Comment vaincre la procrastination quand on veut maigrir ?

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 15/12/2016

Beaucoup de suiveurs de régime aiment procrastiner, en remettant sans arrêt à demain le début de leur diète. En faites-vous partie ?

Quand on parle de perdre du poids, on commence généralement par penser au changement d'habitudes alimentaires. On remplace les grignotages malsains, on fait plus attention à ce qu'on mange, on consomme plus de fruits et légumes, etc.

Ensuite vient la question du sport : Cardio ou musculation ? Quels exercices choisir ? Quelle fréquence d'entrainements ? Quels temps de repos ? Pendant combien de temps ? Etc.

Mais il y a une chose dont on entend très peu parler dans le domaine des régimes ou de la perte de poids : la motivation.

C'est pourtant primordial. Vous aurez beau avoir le meilleur programme alimentaire ou le meilleur entrainement sportif, si vous n'avez pas de motivation et que vous remettez tout à plus tard vous n'aurez aucun résultat.

Et quand on y regarde bien, c'est ce qui bloque la plupart des gens. Car un programme alimentaire, même si il n'est pas parfait, finira par vous donner des résultats. De la même manière si votre entrainement sportif n'est pas parfait, il finira bien par en sortir quelque chose.

Tandis que si on n'a pas la motivation : on n'a aucune chance de réussir.

Bon vous l'aurez compris, là encore, comme pour la nutrition et le sport, il existe des solutions : différentes solutions pour différents problèmes.

Dans cet article, nous allons nous pencher sur la procrastination.

Qu'est-ce que c'est ? Qui cela touche-t-il ? Comment la détecter ? Comment la vaincre efficacement ? Comment s'en débarrasser ?

Commençons donc par la définition.


> Qu'est-ce que cela veut dire ?

"Procrastination" vient du latin "pro" (en avant) et "crastinus" (du lendemain) et peut se résumer avec la phrase suivante : la fâcheuse tendance à tout remettre au lendemain.

Procrastiner est quelque chose qu'on a tous déjà affronté. Quand on rentre des cours, du boulot, etc. On n'a qu'une envie : ne rien faire. On a juste envie de paresser devant la télé ou l'ordinateur. Et même si évidemment il est important de se reposer et ne rien faire de temps en temps, la procrastination a cette fâcheuse tendance à s'installer et se propager. Et au final on en arrive à ne plus rien faire du tout, si ce n'est les activités qui nous procurent un plaisir immédiat : émission télévisées, jeux vidéo, séries, mangas...

Et quand on y regarde bien, c'est ce qui fait toute la différence entre ceux qui font et ceux qui ne font pas.

Quand il faut aller à la salle de sport ou aller faire les courses ou la cuisine il y a ceux qui le font et ceux qui se disent : "bof je ferais ça demain, allez !".

Et nous sommes tous sujets à cette tendance. Nous avons tous eu une période de notre vie (révolue ou non) où nous n'avions plus l'envie de rien faire. La différence vient du fait que certains arrivent à s'en sortir tandis que d'autres restent bloqués dans ce cercle vicieux qui les empêchent de réaliser quoi que ce soit.

La première chose à comprendre, c'est qu'il faut se rendre compte que l'on est dans une mauvaise passe. Bon, si vous êtes en train de lire ces lignes, c'est que vous êtes déjà sur la bonne voie.

Il faut faire le constat que oui, effectivement on est en train de se gâcher la vie. Et qu'on pourrait accomplir tellement plus de choses si on se donnait le temps. Et comprendre que si on n'est pas particulièrement heureux dans notre vie c'est que justement on ne se donne pas le temps de réaliser ces choses. Parce que c'est en réalisant qu'on devient heureux.

Revenons-en au sujet du régime : ne seriez-vous pas heureux si vous réussissiez à perdre un peu de poids, à vous sentir mieux dans votre corps et surtout plus en forme ? Si évidemment. Pourtant on ne le fait pas... On n'arrive pas à se bouger ou alors de manière sporadique et on finit par se décourager. Et tout cela à cause de cette mauvaise habitude qu'est la procrastination.

Commencez donc par être honnête avec vous-même et faites le constat : oui je n'ai pas été efficace dans mes tentatives précédentes et c'est pour cela que cela n'a pas marché.

Il n'y a pas de fatalité, tout le monde peut perdre du poids et avoir le corps qu'il souhaite. Ceux qui prétendent le contraire sont malhonnêtes.

Maintenant qu'on a fait ce rapide constat, on peut partir sur de bonnes bases. Et surtout on a conscience des risques de la procrastination et du laisser-aller.

Quand on analyse les mécanismes procrastinateurs, il ressort 2 phénomènes particuliers : la peur du démarrage et la peur de l'échec.

Nous allons commencer par l'appréhension du démarrage, qui provoque une remise des affaires au lendemain en permanence.

Blague sur la procrastination


> La peur du démarrage

C'est le fait d'imaginer que l'action que l'on a à faire est beaucoup plus grosse qu'elle ne l'est en réalité.

Par exemple : vous devez aller faire 10 km de footing ce soir. Et avant même d'arriver chez vous, vous imaginez déjà tout ce que vous avez à faire : se changer, aller sur place, commencer à courir, se forcer, puis rentrer, prendre une douche , etc. Cela parait horrible n'est-ce pas ? On en fait vite tout une montagne et rapidement la petite idée fait son chemin : "Je suis fatigué aujourd'hui, j'irai demain, une fois ce n'est pas grave". Et voilà, on laisse tomber. Alors qu'en réalité il n'y a pas grand-chose à faire. Se changer et c'est tout. Le reste, cela découle tout seul. Une fois en train de courir, on aime cela et on est heureux de s'être bougé.

Et c'est ce qu'il faut bien comprendre dans cette crainte du démarrage : c'est justement le démarrage en lui-même qui est le plus difficile.

Le plus dur dans le sport, c'est de se bouger, faire son sac et partir à la salle. Une fois qu'on y est, on ne se pose plus la question, on n'a plus peur.

Le démarrage est toujours le plus difficile. Le début d'une action est toujours le moment le plus difficile. Une fois qu'on a bien compris cela, on sait que lorsque l'on a quelque chose à faire, on est déjà en train de réaliser la partie la plus difficile. Et que le reste en découlera tout simplement.

Une fois qu'on a compris cela, il faut s'attaquer à la deuxième chose qui bloque : la crainte d'échouer.

Un homme enfouit sa tête sous la terre par peur


> La peur de l'échec

Cette partie est un peu plus sournoise puisqu'on en est souvent à peine conscient. Tant que l'on ne nous a pas parlé de cette appréhension, elle reste en retrait et on n'y pense pas de nous-même. C'est quasiment inconscient.

Mais en réalité c'est la principale raison procrastinatrice. Et c'est pourquoi la procrastination ne touche que les parties les plus importantes de notre vie, les choses qui pourraient nous apporter le plus.

Et quand on parle de régime et de remise en forme : qu'y a-t-il de plus important ? Qu'est-ce qui est plus important que se sentir bien dans son corps et d'avoir confiance en soi ?

Mais malheureusement, inconsciemment, on se dit que de toute façon "à quoi bon ?", que de toute façon on n'y arrivera pas... Et que du coup on fait ces efforts pour rien. Et on se décourage, on remet au lendemain. Et on finit bien par ne pas y arriver : le fameux cercle vicieux démotivation – paresse – découragement.

Comme pour le démarrage, il suffit d'avoir conscience de cette peur de l'échec pour la vaincre efficacement. Une fois qu'on en est conscient, il est beaucoup plus aisé de se débarrasser de cette façon de penser.

Car une fois qu'on s'en rend compte, on ne voit plus les actions de la même manière. Ce ne sont plus de simples actions qui hypothétiquement donneraient un résultat inatteignable. Ce sont au contraire les marches d'un grand escalier qui va nous amener à notre objectif.

En voyant les choses sous cet angle, l'envie de remettre tout au lendemain se fait déjà moins pressante. Au contraire, on a envie de réaliser les choses pour atteindre plus rapidement cet objectif.

Enfin, après avoir parlé de la façon de penser, de la façon d'aborder les actions, il nous faut parler d'une dernière chose, qui est la meilleure façon de se débarrasser de la procrastination.

Et c'est l'organisation.

Une femme regarde à travers la fenêtre avec un air pensif comme si elle avait peur de l'échec


> L'organisation, quand elle est employée à bonne escient, permet de faire disparaître la procrastination une bonne fois pour toutes

L'organisation permet de réduire considérablement les risques de remettre au lendemain. On a déjà pensé à la tâche, on l'a déjà inscrite temporellement. Et du coup on a déjà fait le plus difficile : le démarrage. Tout ce qu'on à faire, c'est lire son planning et commencer la première action. Et le fait d'y avoir déjà pensé au préalable, de l'avoir déjà inscrite, va changer la façon dont on aborde la tâche.

La clé de l'organisation, c'est de rester raisonnable. Il ne sert à rien de planifier d'un coup 10 tâches par jour si à l'heure actuelle vous n'en faites aucune. Il est évident que vous n'y arriverez pas d'un coup.

Il y a donc 2 règles à respecter.

La première c'est de commencer doucement. Je sais bien qu'il est tentant de chercher à remplir son planning d'une tonne d'actions bénéfiques. Mais il faut bien se rendre compte que si on est trop optimiste, il y a peu de chances qu'on y arrive.

Au contraire, en commençant doucement (quelques tâches par semaines), on se donne le temps et la chance de réussir à toutes les accomplir. Et du coup de passer du mode "je ne fais pas" à "je fais". Ce qui est primordial. Car on gagne en confiance chaque jour en constatant que finalement cela n'était pas si difficile à faire.

La deuxième règle c'est de toujours avoir une chose à faire chaque jour. Même quelque chose de petit ou d'insignifiant. Ce qui compte c'est d'avoir une chose par jour de prévue.

Sans cela, on retombe très facilement dans notre routine d'avant : les mauvaises habitudes ont la vie dure ! Alors quand vous remplissez votre "planning" pour la semaine, pensez bien à étaler toutes les tâches pour qu'il y en ait au minimum une par jour.

Voilà pour la procrastination, retenez bien ce que vous avez découvert au fil de ces lignes :
  • Le démarrage est toujours la partie la plus difficile.
  • Chaque action que vous réalisez est un petit pas qui vous rapproche de votre objectif.
  • L'organisation vous permet de vous débarrasser de la procrastination.

Mettez bien en application ces 3 points et vous verrez que grâce à cette nouvelle façon d'aborder votre régime, vous aurez beaucoup moins de mal à accomplir les choses.

Voici une vidéo qui vous aidera à dire stop à la procrastination (des recommandations y sont formulées par une psychopraticienne et préparateur mental) :


Et vous, que faites-vous pour vaincre l'inaction procrastinatique quand vous aviez voulu maigrir ? Quels conseils donneriez-vous aux gens qui procrastinent trop souvent ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :