Régime et stabilisation : différences et approches conseillées

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 06/11/2014

Le coach sportif-nutrition Benjamin Hennequin explique pourquoi stabiliser est plus profitable pour la santé que de faire des régimes.

Faire un régime, c'est mettre en place une restriction calorique plus ou moins importante. Au contraire, faire une stabilisation revient à stabiliser son alimentation. Pas de restriction au niveau des quantités donc, et encore moins de suppression radicale.

Concernant le régime : certes, vous allez maigrir ! Mais votre corps va vite s'habituer et vous allez grossir peu après. De plus, ce sera du gras et non du muscle que vous allez reprendre.

Je vous rappelle qu'en perdant du poids radicalement, vous perdrez aussi du muscle. En un mot, c'est ce qui s'appelle le yoyo (maigrir/grossir/maigrir/etc.).

Je parle en connaissance de cause. En effet, j'étais descendu à 55 kilos, puis je suis repassé à presque 80 kg... tout en ne m'en rendant presque pas compte !


Donc, en ce qui me concerne, le simple fait de penser au mot "régime" me donne mal au ventre, et j'ai alors envie d'ingurgiter pleins de gâteaux pour faire des réserves !

Pour obtenir une perte de poids durable, et le maintien durable d'une bonne santé, vous devez donc mettre en place une stabilisation.

Précisons avant de poursuivre qu'il est évident que vous perdrez beaucoup plus de poids, en un temps rapproché, en faisant une diète. Cependant, sur le long terme, la stabilisation se révèle beaucoup plus efficace, et vous permettra de continuer à vous faire plaisir tout en gardant la ligne.


Ce que vous devez comprendre, c'est que lors d'une stabilisation, vous allez réapprendre à vous alimenter. Ensuite, vous vous rendrez compte, par exemple, que vous pouvez manger du Nutella tout en maigrissant.

Oui ! Vous avez bien lu ! Et je m'explique. Je m'autorise une fois par semaine une tartine de Nutella, avec une surdose en Nutella bien sûr ! Ce que vous devriez retenir, c'est que vous mangez environ 35 fois par semaine, et ce n'est pas un écart, le matin, qui va tout chambouler... sauf si vous êtes en plein "régime"...


Nous allons donc voir l'exemple d'une journée-type :
  • Matin : lait/céréales/blanc de dinde/thé ou café/jus de fruit.
  • Collation de 10 heures (à adapter selon l'activité physique) : fruits.
  • Déjeuner : légumes/féculents (pâtes, riz, semoules, céréales complètes...)/protéines (viandes, poissons, oeufs)/yaourt/café ou thé.
  • Collation de 16-18 heures (à adapter selon l'activité physique) : fruits et féculents ou laitage.
  • Dîner (adapter l'heure selon vos besoin et vos collations) : légumes/protéines (viandes, poissons, oeufs)/laitage.
  • Collation du soir (seulement si vous avez très faim) : tisane et une pomme.

Concernant les légumes et crudités : ceux-ci sont consommables à volonté, donc n'hésitez pas à en manger.

Idem pour les fruits, si aux collations vous avez encore faim, mangez-en davantage. N'écoutez pas ceux qui vous disent que les fruits sont trop sucrés, etc. Sachez que ces fruits seront toujours plus favorables à votre organisme que quelques saucisses ou un gâteau (selon vos goûts) !

Concernant la collation du soir : si vous avez VRAIMENT faim, cela veut dire que vous n'avez pas assez mangé lors des repas précédents, vous devez donc réadapter votre programme alimentaire.


J'aimerais faire quelques remarques pour ceux qui ne croient pas au rééquilibrage, et qui veulent absolument faire un régime. Vous devriez être conscients de la dangerosité d'effectuer un régime plutôt qu'une stabilisation.

Mes conseils ne pourront en aucun cas suffire pour réaliser un planning alimentaire. Je vais seulement vous donner quelques clés provenant de mes échecs et réussites.

Le coach de sport et de nutrition Benjamin Hennequin a également fait du yoyo avant de stabiliser en apprenant de ses échecs


En effet, je suis passé par de multiples régimes avant de découvrir la STABILISATION. J'ai donc fait du yoyo.

Je m'explique. Lorsque vous faites un régime, comme je vous l'ai dit plus haut, vous mangez moins mais votre corps va progressivement s'habituer, notamment à combler le vide en augmentant ses réserves ainsi que votre envie de manger !

Alors, étant donné que j'avais une grosse consommation de sucre, je vais prendre cet exemple-là. Mais cet exemple concret est à peu près le même avec les charcuteries ou autres (mais moindre bien évidemment, la motivation sera plus dure à instaurer avec le sucre).


Un petit mot donc sur les sucreries. En effet, pour certaines personnes, le sucre (sous-entendu le mauvais sucre) est une véritable addiction.

Si nous n'obtenons pas la dose de sucre habituelle, nous pouvons être énervés entre autres... Attention, je ne parle pas des diabétiques. Je parle seulement d'une dépendance inquiétante au sucre. Je suis passé par là. Je vais donc vous expliquer comment j'ai réussi à me débarrasser de mes mauvaises habitudes.


Chaque soir, je mangeais au minimum une ou deux tranches de brioche avec du Nutella. En dose exagérée évidemment. Comment faire alors pour m'arrêter ?
  • Première solution : arrêter radicalement.
  • Deuxième solution : réduire peu à peu.
  • Troisième solution : décaler cette collation.


La première solution fut un échec. Mais surtout, je suis passé d'une ou deux tartines de brioche à quatre ou cinq minimum. De plus, mes pensées ont évolué en même temps, vers le mauvais sens. Et c'est là le point crucial que vous devez relever : je me suis mis à m'insulter de "gros", " incapable de résister à la bouffe", etc. J'avais beaucoup moins d'estime de soi.

Ce changement d'état d'esprit, sur le coup insignifiant, me touche encore aujourd'hui. Peu à peu, vous mangez de plus en plus MAIS, vous n'en avez pas vraiment l'impression. Vous vous dites "une de plus ou de moins cela ne change rien..." et voilà comment vous prenez des dizaines de kilos.

Je suis passe par là... Mais ne vous inquiétez pas, il y a une autre solution (bien que le rééquilibrage soit selon moi la meilleure solution).

Ensuite, j'ai tenté la deuxième solution : "réduire peu à peu" ma consommation plus qu'excessive de sucreries. Cette solution pourrait fonctionner. Cependant, notre dépendance au sucre risque de nous faire craquer.


Reste enfin la dernière solution : décaler cette collation. A quand, allez-vous me dire ?

Puisque vous grignotez le soir, nous allons décaler celle-ci au dîner, en plus du dessert et du plat que vous prenez d'habitude. Etant donné notre dépendance au sucre, notre corps ne refusera jamais une sucrerie.

En plus, la plupart d'entre nous ne mangeaient du sucre qu'après le repas car ils arrivaient à tenir jusqu'au soir. Donc cela veut dire que vous allez autoriser votre corps à se gaver de mauvais sucre, au mauvais moment.

Cela peut vous sembler bizarre, je le comprends. En revanche, vous ne grignoterez plus à 22 ou 23 heures puisque vous aurez mal au ventre, étant donné que vous aurez mangé votre repas et votre collation du soir en même temps.

Peu à peu vous allez réduire votre "collation" du repas jusqu'à réussir à prendre deux yaourts sucrés (par exemple) en dessert (qui est en réalité une collation). C'est cette manière de faire qui m'a permis de perdre plus de 10 kilos, et surtout de ne pas les reprendre.


Attention cependant, vous allez être tentés de manger moins lors du dîner pour pouvoir consommer davantage de gâteaux au dessert. C'est l'erreur à ne surtout pas faire sinon vous allez manger moins de "bonnes choses", vous allez manger plus de sucreries et surtout, vous grignoterez encore à 22 ou 23 heures ! Et ce serait la pire chose à faire.


Quoi qu'il en soit, une fois que vous aurez réussi à supprimer votre collation du soir, vous allez quand même devoir faire face à un choix problématique. En effet, votre alimentation n'est pas vraiment complétée tant au niveau de vos besoins qu'au niveau de la santé. C'est encore pire pour les sportifs ou travailleurs manuels.

Bref, vous l'aurez compris, cet exemple servira à vous fixer une restriction calorique par rapport à certains aliments. Il y a de nombreux types de régimes. Mais étant contre eux, je vous ai simplement donné les solutions que j'ai testées pour maigrir.


Enfin, un dernier point concernant la manière d'appréhender les régimes et la stabilisation. Comme expliqué plus haut, stabiliser ne prévoit pas forcément de restriction alimentaire, bien au contraire !


Vous allez manger plus mais mieux. Votre corps va le sentir, et vous serez donc moins fatigués, plus motivés... Seul bémol, il vous faudra accepter de manger de tout et restreindre un peu certaines consommations.

Concernant les régimes, ce furent les pires périodes de ma vie. Votre corps va être en carence, en sous-nutrition, subir la fatigue, les contrariétés, etc. à cause de ces diètes.

Mais je vous souhaite bien évidemment bonne chance quand même, si vous avez choisi de suivre un programme minceur. Je vous conseillerai alors de prendre des compléments alimentaires pour ne pas risquer de graves carences. Bien évidemment, dans les deux cas, vous devez consulter un médecin qui, si possible, est aussi nutritionniste !


Un dernier mot pour vous souhaiter bon courage car je sais que maigrir et obtenir le corps dont vous rêvez est un long parcours semé d'embuches de plus en plus dures à surmonter.

Cependant, le jour où vous aurez obtenu le corps qui vous convient, je vous assure que vous ne regrossirez pas. Pourquoi ? Car vous aurez tout donné afin d'obtenir votre nouveau corps, et vous ferez donc tout pour le garder.

Ne perdez jamais espoir et complétez votre régime/stabilisation par du sport et des exercices respiratoires (tels que la méditation, le Taïchi, le Qi Gong, etc.) pour vous détendre car le stress ne vous aidera pas à maigrir.

N'hésitez pas à me contacter si vous comprenez mal quelque chose ou, si vous avez besoin de renseignements complémentaires.

MOTIVEZ-VOUS !!!

Cordialement et sportivement, votre coach Benjamin Hennequin !


Vous pouvez consulter ma page dédiée en cliquant ici.


Que pensez-vous des différences entre les régimes et la stabilisation ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Chemin f/fafa59  |  26 octobre 2015, 06:30
Bonjour, 20 kg à perdre pour moi,beaucoup de sucrerie dû à 1 mal être,comment adapter 1 menu de rééquilibrage svp?
Merci par avance de votre aide
Fabienne
régime diet corinne  |  07 novembre 2014, 20:42
bjr
suivi un rééquilibrage avec une diét et j'ai perdu 38 kg en deux ans , ma stabilise passe bien , je mange de tous et mais je me fait des plaisir et mon poids se maintiens entre 60 et 62 kg

alors a toutes celles qui veulent perdre du faite un rééquilibrage et du sport

courage a tous et toutes biz et merci pour vos conseils coach
Fado  |  07 novembre 2014, 14:02
Bnj benjamin,j'ai adoré c que vs avez dit mais j'ai 1ptit problème..j'ai un BB de 7mois j'ai 32ans et j dois perdre surtt le gras q j'ai ds le ventre mais q puisse mangé sans faire mal à mon BB pr l'allaitement merci 2me répondre c très important
El iahiai dalal  |  07 novembre 2014, 10:32
C magnifique, merci bcp coach. Souhaiter moi bon courage pour que je libère moi aussi de mes 20kg de plus. Merci encore une fois
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :