Comprendre les tenants et aboutissants de l'obésité pour guérir

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 08/11/2014

La coach minceur Sophie Reverdi analyse les éléments qui entourent l'obésité, une pandémie traitable par une prise de conscience générale.

Résoudre l'équation de l'obésité n'a jamais été une partie gagnée d'avance même pour les scientifiques, mais en revanche, tenter de mieux comprendre les contours de la problématique et de notre corps, est-il me semble, une priorité pour celle ou celui qui souhaiterait s'en débarrasser et vivre mieux.

Comment imaginer pouvoir guérir une maladie que l'on ne comprend pas. Là est bien le dilemme de la médecine aujourd'hui face à cette pandémie qu'est l'obésité, tant il est difficile d'éclaircir le mystère caché de cette maladie.

L'obésité tue en effet à une vitesse grande V. Elle est la première cause de mortalité dans le monde avant même la famine, avant les guerres, avant les épidémies, avant les génocides, avant les tremblements de terre, avant les tsunamis, avant les cyclones, avant les bombes, avant les explosions nucléaires, avant les cancers, avant les accidents de la route, avant la criminalité, avant les attentats, avant le Sida, avant Ebola.

Pourtant, si elle tue et décime bel et bien des milliers de personnes chaque jour, son paradoxe réside dans le fait qu'on la sait aussi, dans un infime pourcentage des cas, réversible sans le moindre médicament, sans le moindre acte médical ou chirurgical, sans la moindre souffrance ni morale ni physique, par le seul unique et magique "pouvoir de la pensée".

Peut-être est-ce pour cela qu'on ne la maitrise pas, et qu'en règle générale, on ne la comprend pas. L'obésité est une maladie mortelle et dévastatrice pas comme les autres, l'obésité est un processus chimique et mental, dont on peut se défaire, dont on peut SE GUERIR, tout seul, comme un grand, si seulement on le veut vraiment et si on a le bon mode d'emploi.

C'est cela que je m'efforce d'expliquer aux personnes qui me consultent depuis près de douze ans. Je leur explique comment dénouer les noeuds de cette maladie qu'ils ont construite de toutes pièces, à leur insu dans la plupart des cas. Ils sont les seuls détenteurs du mystère, car en eux, chacun d'entre eux, détient les clés de la forteresse qu'il a construite, pièce par pièce, et qui correspond à chacune des circonstances de sa vie, mais aussi à la manière dont il ou elle les interprète.

L'idée est dans un premier temps de les aider à se reconnecter à leur vibration intérieure, afin de les stimuler à amorcer la phase de changement en toute sérénité et confiance. Mais au-delà de cette première étape indispensable au déclenchement du mécanisme de changement, il est nécessaire pour eux de comprendre, même de façon basique le fonctionnement de leur corps, et le phénomène de prise ou de perte de poids.

Si la personne en surpoids ou obèse ne comprend pas certains facteurs déterminants de sa surcharge pondérale, elle ne peut en aucun cas, se responsabiliser dans sa transformation, ni coopérer dans le bon sens, pour aller vers la guérison.

Ce serait comme si l'on confiait à quelqu'un qui n'a jamais conduit, les clés d'une voiture. Il ne saurait qu'en faire.

Le corps est le véhicule terrestre que l'on nous a confié, mais on en sait plus sur les bons carburants à mettre dans nos voitures, que dans nos corps. Si nous considérions plus notre corps comme une machine, qu'elle est en tout état de cause, nous en serions plus respectueux et protecteur.

Une femme souffrant d'obésité se déplace sur un engin motorisé


La métaphore peut choquer, mais notre corps fonctionne comme une machine, et possède un "mécanisme" qui gère les réactions chimiques du corps et qui s'appelle le métabolisme.

C'est ce métabolisme qui définit ensuite les bons et les mauvais nutriments, le bon ou le mauvais carburant...

Comme une voiture, notre corps a besoin des bons nutriments, d'entretien, et de "vidange"...

Par exemple, saviez-vous que nous avions environ 300 mètres carré de parois intestinales dans notre abdomen, soit une surface équivalente d'un terrain de football ?

Les humains possèdent environ trois cent mètres carré de parois intestinales dans leur abdomen


Saviez-vous que ces parois pourraient s'apparenter à des tuyaux de canalisation, puisqu'elles permettent le transit de nos aliments digérés ?

Saviez-vous aussi, qu'il est avéré qu'un être humain, à l'âge de dix-huit ans, porte sur ses parois intestinales entre 4 et 6 kilos de matières fécales compactes, à l'état de fossilisation, collées le long de ces parois, du fait des nombreux transits intestinaux, qui laissent des traces à chacun de leur passage ?

Saviez-vous que ces matières sont toxiques pour notre organisme, et qu'elles peuvent engendrer de nombreuses maladies ? Constipation chronique, cancer du côlon, etc.

Enfin savez-vous pourquoi nos aliments digérés laissent des traces sur les parois intestinales, alors qu'ils pourraient ne pas en laisser ?

Tout simplement parce que notre bol alimentaire, c'est à dire le mélange des aliments que nous mâchons et mangeons, et qui est mélangé avec notre salive, avant l'étape de digestion, est un mélange collant : farines, sucres, matières grasses...

Que si notre bol alimentaire était plus sain, il ne serait pas collant, et que nous aurions alors des parois propres et saines.

Les humains ont un cerveau bien plus développé que celui d'autres animaux, et nos ressources sont infinies. Mais nous ne mettons pas en pratique nos connaissances, notre savoir, et continuons à nous ignorer, et à nous détourner des règles de la nature, sans nous préoccuper de notre plus grand capital, notre santé.

Les animaux meurent beaucoup moins que nous humains de maladies comparables, puisque leurs instincts les guident de manière innée vers les nourritures qui leur sont destinées.

Un boeuf se trouve à l'abattoir
En revanche, les animaux d'élevage industriels que nous mangeons par la force des choses, sont eux soumis à une alimentation qui ne correspond pas à ces critères naturels, et subissent alors des maladies dégénératives (épidémie de la vache folle, maladie de Newcastle ou pseudopeste aviaire), qui ont aussi fait des victimes chez les humains (maladie de Creutzfeldt-Jakob pour les viandes bovines).

Il est prioritaire et indispensable de comprendre et de savoir comment nous fonctionnons, et ce que nous mangeons, que ce soit une quête liée à une perte de poids ou non, nous ne pouvons pas nous permettre de manger de mauvais produits, ni de continuer à ignorer les règles de bases de nos organismes humains.

Une mère aide son enfant à apprendre les bases d'une préparation culinaire saine
Il existe aujourd'hui, des centaines de filières de viandes éthiques et de qualité, respectueuses de l'élevage et de l'abattage des animaux, idem pour les poissons et les fruits de mer, idem pour les fruits et les légumes, et cela est essentiel pour nous humains responsables, de prendre conscience de cela, pour nos enfants, comme pour nous-même.

Il est essentiel de nous informer sur ces possibilités qui s'offrent à nous, même si cela nécessite une organisation supplémentaire.

Il est possible aujourd'hui, tout seul, sur Internet, de s'informer de tous ces sujets, et de mieux comprendre les choses qui sont essentielles à notre survie, de devenir conscients et responsables, afin de nous préserver, mais aussi de boycotter et de nous battre contre les empoisonnements perpétrés par l'industrie agro-alimentaire sans foi ni loi, qui n'a d'autre intérêt que son unique profit.

Sophie Reverdi
Coach minceur (méthode Smart and Light)


Vous pouvez consulter mes autres articles en cliquant ici.


NDLR : voici un reportage vidéo sur le combat contre l'obésité qui pourrait vous intéresser :


Que proposez-vous comme pistes de réflexion pour guérir l'obésité ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :