies les plus graves du monde, telles que l'obésité, le diabète de type 2, le syndrome métabolique, l'épilepsie et de nombreuses autres maladies.

Les facteurs les plus courants de risque de maladie cardiaque ont tendance à nettement s'améliorer pour la plupart des personnes.

Avec ces améliorations, les régimes à faible teneur en glucides devraient réduire le risque de maladie cardiaque.

Mais, même si ces facteurs de risque s'améliorent, certaines personnes vont connaitre des améliorations, et d'autres des effets négatifs.

Il semble exister un petit sous-ensemble de personnes qui subissent une augmentation des niveaux du cholestérol avec le régime faible en glucides, en particulier avec le régime cétogène ou une version très riche en matières grasses du régime paléo.

Cela comprend l'augmentation des taux de cholestérol total et de LDL... ainsi que l'augmentation des marqueurs plus avancés (et des marqueurs beaucoup plus importants) comme le nombre de particules LDL.

Bien sûr, la plupart de ces "facteurs de risque" ont été observés dans le cadre d'un régime alimentaire occidental à haute teneur en glucides, riche en calories et nous ne savons pas s'ils seront les mêmes avec une alimentation saine, à faible teneur en glucides, et qui réduit l'inflammation et le stress oxydatif.

Cependant... il vaut mieux prévenir que guérir. Il ne serait probablement pas inutile de prendre des mesures pour abaisser ces niveaux.

Certains ajustements simples seront déjà très bénéfiques et vous serez toujours en mesure de récolter tous les avantages métaboliques d'un régime à faible teneur en glucides.

Voici une vidéo qui explique les principales causes d'une cholestérolémie élevée :



> La question du jour : est-ce que vos niveaux sont vraiment hauts ?

L'interprétation des valeurs du cholestérol peut être assez compliquée.

La plupart des gens sont familiers avec les notions de cholestérol total, de HDL et de LDL.

Les personnes ayant des taux de HDL (le "bon cholestérol") hauts ont un faible risque de maladie cardiaque, tandis que les personnes avec un taux élevé de LDL (le "mauvais cholestérol") ont un risque accru.

Mais la vérité est beaucoup plus compliquée que les simples notions de "bon" ou "mauvais" cholestérol. Le LDL présente fait des sous-types, principalement en fonction de la taille des particules.

Les gens qui ont principalement de petites particules de LDL ont un risque élevé de maladie cardiaque, tandis que ceux ayant surtout de grandes particules ont un faible risque.

Cependant, la science montre maintenant que le marqueur le plus important de tous est le nombre de particules LDL (LDL-p), le nombre de particules de LDL qui flottent dans le sang.

Ce nombre est différent de la concentration en cholestérol LDL (LDL-C), qui correspond à la quantité de cholestérol que les particules LDL transportent. C'est ce qui est le plus souvent mesuré dans les tests sanguins standards.

Il est important de tester vos niveaux afin de vous assurer que votre hygiène alimentaire est correcte.

Vous pouvez vous faire accompagner bien évidemment par votre médecin afin de mesurer votre taux de LDL-p (nombre de particules de LDL), ainsi que par un bon diététicien à Paris ou ailleurs, afin de mettre en place un rééquilibrage alimentaire.

Si votre taux de LDL est élevé, mais le nombre des particules LDL est normal (appelé discordances), alors vous n'avez probablement rien à craindre.

Sur un régime faible en glucides, le HDL tend à monter et les triglycérides à baisser, tandis que le taux de cholestérol total et de LDL ont tendance à rester les mêmes. La taille des particules LDL a tendance à augmenter et le nombre de particules LDL a tendance à baisser. Toutes ces choses sont bonnes.

Mais encore une fois... c'est ce qui arrive, en général/en moyenne.

Au sein de ces moyennes, il semble qu'un sous-ensemble de personnes sur un régime cétogène faible en glucides puisse présenter une augmentation du taux de cholestérol total, de LDL et du nombre des particules LDL.

Ce phénomène est décrit en détail par le Dr Thomas Dayspring, l'un des lipidologistes les plus respectés du monde dans un article intitulé "Lipidaholics Anonymous Case 291: Can losing weight worsen lipids?" (traduction : "Est-ce que le fait de perdre du poids affecte les lipides ?").

Malheureusement, il sera difficile pour tout un chacun de mesurer des marqueurs avancés comme le LDL-p ou l'ApoB, parce que ces tests sont coûteux et ne sont pas disponibles partout.

Dans ces cas, le cholestérol non-HDL (cholestérol total - HDL) est un marqueur assez précis qui peut être mesuré sur un panneau lipidique standard.

Si votre cholestérol non-HDL est élevé, alors cela suffit à prendre des mesures pour essayer de le faire descendre.

Conclusion : Un sous-ensemble d'individus a fait l'expérience d'une augmentation du cholestérol sur un régime faible en glucides, surtout s'il est cétogène et ultra riche en graisses. Cela inclut un LDL élevé, un cholestérol non-HDL et des marqueurs importants tels que le nombre de particules de LDL.

Aliments qui aident à baisser le taux de cholestérol


> Eliminez le café au beurre de votre alimentation

Le café "au beurre" est très tendance dans le régime faible en glucides et les communautés paléo.

Il consiste à ajouter 1-2 cuillères à soupe d'huile de TCM (ou de l'huile de noix de coco) et 2 cuillères à soupe de beurre dans votre tasse de café le matin.

Note : TCM signifie "triglycérides à chaîne moyennes".

Je ne l'ai pas essayé moi-même, mais beaucoup de gens prétendent que le goût est délicieux, que ça leur donne de l'énergie et diminue leur appétit.

Cependant, même si les quantités "normales" d'un aliment en particulier sont bonnes pour vous, cela ne signifie pas que des quantités massives sont meilleures.


Toutes les études montrant que les graisses saturées sont inoffensives utilisées en quantités normales, il n'y a aucun moyen de savoir ce qui se passe si vous commencez à ajouter d'énormes quantités de graisses saturées à votre régime alimentaire, surtout si vous les consommez au lieu d'autres aliments plus nutritifs. Cela n'est certainement pas quelque chose que les humains ont fait au cours de leur évolution naturelle.

Si vous buvez du café au beurre et que vous avez des problèmes de cholestérol, alors la première chose que vous devez faire est d'essayer de l'éliminer de votre alimentation.

Conclusion : Essayez de retirer le café au beurre de votre alimentation. Cela seul peut être suffisant à résoudre votre problème.


> Remplacer certaines graisses saturées par des graisses monoinsaturées

Dans les plus grandes et les plus hautes études de qualité, les graisses saturées ne sont pas liées à une augmentation du risque de crises cardiaques.

Cependant... si vous avez des problèmes avec le cholestérol, ce serait une bonne idée d'essayer de remplacer une partie des graisses saturées que vous consommez par des graisses monoinsaturées.

Cette simple modification peut grandement vous aider.

Commencez par faire vos cuissons avec de l'huile d'olive et de l'huile de noix de coco au lieu du beurre. Mangez plus de noix et d'avocats. Ces aliments sont tous riches en graisses monoinsaturées.

La qualité de l'huile d'olive extra vierge présente de nombreux autres avantages pour la santé du cœur qui vont bien au-delà des niveaux de cholestérol.

Elle protège les particules de LDL de l'oxydation, réduit l'inflammation, améliore la fonction de l'endothélium et peut même abaisser la pression artérielle.

Elle est certainement très saine pour le cœur toute personne à risque de maladie cardiaque devrait donc plutôt utiliser l'huile d'olive, peu importe si sa cholestérolémie est élevée ou pas.

Peut-être devriez-vous aussi commencer à remplacer certaines viandes grasses par de la viande maigre.

Il est également important de manger du poisson gras qui est riche en acides gras oméga-3, au moins une fois par semaine. Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas manger du poisson, prenez un supplément à base d'huile de poisson à la place.

Conclusion : Les graisses monoinsaturées, comme celles retrouvées dans l'huile d'olive, les avocats et les noix, peuvent avoir des effets hypocholestérolémiants par rapport aux graisses saturées.


> Laissez tomber le régime cétogène et prenez des glucides alimentaires réels plus riches en fibres

Il y a une confusion récurrente considérant qu'un régime faible en glucides doit être cétogène.

Autrement dit, le taux en glucides doit être suffisamment faible pour que le corps commence à produire des cétones à partir des acides gras.

Ce type de régime semble être plus efficace pour les personnes atteintes d'épilepsie. Beaucoup de gens l'adoptent aussi pour obtenir les meilleurs résultats, mentaux et physiques, quand ils sont en cétose.

Cependant... la restriction plus modeste en glucides peut encore être considérée comme un régime à faible teneur en glucides.

Bien qu'il n'y ait pas de définition claire, quel que soit le régime ayant jusqu'à 100-150 grammes par jour (parfois plus) peut être classé comme un régime faible en glucides.

Il est possible que certaines personnes voient leur cholestérol augmenter quand elles sont en cétose, mais s'améliore quand elles mangent juste assez de glucides pour éviter d'entrer en cétose.

Vous pouvez essayer de manger 1-2 morceaux de fruits par jour... peut-être une pomme de terre ou une patate douce au dîner, ou de petites portions de féculents plus sains comme l'avoine.

En fonction de votre santé métabolique et de vos préférences personnelles, vous pouvez simplement adopter une version plus-glucidique du régime paléo à la place.

Cela peut aussi être un régime alimentaire très sain, tel que démontré par les populations qui vivent longtemps comme les Kitavans et les Okinawans, qui mangent beaucoup de glucides.

Bien que la cétose puisse présenter de nombreux avantages incroyables, elle n'est certainement pas adaptée pour tout le monde.

D'autres moyens naturels pour diminuer les niveaux de cholestérol comprennent des aliments riches en fibres solubles ou résistants à l'amidon, et en prenant un supplément de niacine.

L'exercice physique, un meilleur sommeil et la réduction des niveaux de stress peuvent aussi aider.


> A retenir

Aucun des conseils de cet article ne doit être considéré comme un avis médical. Vous devriez en discuter avec votre médecin avant de faire des changements.

Gardez à l'esprit que personne ne considère dans cet article que les graisses saturées ou les régimes à faible teneur en glucides soient "mauvais".

En conclusion, les régimes à faible teneur en glucides sont toujours incroyablement sains et leurs avantages l'emportent largement sur leurs points faibles pour la plupart des gens, mais un sous-ensemble de personnes peut avoir besoin de faire quelques ajustements afin que ce régime alimentaire fonctionne pour eux.


Sources :
http://ajcn.nutrition.org/content/86/2/276.full
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1467-789X.2012.01021.x/abstract http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1467-789X.2008.00518.x/abstract
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0167527399001072
http://jama.jamanetwork.com/article.aspx?articleid=407945
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19657464
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21392724
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16685042
http://jn.nutrition.org/content/136/2/384.long
https://www.lecturepad.org/dayspring/lipidaholics/pdf/LipidaholicsCase291.pdf
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19903920
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3066801
http://ajcn.nutrition.org/content/early/2010/01/13/ajcn.2009.27725.abstract
http://annals.org/article.aspx?articleid=1846638
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/14651858.CD002137.pub3/abstract
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8517637
http://dev.europepmc.org/abstract/MED/11410071/reload=0
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16286173
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10737284


Et vous, que feriez-vous si un régime faible en glucides accroît votre taux de cholestérol ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :