Boisson gazeuse sucrée : 32 raisons pour ne pas boire du soda

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 26/05/2014

Les experts sont unanimes sur les risques potentiels des boissons gazeuses sucrées pour la santé et l'écologie. Voici un rappel.

Il semble impossible de parler de ce type de breuvage sans évoquer Coca-Cola. Il s'agit de la marque la plus chère de l'histoire, en plus d'être le deuxième mot le plus populaire dans le monde derrière "hello" (qui signifie salut en anglais). 1,7 milliard de produits Coca-Cola sont vendus chaque jour dans le monde !

Cependant, cette boisson gazeuse sucrée hyper célèbre, ainsi que d'autres sodas qui tentent d'imiter sa recette, peut être assimilée à une véritable toxine pour notre métabolisme.

Il y a certes plein de raisons pour lesquelles vous seriez tentés d'en boire. Ce breuvage est : délicieux, disponible partout, pratique à boire quand on n'a pas beaucoup de temps, ancré dans l'esprit à cause des innombrables promotions et publicités, bu par habitude, pas très cher, capable de donner une merveilleuse sensation d'assouvir la soif (alors que ce n'est pas le cas), addictif (à cause de sa caféine).


RegimesMaigrir.com vous liste 32 raisons pour lesquelles il ne faut pas boire des sodas (ou beaucoup moins si vous ne pouvez vraiment pas vous en passer) :

1) Teneur acide trop élevée

Le Coca présente un degré d'acidité extrêmement voisin de celui d'une batterie et peut donc décrasser des objets tout comme le feraient nombre de nettoyants ménagers nocifs (voire mieux qu'eux).


2) Dégâts sur le coeur et le cerveau

Les individus qui consomment des boissons gazeuses sucrées ont 48% de risque en plus de souffrir d'une crise cardiaque et d'un accident vasculaire cérébral (par rapport aux personnes qui ne boivent pas de sodas du tout ou qui n'en boivent pas tous les jours). Telle est la conclusion d'une étude publiée dans la revue "American Heart Association Journals" en juillet 2007.

Des chercheurs de Harvard ont trouvé que boire une seule boisson gazeuse sucrée par jour augmente de 20% le risque de souffrir d'une crise cardiaque durant les 22 années suivantes. Les résultats de leur étude étaient annoncés en mars 2012.

Les gros buveurs de sodas (souvent également friands de malbouffe et de fast-food) sont particulièrement susceptibles de développer des facteurs de risque d'une maladie cardiaque. Boire plus d'une boisson gazeuse sucrée par jour est associé à un danger accru de développer le syndrome métabolique.

Une étude menée par l'université de Minnesota (Etats-Unis) a trouvé que boire un soda light (zéro calorie) par jour est associé à une augmentation du risque de développer un syndrome métabolique et le diabète de 36%.

Le syndrome métabolique est un ensemble de symptômes tels que l'obésité centrale, une pression artérielle élevée, une glycémie élevée à jeun, une triglycéridémie importante à jeun, de faibles niveaux de taux de cholestérol HDL (aussi appelé le bon cholestérol). Avoir trois ou plus des symptômes cités augmente le risque de la personne de développer le diabète et une maladie cardiovasculaire.

Enfin, une étude menée en 2011 par des scientifiques de l'université de Miami et de Columbia (Etats-Unis) a trouvé que les fans de sodas light avaient 43% plus de risque de vivre un accident vasculaire (AVC, crise cardiaque ou décès d'origine vasculaire) que ceux qui n'en boivent pas.


3) Péril pour le poumon et le système respiratoire

Une étude publiée dans la revue "Respirology" a conclu que le fait de prendre des boissons gazeuses est lié au développement cancéreux au niveau pulmonaire et aux problèmes de respiration (tels que l'asthme ou la maladie pulmonaire obstructive chronique).


4) Prise de poids

Les boissons gazeuses sucrées contribuent à la surcharge pondérale et à l'obésité. Boire une canette de soda classique par jour peut vous faire prendre 400 grammes chaque mois. Une canette de 33 cl contient jusqu'à 13 cuillères à café de sucre sous forme de sirop de maïs à haute teneur en fructose. Or des études ont trouvé que ce sirop de maïs déclenche une hormone de la faim qui vous amène à consommer plus de nourritures que votre corps en a besoin.

Les chercheurs de Harvard ont récemment trouvé un lien positif entre les boissons gazeuses sucrées et l'obésité. Leur étude a trouvé que les adolescents de 12 ans qui en boivent sont plus susceptibles d'être obèses que ceux qui n'en boivent pas. Et pour chaque portion de soda consommée quotidiennement en plus, le risque d'obésité augmente de 1,6 fois.

Des chercheurs du Centre des Sciences Sanitaires de l'université du Texas avaient annoncé les résultats de leur étude à la réunion de l'Association Américaine contre le Diabète en 2011, suite à une étude réalisée sur des personnes âgées pendant 10 ans. Les scientifiques avaient trouvé que n'importe quelle consommation de soda light était liée à une augmentation de 70% du tour de taille sur 10 ans (par rapport à ceux qui n'en buvaient pas). Ceux qui buvaient 2 sodas light par jour étaient liés à une expansion de 150% du tour de taille ! Donc l'argument "boire du light pour ne pas grossir" ne tient pas debout.

Une canette de Coca-Cola classique (139 calories) nécessitera 30 minutes de marche à allure modérée pour être dépensée. Quant au soda light, oubliez-le car il n'aide pas à contrôle votre poids en plus de créer un bazar dans votre organisme à chaque fois que vous en buvez (voir le n°21 dans ce même article).

Les boissons gazeuses sucrées peuvent faire grossir


5) Dépôts graisseux partout dans le corps

Dans le cadre d'une étude danoise publiée dans la revue "American Journal of Clinical Nutrition" en février 2012, des chercheurs avaient suivi un groupe de personnes obèses et en surpoids pendant 6 mois. Soit ces gens buvaient 1 litre de soda par jour, soit ils buvaient du lait contenant la même quantité de calories, de l'eau ou du soda light.

Les scientifiques avaient trouvé que le groupe consommant les boissons gazeuses sucrées finissait par avoir une quantité supérieure de graisse dans le foie et dans les muscles que les autres groupes. Ce type de graisse est mauvais car il peut mener à une maladie cardiaque plus tard.


6) Diabète de type 2

Tout ce qui favorise la prise de poids augmente le risque de diabète. L'énorme quantité de sucre présente dans chaque canette classique fait atteindre un pic glycémique et provoque une réaction insulinique dans l'organisme. Avec le temps, cela peut mener au diabète et à la résistance à l'insuline.

Boire du soda contribue non seulement à faire grossir les consommateurs, mais interfère également avec la capacité du corps à traiter le sucre. Telle est la conclusion de nombreuses études dont une qui a été publiée dans la revue "Journal of the American Medical Association" en août 2004.

Certains scientifiques soupçonnent que cela explique en partie pourquoi le nombre total de diabétiques de type 2 dans le monde est passé de 30 millions en 1990 à 382 millions en 2013 (8,4% de la population mondiale sont diabétiques).


7) Endommagement du foie

Il y a des preuves que la surconsommation de boissons gazeuses sucrées vous expose à un risque supérieur de cirrhose du foie (semblable à ce que les alcooliques chroniques subissent). Le conservateur benzoate de sodium peut être la cause (selon la conclusion d'une étude publiée dans le quotidien "The Independent" en mai 2007).


8) Dégradation du métabolisme

Un chercheur de l'université de Bangor (Angleterre) avait trouvé que le métabolisme changeait après 4 semaines de consommation quotidienne de boissons sucrées, rendant la combustion graisseuse et la perte de poids plus difficiles. Son étude était publiée dans la revue "European Journal of Nutrition" en juin 2012.


9) Présence de cancérogènes possibles

Une étude indépendante commandée par le Centre pour la Science dans l'Intérêt Public (Washington DC, Etats-Unis), menée en 2012, a trouvé la présence du 4-méthylimidazole (4-MEI) dans les versions Coca-Cola classique et light, Pepsi classique et Pepsi light.

Ce composé est utilisé pour obtenir la coloration brune dans ces breuvages. Il est formé quand l'ammoniac est utilisé durant le processus de fabrication du colorant caramel. D'autres études ont prouvé qu'il fait tomber malade des animaux.

L'étude indépendante avait également trouvé que les niveaux de ce composé 4-MEI étaient 4 fois plus élevés que la limite maximale autorisée (et pourtant aucune étiquette d'avertissement n'était posée) dans les breuvages cités plus haut. Le niveau de 4-MEI dans les produits Dr. Pepper n'était pas aussi élevé mais les chercheurs avaient quand même trouvé qu'il présentait un risque cancérigène bien supérieur par rapport à ce que la FDA (Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) autorisait dans les additifs alimentaires.

Bien sûr les porte-paroles de l'Association des Boissons Américaines avaient minimisé l'alarme, en disant que l'étude en question utilise une tactique de la terreur, et que les consommateurs doivent boire plus de 1000 canettes de soda par jour pour acquérir la dose utilisée dans l'étude donc que ce n'est pas si dangereux que cela. Mais peut-on reprocher à un lobby de vouloir défendre les intérêts de ses membres, même quand cette défense s'effectue au détriment de la santé publique ?


10) Cancer du pancréas

Selon une étude publiée dans la revue "American Association for Cancer Research" en février 2014, boire à partir de 2 boissons gazeuses sucrées par semaine fait accroître de 87% le risque de développer un adénocarcinome pancréatique (par rapport aux personnes qui n'en boivent pas).

Les chercheurs avaient évalué 60 524 hommes et femmes inscrits dans l'Etude de Santé Chinoise de Singapour dès 1993. Ces personnes étaient suivies pendant 14 ans, pour analyser leur alimentation et leur état de santé. A cette époque, les gens consommaient très peu de sodas à Singapore.


11) Carie dentaire, problèmes de gencive

Le soda dissout l'émail des dents. Des recherches (notamment une étude menée par l'Ecole de Médecine dentaire de l'Université de l'Illinois du Sud en mars 2007) ont montré que ce breuvage peut doubler voire tripler l'incidence de la carie dentaire. L'acidité de cette boisson est encore pire pour les dents que le sucre solide présent dans les bonbons.

Dans des tests réalisés sur le degré d'acidité des sodas (publiés dans la revue "Journal of the American Dental Association" en 1984), les scientifiques ont noté que certains possédaient un niveau de pH très bas de 2,5. A titre de comparaison, l'acide sulfurique (qu'on trouve dans les batteries) présente un pH de 1, et l'eau pure dispose d'un pH de 7 !

Outre les caries, consommer régulièrement ces breuvages peut provoquer une accumulation de plaques sur les dents et mener à diverses maladies des gencives.


12) Calculs rénaux et d'insuffisance rénale chronique

Les boissons gazeuses sucrées sont célèbres pour contenir une dose élevée d'acide phosphorique, une matière capable de changer l'urine d'une manière qui encourage la formation de pierres aux reins.

Une étude, publiée dans la revue "Journal of Clinical Epidemiology" en juillet 2007, était menée sur 465 personnes souffrant de maladie rénale chronique et 467 personnes en bonne santé. Après avoir contrôlé divers facteurs, les chercheurs ont trouvé que boire 2 grands verres de soda ou plus (qu'il s'agisse de la version classique ou light) double le risque de maladie rénale chronique.

Ce type de maladie comprend des problèmes qui endommagent et décroissent la capacité du rein à éliminer les toxines et à conserver un équilibre de fluides normal.


13) Brûlures d'estomac et reflux acide

Une forte consommation de ce type de breuvage est un fort prédicteur de brûlures d'estomac. Les boissons gazeuses sont très acides. Elles délivrent également beaucoup d'air (sous forme de dioxyde de carbone), ce qui peut provoquer une distension de l'estomac. Et cette distension semble être associée avec une augmentation du reflux acide (c'est ce qu'a trouvé une étude publiée dans la revue "American College of Chest Physicians" en mai 2005).



14) Ostéoporose et ramollissement osseux

Les sodas qui contiennent de l'acide phosphorique sont liés à l'ostéoporose (un affaiblissement de la structure du squelette) car ils font abaisser des niveaux de calcium et augmenter ceux du phosphate dans le sang. Et quand les niveaux de phosphate sont élevés et les niveaux de calcium sont faibles, le calcium est retiré de l'os pour compenser.

Les femmes de plus de 60 ans sont déjà davantage exposées au risque d'ostéoporose que les hommes. Et des chercheurs de l'université Tufts (près de Boston, Etats-Unis) ont trouvé que boire des boissons gazeuses sucrées (y compris la version light) aggrave le problème. Ils ont trouvé que les consommatrices de sodas avaient une densité minérale osseuse de 4% inférieure aux femmes qui n'en buvaient pas. Une autre étude publiée en 2006 dans la revue "American Journal of Clinical Nutrition" avait trouvé que la consommation de sodas (de tout type) est associée à une densité minérale osseuse faible chez les femmes.

Des chercheurs ont aussi trouvé qu'une forte consommation de boissons gazeuses sucrées (surtout le Coca-Cola) chez les enfants constitue un facteur de risque important de détérioration de la calcification dans les os en croissance. Les conclusions de cette étude étaient publiées dans la revue "American Journal of Preventive Medicine" en octobre 2004.

Dans les années 1950, les enfants américains buvaient 3 verres de lait pour 1 verre de boisson sucrée. Aujourd'hui, ce rapport est inversé : 3 verres de boissons sucrées pour 1 verre de lait. Fait révélateur, l'ostéoporose est une menace majeure pour la santé de 44 millions d'américains.


15) Hypertension

Une étude publiée dans la revue "The Journal of the American Medical Association" en novembre 2005 a conclu qu'une surconsommation de sodas conduit à une augmentation de la pression artérielle. Que le breuvage soit de type classique ou light ne change rien. Les adolescents, surtout ceux qui ont la peau noire, qui boivent plusieurs boissons gazeuses sucrées par jour peuvent accroître leur tension et leur risque de développer une hypertension.

Une autre étude publiée en février 2011 dans la revue "Hypertension" a confirmé cette tendance pernicieuse. Elle était menée sur 2700 personnes d'une cinquantaine d'années aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.


16) Digestion détériorée (trouble gastro-intestinal)

L'acide phosphorique présent dans ces breuvages interagit avec l'acide gastrique et ralentit la digestion en plus de bloquer l'absorption des nutriments (en perturbant la microflore dans les intestins), ce qui signifie que vous avez besoin de manger plus de nourritures pour obtenir le même nutriment.

Boire des sodas, surtout quand le buveur a l'estomac vide, peut bouleverser l'équilibre acido-basique fragile de l'estomac, ainsi que d'autres parois gastriques, créant un environnement continuellement acide.

Plus cet environnement est conservé dans un état acide, plus il peut provoquer l'inflammation de l'estomac et de la paroi duodénale. Il s'agit de la conclusion d'une étude publiée dans la revue "Journal of the American Dietetic Association" en octobre 2005.

17) Hyperactivité et problèmes mentaux

Les adolescents qui boivent beaucoup de boissons gazeuses sucrées ont davantage de problèmes de santé mentale, y compris l'hyperactivité et la détresse mentale.

Dans une étude menée en Norvège, les scientifiques ont utilisé des questionnaires pour sonder 5 547 élèves de seconde. Les chercheurs voulaient en savoir plus sur les habitudes alimentaires en général et sur leur habitude de consommation des sodas en particulier, mais aussi sur l'hyperactivité et les problèmes de comportement à l'école, et des indicateurs de santé mentale (comme l'anxiété, les étourdissements, le désespoir, la panique, la tristesse, l'insomnie, la tension, la tristesse à cause d'eux-mêmes, le sentiment que tout est un fardeau).

Les adolescents qui buvaient le plus de ce genre de breuvage (au moins 4 verres de soda par jour) avaient les scores les plus élevés sur les mesures de troubles du comportement, d'hyperactivité, de détresse psychologique et de problèmes généraux de santé mentale. L'étude était publiée dans la revue "American Journal of Public Health" en octobre 2006.


18) Asthme

Des chercheurs australiens avaient étudié 16 907 personnes âgées de 16 ans et plus en Australie du Sud pendant 2 années. Ils avaient trouvé une association entre un risque accru d'asthme et d'autres affections respiratoires, et le fait de boire plus d'un demi-litre de soda tous les jours. Leur étude était publiée dans la revue "Respirology" en janvier 2012.


19) Dépendance à la caféine

Des chercheurs de l'université Johns Hopkins (située à Baltimore dans l'Etat de Maryland aux Etats-Unis) ont trouvé que quand les gens n'obtiennent pas leur dose habituelle de caféine, ils peuvent souffrir d'une gamme de symptômes allant de la migraine à la fatigue en passant par des douleurs musculaires ou de l'incapacité à se concentrer.

Une consommation trop importante et régulière de caféine est liée à : l'irritabilité chronique, l'agitation, l'insomnie, un rythme cardiaque irrégulier, l'hypertension, des troubles gastro-intestinaux, une miction excessive, certains cancers, des tumeurs et à d'autres soucis de santé.


20) Mauvaise qualité des matières premières

L'eau utilisée dans les sodas est l'eau du robinet tout simplement. Elle peut contenir des produits chimiques comme le chlore, le fluorure et des traces de métaux lourds.

Ce type de breuvage contient du sirop de maïs à haute teneur en fructose. La majorité de ces maïs sont génétiquement modifiés, et il n'y a pas d'études montrant l'innocuité à long terme des cultures génétiquement modifiées (puisque la modification génétique des cultures a démarré seulement depuis les années 1990, il n'y a pas assez de recul).

Certains experts rappellent que les organismes génétiquement modifiés (OGM) sont essentiellement un corps étranger (un nouveau brin d'ADN) que votre corps ne reconnaît pas, et que de plus en plus d'études suggèrent un lien entre OGM et de redoutables risques sanitaires. Quelques recherches ont notamment suggéré une association entre les cultures génétiquement modifiées aux dommages de l'appareil digestif, à un vieillissement accéléré et même à l'infertilité !

En outre, le processus de fabrication du sirop de maïs à haute teneur en fructose intègre des traces de mercure (qui provoque une variété de problèmes sanitaires à long terme).


21) Risques des édulcorants artificiels

L'aspartame est utilisé en tant que substitut au sucre dans les sodas light (comme le Coca-Cola light). Certains experts estiment qu'il peut être encore plus nuisible que le sucre.

L'aspartame est fait de trois produits chimiques : l'acide aspartique, la phénylalanine et le méthanol. Il est utilisé parce qu'il est environ 200 fois plus sucré que le sucre de table.

L'aspartame est associé à plus d'une centaine de problèmes de santé y compris des convulsions, la sclérose en plaques, les tumeurs cérébrales, le diabète, des troubles affectifs. A température élevée, l'aspartame se transforme en méthanol, et ce méthanol se décompose en formaldéhyde et en acide formique (qui sont connus pour être des substances cancérigènes). Pour l'anecdote, le méthanol est un type d'alcool que les Egyptiens utilisaient pour embaumer.



22) Le corps devient confus

Les édulcorants artificiels possèdent une saveur plus intense que le vrai sucre, alors avec le temps (à force d'en consommer), des produits comme le soda light étouffent nos sens lorsque nous goûtons des aliments naturellement sucrés (comme les fruits).

Encore plus troublant, des études ont montré que ces substituts de sucre produisent le même effet sur votre corps que le sucre. Les édulcorants artificiels déclenchent l'insuline, qui fait entrer votre corps en mode stockage de graisses, et cela mène à la prise de poids.


23) Déshydratation

En raison de la forte teneur en sucre, en sodium et en caféine dans les boissons gazeuses sucrées, elles agissent comme des diurétiques et déshydratent le corps. Et au bout d'un moment, elles peuvent provoquer une déshydratation chronique.

En effet, la caféine est un diurétique et provoque une augmentation du volume d'urine. En outre, une concentration élevée de sucre draine l'eau parce que vos reins essaient d'expulser l'excès de sucre du sang. Quand vous buvez un soda caféiné pour étancher votre soif, vous provoquerez en fait une soif encore plus grande.


24) Présence d'un ingrédient interdit dans plus de 100 pays

Environ 10% des sodas (notamment de la marque Mountain Dew) contiennent de l'huile végétale bromée. Il s'agit d'un additif alimentaire (numéro E443) produit avec de l'huile végétale et du brome. Il est utilisé en tant qu'émulsifiant et stabilisant. Surtout, il est interdit par l'Organisation Mondiale de la Santé et par le gouvernement de plus de 100 pays dans le monde.

En effet, cette substance peut provoquer des lésions de la peau, des troubles du système nerveux et de la perte de mémoire. Un rapport de 1997 expliqua des cas d'empoisonnement liés à la consommation journalière de 2 à 4 litres de sodas contenant l'huile végétale bromée. Le pire dans tout ça ? Cette huile est aussi utilisée en tant qu'agent ignifugeant (pour améliorer la tenue au feu d'un matériau tel le caoutchouc naturel) !


25) Calories vides

Il n'y a aucune valeur nutritionnelle dans les boissons gazeuses sucrées. Non seulement vous subissez les nombreux effets secondaires en en buvant, mais en plus il n'y a aucun bienfait en guise de compensation. Ce genre de breuvage n'est finalement qu'une substance non naturelle qui nuit à l'organisme.

Les sodas peuvent sembler cool ou tendance à boire mais ont des répercussions néfastes pour la santé


26) Violence chez les adolescents

Dans une étude de 2011 menée sur des jeunes d'un lycée de Boston (Etats-Unis), publiée dans la revue "Injury Prevention", des chercheurs ont constaté que plus les adolescents buvaient de sodas, plus ils sont susceptibles d'être impliqués dans des actes de violence (comme pousser, bousculer et se bagarrer), même lorsque d'autres facteurs comme la maison et la vie de famille ont été enlevés.


27) Dépression

Une étude présentée à la réunion annuelle de l'Académie Américaine de Neurologie en 2012 a trouvé qu'au bout de 10 années, les gens qui buvaient plus de 4 canettes de boissons gazeuses sucrées par jour avaient 30% plus de risque de développer une dépression que ceux qui n'en buvaient pas.

La corrélation était vraie à la fois pour le soda classique et pour le light. Les chercheurs avaient remarqué que le risque était encore supérieur pour ceux qui buvaient principalement des sodas classiques et des punchs aux fruits.


28) Présence de bisphénol A dans les canettes

La résine époxyde appelée bisphénol A est utilisée pour empêcher les acides présents dans les sodas de réagir avec le métal dans les canettes. Cette substance se trouve dans des tonnes de récipients en plastique et en métal.

Les experts craignent que le bisphénol A peut interférer avec les hormones humaines. Dans diverses études, cette substance a déjà été liée à l'infertilité, à l'obésité et à certains cancers.


29) Dégâts possibles sur les cellules

Une étude menée par l'université Sheffield (Royaume-Uni) suggère que le conservateur E211, connu sous le nom de benzoate de sodium et présent dans des boissons telles que Fanta et Pepsi Max, a la capacité de déconnecter certaines parties vitales de l'ADN.

Le benzoate de sodim se produit naturellement en petites quantités dans les baies, mais est utilisé en grandes quantités dans les boissons gazeuses sucrées pour éviter les moisissures.


30) Nuisance pour l'environnement

Le soda est plus économique et disponible à la vente dans certains pays pauvres que d'accéder à de l'eau potable. Prenons l'exemple de Coca-Cola, l'entreprise utilise la propagande de relations publiques pour convaincre les consommateurs et des pays entiers qu'elle est une compagnie soucieuse des causes environnementales (alors qu'en réalité, elle est accusée de favoriser la pollution, les pénuries d'eau voire des maladies).

Il faut 500 litres d'eau pour fabriquer une bouteille de 2 litres de soda (production des matières premières que sont le sucre et le sirop de maïs entre autres, fabrication du liquide, nettoyage des bouteilles, canettes et autres machineries) ! La dégradation de l'environnement sous forme d'épuisement de la nappe phréatique locale (en raison de l'utilisation des ressources naturelles en eau par les fabricants de ces breuvages) constitue une menace sérieuse pour de nombreuses communautés.

Dans certains pays trop souples en matière de protection de l'environnement (comme en Inde), les usines de fabrication de Coca-Cola rejetaient carrément les eaux usées dans la terre environnante, provoquant une pollution de l'eau souterraine. Il avait fallu que les ONG et résidents locaux protestent vivement pour que les usines construisent des pipelines afin d'acheminer leurs eaux usées vers les centres de traitement appropriés.

Les calculs de l'ONU suggèrent que plus d'un tiers de la population mondiale souffrent d'une pénurie d'eau, qu'en 2020 l'utilisation d'eau devrait augmenter de 40% par rapport au niveau actuel, et qu'en 2025 deux personnes sur trois pourraient devoir vivre dans des conditions de "stress hydrique". Plus nous buvons de Coca, plus nous aggraverons cette pénurie.

Par exemple, depuis qu'une usine de Coca-Cola a ouvert en 2000 dans le nord de l'Inde, le niveau d'eau a chuté de 6 mètres dans la zone environnante en 9 ans (baisse constatée par huissier en 2009). Cherchez l'erreur.

Selon un rapport de l'Allemagne, les ingrédients artificiels utilisés dans ces boissons gazeuses sucrées (et rejetés par les usines qui fabriquent ces breuvages durant le processus de production) ne sont pas totalement éliminés par les installations de traitement des eaux usées, et ces ingrédients peuvent se retrouver en aval et même dans notre eau potable.

Les bouteilles en verre (même quand elles sont réutilisées) demandent beaucoup de carburant pour être transportées vers les points de vente. Les canettes en aluminium ne sont que partiellement recyclées, et l'extraction d'aluminium a des conséquences environnementales lourdes. Et comme pour les bouteilles d'eau minérale, les bouteilles en plastique de soda nécessitent une énorme quantité de pétrole à produire.


31) Risque de prendre de mauvaises décisions financières

Une étude publiée dans la revue "Psychological Science" en janvier 2010 a trouvé que les buveurs de sodas sans sucre (version light) étaient plus susceptibles de choisir la récompense immédiate, même s'il y avait moins d'argent à gagner et quand ce n'était pas la meilleure décision globale.


32) Economie

Si les menaces sanitaires et écologiques ne vous paraissent pas convaincants, regardez l'aspect économique. Une personne qui boit 1 canette de Coca-Cola (33 cl) par jour paiera au moins 175 euros chaque année (et encore, c'est le tarif minimal, à payer si elle achète le pack de 6 canettes au supermarché par exemple, mais beaucoup plus si elle l'achète dans les distributeurs automatiques) juste pour garder l'habitude d'en boire.

Si plusieurs personnes boivent ce breuvage dans le foyer, ce total annuel peut rapidement doubler ou tripler (surtout si la famille organise des fêtes où cette boisson coule à flot). En France, chaque habitant consomme en moyenne 56 litres de sodas par an soit 168 canettes (statistiques de 2012). C'est loin derrière les Etats-Unis, où chaque américain boit en moyenne 190 litres de sodas (l'équivalent de 570 canettes) par an.

Il ne faut pas oublier non plus que les maladies liées à l'obésité (pouvant être provoquée par une surconsommation de ce breuvage) représentent des charges non négligeables (achats de médicaments, frais d'hospitalisation éventuelle, etc.) à long terme.


Finalement, il y a tellement de raisons de ne plus boire de boissons gazeuses sucrées (ou alors très rarement). A la place, vous pouvez penser à l'eau, au thé, aux jus de fruit frais 100% naturel, au lait, etc.


Si vous avez l'habitude de consommer ce breuvage, avez-vous toujours envie d'en boire après avoir lu notre article ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Kérosène  |  06 mai 2016, 19:52
Franchement merci beaucoup pour ces informations. Moi même j'ai eu peur parce que ces derniers j'en consomme trop et je me demande ce qui pourrai m'arriver. Dans le moi d'avril j'en ai pris plus de 15.
haroun abdo  |  06 janvier 2016, 11:43
mon nom est haroun et j ai remarque si je touche une gorge du coca j ai la palpitation et j fai analyse de diabete je ne pas et pas d anomalie cardiaque sauf je suis en surpoid je mesure 105 kg c koi le plm
maman malade  |  20 octobre 2015, 08:32
Bonjour j.ai 33ans buveuse de coca light depuis mes 18 ans aujourdhui fibrome du foie voila le debut d.une cirrhose alors que ne boit pas d.alcool par conviction religieuse . Donc ne chercher pas trop loing les causes de vos maladie Car elle vienne generalement de se qu.on met dans notre ventre donc 1.5l de coca light x 365jours x 15ans = stenose fibrose du foie . Jespere decourager les accros en leur demandant de reflechir avant de continuer a s.empoisonner desoler pour les fautes c a cause du coca lol.
Judith  |  26 septembre 2015, 03:31
Merci beaucoup! car ça m'aidé a savoir pourquoi mon mari
a étais ateigne de la Médule Cervicale.
Il prend de 2 a 3 Cannets de Coca Cola par jour. Il a suivi
une chirurgie de Stenose Cervical Severe. Il est très endommage physicament. Merci encore pour l'information
Azerty  |  04 juillet 2015, 00:33
Les sodas light c'est dégueulasse et c'est plus nossif pour la santé. Je préfère boire un peu moins de sucre que de boire un soda light avec de l'aspartame, qui est extrèmement nossif et augmente les risques de dépression. A votre avis pourquoi plusieurs marques de produits sucrée ont enlever l'aspartame de leurs produits ...
Veroline  |  16 août 2014, 19:37
En ce qui concerne le soda light c'est n'importe quoi votre avis ! ça ne fait pas grossir ! ça fait 15 ans que je bois ça et je n'ai pas grossi (et je suis une personne qui a tendance à s'épaissir si y a des calories). Dans l'esprit des gens, ils se disent je bois du light donc je peux bouffer gras ! Voyez certaines femmes grosse qui vont dans un fast food, elles commandent 1 maxi hamburger et grande frites et après coca light
lucie  |  31 mai 2014, 22:19
EUH.... parce-que y'a encore des gens qui boivent du soda pas light??????
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :