Comment faire fondre 34 kilos en 10 mois ? Voici la méthode

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 22/04/2016

Yassine explique ce qu'il a fait pour perdre 34 kilogrammes superflus en dix mois, soit au rythme d'un peu plus de 3 kilos par mois.

Bonjour tout le monde,


> Présentation

Je m'appelle Yassine, j'ai 27 ans, j'habite à Paris et je suis ingénieur dans le domaine informatique.

Mon histoire avec le surpoids a commencé depuis l'âge de 20 ans quand je venais d'intégrer les classes préparatoires.

C'était un moment très important et en même temps très dur de mon parcours scolaire. Important d'un côté car cela représentait pour moi un point d'entrée crucial pour intégrer les grandes écoles d'ingénieurs dont je rêvais depuis longtemps. Et d'un autre côté, c'était dur car je vivais dans une sorte d'angoisse et de stress continu du fait que j'avais peur de ne pas réussir mes examens et mon concours final, puisque, le cas échéant, je perdrais deux années et devrais recommencer à zéro à la faculté.

Par ailleurs, le rythme des études était très élevé. J'étais tout le temps en manque de sommeil et très stressé. Les repas à la cantine étaient trop gras et pas du tout équilibrés. Par conséquent, le seul moment lors duquel je prenais du plaisir et déstressais un peu était quand je mangeais.

En fait, j'essayais de profiter pleinement de ce plaisir en terminant toujours mon assiette et parfois en m'en resservant. Et malheureusement c'était devenu une mauvaise habitude qui était restée ancrée en moi car je n'écoutais plus ma faim.

Une autre mauvaise habitude que j'ai prise à ce moment-là est le fait de manger très rapidement. En effet, le temps m'était très précieux entre midi et quatorze heures puisque j'avais plein de devoirs à faire. Du coup, j'essayais de manger vite afin de gagner un peu de temps et pouvoir réviser un peu plus.

Bref, en accumulant une alimentation non équilibrée, une absence de pratique d'activités sportives, et ces mauvaises habitudes pendant toutes ces dernières années, j'avais pris plus de 30 kg.


> Mon déclic

L'élément déclencheur véritable est né quand je me trouvais en vacances au Maroc en mai 2015. Ma mère m'avait proposé de me préparer tous les plats marocains que je désire manger avant que je repars en France.

Les plats qu'elle m'avait cuisiné étaient copieux et très délicieux. J'en avais mangé tellement que parfois je me sentais culpabilisé d'avoir trop consommé. Cette culpabilité est doublée par le sentiment de paresse que j'avais suite aux longues heures passées sans bouger, en restant toute la journée à la maison pour regarder la TV ou pour jouer à la PlayStation avec mon petit-frère.

Un jour j'avais décidé d'aller à la pharmacie du quartier pour me peser. Je n'en revenais pas de ma surprise : j'avais dépassé la barre des 100 kilogrammes (105 kilos environ).

Cela faisait très longtemps que je ne m'étais pas pesé, et je ne m'étais jamais imaginé arriver à ce point-là. Et à ce moment-là, je m'étais rendu compte que je n'avais fait que grossir au fil du temps. Je m'étais dit qu'il fallait que j'arrête toutes ces bêtises, et que je me reprenne en main dès que je retourne en France.


> Qu'ai-je fait pour perdre du poids ?

Toutes ces dernières années, je n'avais pas la motivation ni la volonté de faire un régime. Pourquoi ? Quand j'étais étudiant, je n'avais pas le temps et étais tout le temps stressé. Et quand j'avais commencé à travailler, j'étais souvent en colocation et ne me sentais pas du tout stable et en bon état moral pour suivre un régime.

Pour continuer mon histoire, mon retour en France se croisait avec le début du mois de Ramadan, c'est un mois où je n'ai pas le droit ni de manger ni de boire de l'aube au coucher du soleil. Je m'étais dit que c'était le moment ou jamais pour démarrer une perte de poids.

Et comme c'est connu que dans ce mois on risque davantage de prendre du poids que d'en perdre (car on mange beaucoup le soir tout ce qui est sucré), j'avais décidé de me contrôler en m'abstenant de manger trop gras ou trop sucré. J'essayais de cuisiner moi-même et de manger des plats plus ou moins équilibrés.

A l'issue du mois de Ramadan, je m'étais pesé pour évaluer mes efforts modestes, le résultat était surprenant : j'avais perdu presque 4 kilos rien qu'en adoptant un simple rééquilibrage alimentaire.

A ce moment-là, ma motivation avait doublé, et je m'étais dit que si j'avais perdu autant juste en faisant cela, alors combien je pourrais perdre si je faisais du sport et un vrai régime amaigrissant.

C'est à ce moment-là que j'avais vraiment commencé à me prendre en main.

Je m'étais inscrit à une salle de sport. Et heureusement que j'en avais une située à 5 minutes de chez moi, comme cela je n'avais aucune excuse pour me démotiver.

Je fais généralement en moyenne 3 à 4 séances d'entraînement par semaine. Et quand j'en faisais une seule sur une semaine, pour n'importe quelle raison, j'augmentais le nombre de séances la semaine suivante afin de garder cette moyenne. Et parfois j'étais motivé, j'en faisais tous les jours de la semaine.

Au départ, j'avais commencé à courir 20 minutes en continu sur le tapis roulant, à une vitesse moyenne de 7 km/h. J'avais gardé ce rythme pendant presque 5 mois. Le choix de cette durée était venu tout simplement du fait que je ne voulais pas que le sport me prenne trop de temps dans ma vie quotidienne. Je ne voulais pas m'ennuyer trop non plus (en courant trop longtemps), et par la suite risquer de lâcher le morceau.

Contre toute attente, j'avais commencé au fil du temps à prendre vraiment du plaisir à faire du sport.

Ce n'est que quelques temps après, que j'avais découvert l'existence d'une certaine hormone nommée "endorphine", qui procure cette sensation de bonheur et de bien-être ressentie après une activité physique.
De plus, quand parfois je restais plusieurs jours sans courir, je sentais un manque de cette sensation de bonheur, et c'était devenu comme une addiction que de pratiquer la course à pied.

C'est une bonne information pour ceux qui se méfient toujours du sport, je vous assure que après plusieurs séances, on devient dépendant !

Pendant ma perte de poids, j'essayais à chaque séance de me défier en augmentant la vitesse de la course sur le tapis roulant, ainsi que la durée de la séance.

A partir du 6ème mois, j'avais essayé de maintenir mon rythme de course à pied en faisant également d'autres appareils tel que : le vélo stationnaire, le vélo elliptique (lisez ceci pour en savoir plus), les exercices abdominaux, et les machines de musculation.

En ce moment, j'ai réussi à garder le rythme suivant :
  • 2 à 3 séances de salle de sport par semaine,
  • 30 minutes de course sur le tapis roulant, avec une vitesse moyenne de 10 km/h (pour les 5 dernières minutes, j'augmente la vitesse jusqu'à 13 ou 14 km/h),
  • 5 à 10 minutes d'exercices abdominaux et de musculation.


Concernant le régime, j'ai suivi la stratégie suivante : pour chaque aliment que je désire manger ou que je compte cuisiner, je regarde sa valeur et sa composition nutritionnelle, et je cherche sur Internet pour voir s'il est favorable pour un régime ou à éviter.

Certes cette sélection me prend assez de temps, mais pour le coup c'est un exercice amusant pour moi, et qui s'est révélé surprenant parfois car on a tendance à sous-estimer la valeur calorique de certains aliments, comme les baguettes, les pains au chocolat, les biscuits, les pizzas, etc.

Parmi les aliments que j'ai vraiment bannis de mon alimentation, il y a :
  • Le pain : sauf pour les deux premiers mois de mon régime lors desquels je mangeais du pain galette (aussi appelé le pain pita) au dîner (en faisant un sandwich avec de la salade, des tomates et de la dinde blanche), mais après cette période, je l'ai enlevé carrément de mon régime alimentaire.
  • Tous les types de pâtes.
  • Le sucre et toutes les cochonneries sucrées (biscuits, pâtisseries, chocolats...) : je ne les utilise jamais dans mes plats (même pour le thé je me suis forcé à le boire sans sucre), c'était dur au départ, mais là j'ai pris l'habitude.
  • Les sauces et le sel : je ne les utilise jamais. Pour relever mes plats, j'utilise les épices (elles sont les seuls aliments qui sont presque à zéro calorie). J'en utilise beaucoup : basilic, persil, échalote, ail et poivre noir pour relever le goût de certains plats comme les légumes.
  • Les pizzas, lasagnes, gratins.
  • Les plats préparés/surgelés vendus au supermarché.
  • Les viennoiseries.
  • Les amandes.
  • Les saucisses.
  • Tous les produits laitiers (laits, fromages, yaourts) sauf le fromage blanc à 0% MG et lait de soja.

Voici les aliments que j'ai intégrés à mon alimentation :
  • Beaucoup de légumes : j'achète beaucoup de légumes surgelés. Il y a beaucoup de gens qui vont dire que la congélation des légumes leur fait perdre leur goût et leur qualité nutritionnelle, je leur réponds par rapport au goût, que j'arrive parfaitement à relever le goût de mes plats en rajoutant des épices (persil, basilic, ail, poivre...).

    Quant à la perte de qualité nutritionnelle, c'est une idée qui a été prouvée fausse. En effet, les légumes frais perdent leur qualité nutritionnelle avec le temps (10% de vitamine en moins par jour), alors que la congélation fait garder à ces produits leurs valeurs nutritives pendant une longue durée (qui peut atteindre une année).

    Un autre point important qui montre que les légumes surgelés ont plus de qualité que les produits frais : il faut compter à peu près une semaine pour que les produits frais arrivent à nos supermarchés en comptabilisant le temps écoulé depuis la récolte, le transport et la distribution du produit, alors que les produits surgelés passent par un chemin court, moins de 24 heures pour arriver aux locaux des distributeurs, qui les congèlent surplace (ce qui permet de garder plus de vitamine des produits).

    En plus de ces avantages, je préfère les légumes surgelés car j'épargne le temps et l'effort pour éplucher.
    Concernant la cuisson, j'alterne entre deux modes : la cuisson à la vapeur et la cuisson dans une poêle sans ajout d'aucune grasse.

    Soit dit en passant, la cuisson dans l'eau des légumes leur fait perdre leur qualité nutritionnelle. Les nutriments s'accumulent dans l'eau de cuisson, qu'il est préférable de boire si on veut profiter d'une partie des vitamines perdues.

    La meilleure cuisson est celle à la vapeur car elle fait perdre moins de qualité aux produits.

  • Beaucoup de fruits : ananas, bananes, pommes, avocats, etc. Je suis très fan des pomme jaunes (pommes Golden), c'est mon péché mignon. Parfois je préfère ne pas prendre de dîner et de manger jusqu'à 5 pommes ou 5 bananes à la place.

    J'essaie de ne pas trop en manger car les fruits sont un peu sucrés malgré tout.

  • Les viandes : je mange tous types de viandes mais en petite quantité. J'essaie de consommer plutôt de la viande blanche que de la viande rouge. Le soir, je cuisine souvent de la dinde dans la poêle sans ajouter de graisse. Je préfère la dinde car elle est rapide à cuire et maigre (pauvre en matière grasse visible).

    Pour le dîner, de temps en temps j'essaie de cuisiner les abats. Je les adore et en même temps ils changent un peu des plats traditionnels. Je les cuisine de moins en moins toutefois depuis que j'ai découvert qu'ils contiennent beaucoup de cholestérol.

    Je mange presque un œuf par jour mais juste le blanc pas le jaune (car le jaune contient également du cholestérol).

  • Les produits laitiers : comme j'ai éliminé tous les produits laitiers, je bois de temps en temps le lait de soja juste pour me procurer du calcium.

  • Beaucoup de thé : je bois entre 5 et 7 tasses par jour, cette boisson a joué un rôle non négligeable dans mon régime car le thé est un bon brûleur de graisse. C'est aussi un bon coupe-faim pour ne pas craquer entre les repas.

  • Je ne prends pas de petit-déjeuner, car je n'ai pas le temps pour le préparer et parce que je n'ai pas trop d'appétit le matin. Je sais que ce n'est pas bien de sauter un repas, mais cela fait des années que je me suis habitué à ne pas prendre de petit-déjeuner, et si jamais cela m'arrive d'en prendre, je me sens gonflé toute la matinée, et du coup je n'ai pas envie de déjeuner.

    Pour tenir la matinée, je prends 2 tasses de thé, et c'est suffisant pour moi jusqu'à midi.

    Un élément essentiel que j'ai pu régler au moins partiellement, c'est le fait de ne plus manger vite.

    Auparavant je prenais du plaisir à manger vite, alors qu'aujourd'hui j'essaie de prendre mon temps pour manger tranquillement et bien mâcher. J'ai lu sur RegimesMaigrir.com que prolonger la durée de ses repas de 10 minutes permet de perdre 10% de son poids corporel en plus, sans faire de régime ni rien d'autre.

Tout est une question d'habitude !


> Quelle est l'évolution de ma perte de poids ?

J'ai commencé mon régime vers le début du mois de juin 2015. A ce moment-là je pesais 105 kg, avec un objectif d'atteindre les 80 kilos fin décembre 2015.

Après les deux premiers mois (mi-juin à mi-août 2015) je pesais 97 kg.

2 mois plus tard (vers le 15 octobre 2015), je pesais 88 kg.

Fin décembre 2015, je faisais 77 kilogrammes.

Fin février 2016, je pesais 73 kg.

En avril 2016, je pesais 71 kilos.

Mon objectif final est d'atteindre les 67 kilos fin mai 2016.

Photos avant-après de Yassine montrant sa fonte de 34 kilos en 10 mois


> Exemple de menu utilisé pendant mon régime

  • Matin : 2 tasses de thé sans sucre.
  • Collation : 1 tasse de thé.
  • Midi : légumes (carottes, haricots verts, petit pois) + 150 g de viande rouge ou blanche + 1 blanc d'oeuf + dessert (banane ou poire).
  • Collation : 2 tasses de thé.
  • Soir : 150 g de dinde + 2 pommes + des légumes en poêle ou à la vapeur + 1 thé.


> Mes astuces minceur

  • Boire beaucoup de thé pendant les collations afin de ne pas grignoter, d'ailleurs le thé permet de brûler des calories supplémentaires.
  • Utiliser comme coupe-faim des fruits comme la banane ou la pomme.
  • Ne jamais faire des courses en ayant faim, car on a tendance à beaucoup acheter. N'acheter aucun aliment qui risque de me faire craquer entre les repas, du coup mon réfrigérateur est toujours vide et je fais les courses chaque soir en achetant juste ce que je souhaite mange le soir même.
  • Pour ceux qui veulent s'inscrire dans une salle de sport, il faut choisir la salle la plus proche de son domicile ou de son travail car sinon on se démotive facilement à y aller.
  • Quand je pars au boulot le matin, j'essaie d'emmener souvent mon sac de sport. Comme cela, quand je finis le soir, je pars directement à la salle de sport (car si on rentre chez soi, on est généralement paresseux pour ressortir).
  • Il faut bien choisir sa playlist quand on fait du sport, car la musique produit un grand effet de motivation pour ne pas lâcher le morceau au bout des premières minutes.
  • Il ne faut jamais commencer un régime quand on n'est pas bien moralement ou quand on a un problème, car on risque d'abandonner très vite. D'ailleurs cela m'arrive tout le temps quand je cours en salle de sport, dès que je me souviens d'une chose qui me rend triste ou qui ne me fait pas du bien moralement, je sens très vite la motivation baisser. Du coup, quand on fait du sport, il faut toujours penser positivement et éviter de penser aux problèmes quotidiens.


> Comment ai-je trouvé de la motivation et du soutien ?

Les résultats sur la balance suffisaient à me donner de la motivation et la détermination pour ne plus lâcher et pour ne plus revenir en arrière. Jour après jour, j'étais déterminé à perdre encore plus de poids.

L'obsession de faire fondre la graisse était un élément moteur pour me booster.

Le fait de lire en permanence des bouquins de diététique et des articles sur les régimes, en plus de constater la perte de poids, m'a permis de ne jamais craquer et de garder le rythme.

Pouvoir trouver des habits plus petits, adaptés à ma nouvelle taille, est aussi un élément boosteur parmi tant d'autres qui donnent de la motivation.


> Qu'ai-je fait pour stabiliser le poids après avoir perdu ?

Après avoir réussi à faire fondre mes kilos en trop, je fais très attention à ce que je mange, j'essaie de manger équilibré.

J'essaie de consommer avec modération les aliments gras, sucrés ou salés. Généralement, une fois par semaine, je me permets de dévier la règle avec un cheat meal.

J'essaie de faire du sport au moins deux fois par semaine.


> Quelques anecdotes en rapport avec ma perte de poids

Mes collègues du boulot savaient que je perdais du poids, mais ne s'étaient pas rendus compte de la quantité que je perdais puisque j'avais continué à porter mes vêtements en taille XL pendant longtemps, même après avoir perdu pas mal de poids.

Quand arrivait la période des soldes de janvier 2016, j'avais décidé de changer toute ma garde robe avec des nouveaux habits. Quand j'avais essayé les vêtements dans les magasins, j'étais trop surpris et content car parfois même la taille S ne me convenait pas et était trop large. J'étais obligé de chercher la taille XS. Passer de XL à XS est devenu une réalité alors que j'en rêvais ! Je suis hyper content.

Les vêtements que j'avais achetés étaient un peu serrés et montraient ma nouvelle silhouette. Du coup tous mes collègues du boulot étaient surpris de la transformation de ma silhouette, et me demandaient quelle était la recette magique.


> Conclusion

Je n'avais jamais osé penser que j'allais être capable de retrouver ma silhouette et mon poids de 2006. C'était un rêve que j'ai réalisé aujourd'hui, et si j'ai pu y arriver, vous aussi vous pouvez le faire.

Pour faire fondre les kilos superflus, il n'y a pas de recette magique, il faut travailler et sacrifier une partie de son temps, concentrer ses efforts sur son régime et sur le sport.

Une alimentation saine et équilibrée, combinée aux activités physiques, est le moyen le plus efficace pour perdre du poids durablement (sans reprendre les kilogrammes perdus).

N'hésitez pas à me poser des questions via ma page facebook personnelle.

Yassine B.


Remarque :
La fonte graisseuse de Yassine vient de vous donner de l'élan à chasser les kilos superflus à votre tour ? Vous pouvez augmenter encore plus votre motivation en consultant d'autres témoignages ici.


Que pensez-vous de la manière employée par Yassine pour faire fondre 34 kilogrammes en 10 mois ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Asmaa  |  08 juillet 2016, 20:28
Bonjour yassine
Felicitation pour la perte chapeau . Ce que je veux savoir pour le ventre les mouvement que vous faisiez pour qu'elle soit plat et raffermie . Merci de me communiquer votre mail

Merci
Mary  |  27 juin 2016, 14:48
excellent travail, je vous en félicite. bon courage pour stabiliser votre poids ;)
BEDEHAIR  |  17 juin 2016, 05:58
J'ai perdu 80 kg en 1 ans sans sport et je me musxle en dormant ,je mange gras animal ,protéine animal , et baies et café et thé , gingembre je tous a sassiéter sans compter calorie depart 180 kg le 20 avril 2015 et pantalon de 76 , au 20 avril 2016 atteint 100 kg et pantalon 52 , jour du message pois 99 et des muscle former et ventre plat
max  |  15 mai 2016, 18:59
bonjour

Je suis à 120 kilos depuis pas mal de temps, j ai essayé beaucoup de régimes mais rien ne fonctionne, j"ai changé d alimentation je mange bio et j ai vu que mon poids commençais à diminuer. Je vais continuer comme cela comme principe je me suis fixé c est aussi du thé ventre plat . Je suis à nouveau pris un rendez-vous avec un nutritionniste et un kinésithérapeute pour faire des mouvements abdominaux car beaucoup de graisse sur le ventre.
Si vous avez d'autres méthodes faites le moi savoir, je suis preneur car je suis ennuyé avec ce poids j ai des problemes de sciatique et respiratoires;
Merci d avance
yassine  |  26 avril 2016, 20:15
bon courage
vero39  |  24 avril 2016, 11:26
Super boulot. Je m'y mets bientôt et mise à part le sport (arthrose et douleurs dorsales) j'espère y arriver aussi
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :