Le régime sans gluten n'est pas bon pour tout le monde

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 01/08/2014

1% de la population souffre de la maladie coéliaque, mais beaucoup de gens font un régime sans gluten par erreur en espérant maigrir !

Si vous adoptez une alimentation sans gluten juste parce que vous êtes convaincus qu'elle est plus saine pour vous, des chercheurs américains vous conseillent de jeter un oeil à leur nouvelle étude.

L'engouement pour tout ce qui est "sans gluten" a décollé ces dernières années. Un régime du même nom existe et ceux qui le suivent pensent qu'ils vont perdre du poids, améliorer la digestion et se sentir en meilleure santé.

Mais les scientifiques de l'Université de Floride (Etats-Unis) disent que si vous n'avez pas la maladie coeliaque, vous pourriez faire plus de mal que de bien à votre corps en suivant ce régime à la mode.

Les aliments raffinés sans gluten ne sont généralement pas enrichis ou fortifiés en vitamines et minéraux essentiels. Et gardez en tête le fait que les gens qui souffrent de maladie coeliaque n'évitent pas le gluten par choix. C'est une obligation pour ces personnes, qui se tournent vers leur médecin pour les aider à élaborer un programme nutritionnel adapté.

En fait, à moins que vous substituez la fibre saine présente dans les grains entiers par une quantité suffisante de fruits et légumes, manger complètement sans gluten pourrait signifier que vous passez inutilement à côté de certains nutriments essentiels, ce qui revient essentiellement à souffrir de la malnutrition.

La principale chercheuse de l'étude (dont les conclusions ont été publiées dans l'édition de juillet-août 2014 de la revue "Journal of Nutrition Education and Behaviour"), la doctoresse Karla Shelnutt, n'est pas du tout sûre que le consommateur lambda qui adopte le régime sans gluten le fait pour les bonnes raisons.

"Si j'étais une étudiante qui veut maigrir, et si je lis sur Internet qu'un régime sans gluten est une bonne méthode de perte de poids, je pourrais commencer à éviter des produits alimentaires qui contiennent des nutriments essentiels tels que ceux présents dans les céréales enrichies en acide folique", déclare Karla Shelnutt dans un communiqué universitaire.

"Le problème est que vous avez beaucoup de femmes en bonne santé qui choisissent un régime sans gluten parce qu'elles croient qu'il est plus sain pour eux, et qu'il peut les aider à perdre du poids en plus de leur donner une peau plus saine, entre autres", dit-elle.

Environ 1 personne sur 100 dans le monde présente une intolérance au gluten. Il s'agit d'une sensibilité alimentaire provoquée par le gluten, ce qui provoque des dommages à l'intestin grêle tout en causant chez les patients une inflammation et une douleur abdominale (entre autres symptômes).

À l'heure actuelle, la seule façon de gérer la maladie coeliaque est d'adopter une alimentation stricte dépourvue de gluten, en évitant le blé, l'orge et le seigle. Mais cela concerne les personnes qui souffrent de la maladie coeliaque, pas tout le monde !

Champ de blé sous le soleil


Aux États-Unis par exemple, les produits alimentaires estampillés "sans gluten" constituent une industrie de 7,8 milliards d'euros, et cette industrie connaît une croissance de 44% au cours des dernières années.

Il s'agit des chiffres fournis par la société d'études de marché Mintel, qui estime que les ventes monteront en flèche pour atteindre 11,2 milliards d'euros vers 2016. Etant donnés les profits gigantesques en jeu, la mention "sans gluten" risque de plus en plus d'être un outil marketing qu'autre chose.

Ainsi, certaines entreprises alimentaires ont même pensé à étiquetter des produits qui ne contiennent normalement pas de gluten (comme les smoothies et les barres de chocolat) comme "sans gluten" dans le but d'attirer les consommateurs. Ne tombez pas dans le panneau !

Pour son étude, Shelnutt et son équipe avaient fait manger des biscuits et des chips (tous sans gluten) à 97 personnes. Mais seulement la moitié des produits avaient l'étiquette "sans gluten", tandis que le reste a été étiqueté "classique" (pour de faux donc).

Les participants devaient évaluer chaque aliment sur une échelle de neuf points. Et là il y a une sorte d'effet placebo : même si toutes les collations sont "sans gluten", 33% des personnes ont classé les produits étiquettés "sans gluten" comme étant plus sains que les produits étiquettés "classiques".

En outre, 57% des personnes analysées par l'étude pensent qu'un régime sans gluten peuvent aider à soulager les problèmes de santé, et 35% pensent qu'il aide à garder une bonne santé digestive.


Mais les médecins disent que ce n'est pas toujours le cas.

Certains experts vont même jusqu'à dire qu'ils espèrent que la mode sans gluten touche à sa fin cette année. Ils pensent que l'étiquette "sans gluten" possède un "aura santé" qui incite les gens à acheter ce type de produits, convaincus qu'ils sont les meilleurs choix. Or il est fort probable que ces produits aient été transformés. Manger des aliments complets (qui n'ont pas subi de transformation industrielle) aurait été préférable.

Sans gluten ne veut pas nécessairement dire sain pour vous. Beaucoup de gens pensent que les muffins ou gâteaux ou pâtisseries sans gluten sont bons pour leur santé, mais ce n'est pas nécessairement le cas.

On trouve du gluten dans des céréales, comme le blé, l'orge et le seigle. Au lieu de cela, un régime sans gluten les échangent contre des farines à base de riz, de soja, de pommes de terre ou de tapioca. Les haricots, les noix, les oeufs frais, les viandes, les fruits et les légumes sont également des valeurs sûres pour ceux qui font une intolérance au gluten.

Certaines célébrités ont adopté un mode de vie sans gluten pour soulager leur insensibilité au gluten. D'autres - comme Miley Cyrus - se vantaient d'avoir fait un régime sans gluten pour maigrir.


Dans une étude récente, un médecin australien a mis en doute des données autodéclarées d'intolérance au gluten.

Selon ce scientifique, certains partisans du régime sans gluten pourraient dire qu'ils se sentent en meilleure santé avec une meilleure digestion depuis l'adoption de cette alimentation spécifique, mais son étude (qui date de mai 2014) a constaté que si vous ne souffrez pas de maladie coeliaque, votre intolérance ne se trouve probablement que dans votre tête.

Dans le cadre de cette étude australienne, les participants avaient suivi trois alimentations successives (sans qu'ils sachent laquelle ils suivaient) : une alimentation riche en gluten, une alimentation à faible teneur en gluten et une alimentation de contrôle (où ils mangeaient normalement, de façon équilibrée).

Les résultats ? Les participants avaient signalé des maux d'estomac et de la sensibilité, même quand ils ne mangeaient pas de gluten. Chaque régime avait vu des patients présentant une douleur abdominale, des ballonnements, des nausées et des gaz après leur traitement de base.

Selon Karla Shelnutt, manger sans gluten peut conduire à la perte de poids parce que ce régime réduit la consommation de glucides, mais cet amaigrissement peut être obtenu sans choisir pour autant obligatoirement des nourritures étiquettées "sans gluten".

Shelnutt admet qu'un groupe de participants de 97 n'est pas assez grand pour être considéré comme représentatif de l'opinion de la population en général, mais il fournit déjà des informations importantes selon la chercheuse.

Voici le lien vers l'étude (en anglais) : http://www.jneb.org/article/S1499-4046%2814%2900458-8/fulltext.


Pensez-vous que les consommateurs achètent du sans gluten à tort et à travers ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :