Aquabike ou vélo dans l'eau : pourquoi faire de l'aquabiking ?

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 22/05/2014

Pédaler dans l'eau peut faire beaucoup de bien à votre corps. Le coach Thomas Lambert explique les vertus de l'aqua-bike dans cet article.

Une pratique qui se développe de plus en plus en ce moment est l'aquabiking. Il est un des nouveaux résultats de le tendance à travers laquelle on essaie d'associer plusieurs pratiques pour en former une nouvelle, plus "tendance".

C'est une pratique qui allie eau et vélo. Cette union de deux mondes pourtant très éloignés au premier abord trouve toute sa place dans l'immense palette des pratiques de fitness collectives actuelles (tout comme son cousin l'aquagym).

L'objectif principal est de toute évidence de perdre du poids. Et, l'eau et le vélo sont deux alliés dans cette perspective.

L'aquabike permet ainsi de se dépenser (jusqu'à 800 calories de brûlées en 1 heure) tout en préservant l'intégrité du squelette car les articulations (genoux et chevilles) dans l'eau sont soumises à la poussée d'Archimède, force qui exerce une poussée vers le haut sur tout corps plongé dans l'eau. C'est grâce à ce principe que l'aqua-bike prend tout son sens, car il nous protège et nous développe en même temps.

Le pédalage aquatique a été mis en application par des kinés italiens dans le but d'en faire une pratique de rééducation pour les sportifs blessés.


> Déroulement de la pratique

L'aquabiking (aussi appelé aquacycling ou aquaspinning) est une pratique comme on l'a vu qui se déroule dans l'eau, au sein des piscines publiques comme privées. Ces cours sont dispensés par des professionnels de l'activité physique, plus particulièrement par les maîtres nageurs (MNS, BEESAN, BPJEPS AAN...).

Les pratiquants disposent tous d'un vélo immergé, ils se regroupent bien souvent dans un bassin peu profond pour que l'eau ne dépasse pas le guidon et arrive entre le bassin et la poitrine.

Face au coach, les élèves-pratiquants suivent les consignes qu'il leur donne.

L'aquabike est différent du vélo classique puisqu'il est fait pour être pédalé dans l'eau


La pratique de l'aquabike peut ensuite débuter. Lorsque nous proposons un cours d'aquabiking, comme il m'arrive de le faire chaque été, nous pouvons jouer sur différents paramètres pour motiver nos adeptes, réguler la difficulté de l'exercice et permettre à tous d'y trouver son compte ce qui en fait une activité assez conviviale se déroulant toujours dans la bonne humeur.

Le vélo est équipé de pédales adaptées pour ne pas se faire mal aux pieds. Ces pédales sont souvent équipées de mousse confortable. Elles sont suffisamment larges pour justement susciter tout l'intérêt de cette activité.

Eh oui ! L'aquabike, à la différence d'un vélo normal, ne possède pas de vitesses car ceci ne serait pas pratique. C'est pour cela que la résistance du vélo dans l'eau réside dans la surface qu'opposent les pédales à l'eau, ou plutôt à sa densité.


> Pour quelles raisons s'y mettre ?


1) Les bienfaits de l'eau
Nombreuses sont aujourd'hui les thérapies utilisant l'eau comme moyen de traitement grâce à ses bienfaits, notamment la balnéothérapie, l'hydrothérapie (comme avec l'Hydro-Jet) ou la thalassothérapie (cliquez ici pour en savoir plus).

De plus, pratiquer du sport dans l'eau revêt deux avantages :
  • La résistance créée par l'eau permet au système musculaire de se développer, tout comme le système cardiovasculaire. Il est clair que ce sport, s'il est réalisé correctement, possède de réels atouts minceur.

  • La situation d'apesanteur car les articulations sont soulagées de la pesanteur. Donc les articulations aussi bien que les tendons ou ligaments ne subissent pas le poids du corps, ce qui est un avantage non négligeable, surtout lorsque l'on souhaite se remettre au sport ou à la suite d'une blessure.

    En effet, ne soyez pas surpris si, le lendemain d'une longue séance de vélo aquatique, vous ne ressentez aucune douleur et ne constatez aucune courbature. Quand vous vous trouvez dans l'eau, vous empêchez votre corps de subir toute blessure ou des micro-traumatismes. Vos muscles travaillent pourtant efficacement.

    Habituellement, quand vous ressentez une douleur après une séance d'entraînement sur terre, vous avez créé des micro-dégâts dans les fibres musculaires et dans le tissu conjonctif. Dans l'eau, il n'y a pas d'impact sur vos articulations ni sur les muscles ni sur les os, alors vous êtes beaucoup moins susceptibles de provoquer des micro-traumatismes à votre corps.

    De plus, le milieu aquatique confronte le corps à des forces différentes. La pression hydrostatique et la flottabilité permettent d'améliorer la circulation sanguine, ce qui se concrétise par un réel drainage sanguin, très intéressant pour les personnes souffrant d'insuffisance veineuse. Et, si l'on compare l'aquabike à un autre type de sport qui serait pratiqué au sol, pour un même degré d'effort, le coeur bat moins vite.

    En effet, dans l'eau, la fréquence cardiaque est environ 10% plus faible que sur terre. Si vous décidez de travailler à une intensité plus élevée avec une fréquence cardiaque inférieure (que si vous vous entraîniez sur une surface terrestre), cela améliorera votre endurance.

    L'eau est bien souvent à une température de 27 degrés en piscine. Or, le corps, nous le savons, se maintient à une température de 37° environ. Cette différence de température, le corps la subit comme une agression, et comme contre toute agression, notre organisme va se défendre.

    Il va donc lutter pour maintenir une température stable, à l'image d'une cheminée, il faudra brûler plus de bois pour remonter la température.

    Et bien notre corps lui, va dépenser plus de calories pour se maintenir à la bonne température.

    Et c'est là tout l'intérêt, car on va assister à une double dépense. La première pour stabiliser la température du corps et la seconde pour produire de l'énergie afin de faire notre séance de vélo dans l'eau.




2) L'aquabike est un sport, il y a donc adaptation cardiovasculaire
Durant un cours d'aquabiking, votre rythme cardiaque augmente de manière significative, et c'est normal car c'est une activité physique relativement intense à condition de jouer le jeu.

Il est possible par exemple de pédaler à une allure lente sans se fatiguer, auquel cas votre rythme cardiaque ne s'élève que très peu.

En revanche, lorsque l'on désire augmenter la difficulté, il suffit de jouer sur différents paramètres de cet appareil :
  • La position sur le vélo : il est possible de pédaler debout, derrière la selle, de faire des pompes sur le guidon, de faire des mouvements de bras dans l'eau pour faire travailler en même temps le haut du corps...

  • La vitesse de pédalage : c'est LA variable à utiliser en priorité lors d'un cours d'aquabike. L'avantage d'être dans l'eau est que plus vous allez pédaler vite, plus la résistance de l'eau sur la pédale va augmenter et donc plus la difficulté de l'exercice va accroître.


Tous ces paramètres vont permettre au pratiquant plusieurs choses :
  • Améliorer activement la circulation sanguine : la pression hydrostatique de l'eau combinée avec les mouvements de cycliste augmentent considérablement votre circulation sanguine (en plus de dynamiser vos muscles et de réduire les symptômes de jambes fatiguées). La pression de l'eau compense la pression artérielle, et améliore la circulation. Or si votre sang circule bien, vos jambes sembleront plus légères.

  • Raffermir les jambes : la tension musculaire développée lors de l'exercice, s'il est répété régulièrement, va permettre aux tendons se de renforcer en s'épaississant, va améliorer le tonus musculaire et par la même occasion la fermeté du muscle. Ensuite, l'amélioration de la circulation sanguine (expliquée juste plus haut) va avoir pour rôle de solliciter davantage les graisses localisées sur les jambes qui vont donc s'affiner.

  • Combattre la cellulite efficacement : la friction de l'eau agit comme un massage pour les jambes, multipliant par deux la stimulation et l'action sur la cellulite, aidant à la réduire.

    Des études ont montré un lien entre les muscles profonds de la jambe (appelé muscles posturaux) et le système lymphatique. La résistance à l'eau et les mouvements produisent un impact à la fois sur les muscles agonistes et antagonistes, et génèrent un massage naturel qui améliore clairement les aspects de la peau en général et de la cellulite en particulier (en drainant l'ensemble du système lymphatique). Faire du vélo dans l'eau devient un massage actif et drainant, qui est hautement efficace dans le combat anticellulitique.

  • Développer le système cardiovasculaire : dans toute activité physique, si elle est répétée régulièrement, il y a adaptation cardiovasculaire. Cela signifie que le coeur et le réseau veineux se développent, deviennent plus productifs et efficaces et permettent ainsi de travailler à des intensités plus élevées par la suite.

  • Solliciter les graisses : les séances d'aqua-bike durent en général 45 minutes ce qui permet à votre corps de solliciter les réserves graisseuses pour produire l'énergie nécessaire, favorisant ainsi la perte de poids, sans avoir à vous rappeler les bienfaits de la différence de température entre le corps et l'eau.

  • Renforcer l'aspect motivationnel : ici vous n'êtes pas seul sur votre vélo d'appartement, vous êtes en groupe et cela représente un atout dans le sens où l'on se sent plus motivé, on essaie de tenir la cadence, on s'encourage, le tout en musique et bien souvent de cette manière la séance passe plus vite, et est beaucoup plus agréable !

  • Améliorer l'aspect social : qui dit cours collectif dit rencontres. Ces cours permettent aux gens de faire des rencontres, de se faire parfois des amis, c'est une pratique socialisante.

  • Faire un travail sur l'estime de soi : l'aquabike se pratique en maillot de bain ce qui peut en bloquer certains. Seulement lorsque vous réussissez à vous montrer en maillot de bain, c'est que vous avez franchi une étape importante dans la représentation et l'acceptation de vous-même ce qui en fait une activité psychologiquement intéressante.

Il n'y a donc que des avantages à pratiquer cette activité comme vous pouvez le voir.

Un entraîneur d'aquabiking montre les mouvements à suivre à un groupe de pratiquants


> Des résultats oui, mais ce n'est pas magique

L'aquabiking vous donnera des résultats c'est certain mais il est clair que sans alimentation équilibrée à côté, les résultats ne seront que cardiovasculaires et très peu extérieurs. La perte de graisse sera fonction de la qualité de votre alimentation, c'est une règle universelle et transposable à toute activité physique.

Si vous partez sur une formule de deux séances par semaine, privilégiez les féculents autour de la séance, c'est là où votre corps en aura le plus besoin et c'est le moment où il ne transformera pas les glucides en lipides.


> Les conseils du coach




Si vous avez déjà fait de l'aquabike, avez-vous pu constater les bienfaits listés dans cet article ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Lou  |  10 octobre 2016, 10:29
J'en fait 1 fois par semaine associé à 1 cours de pilate par semaine.
C'est une bonne combinaison car c'est cardio et renforcement musculaire.
EN plus tout est dans la meme rue noter dame de nazaret donc c'est tres pratique! Et le plus de mon centre c'est le sauna!
Et oui je confirme les cours avec des coachs sont plus dynamiques et on travaille vraiment!
Soniakarbahu  |  07 octobre 2016, 10:42
J'ai commencé laquabike juste avant l'été. C'est vrai il y a des résultats mais c'est pas magique.
J'y vais 2 fois par semaine et fais attention amon alimentation et je vois les résultats depuis qq semaines! C'est vraiment super. et ca fait du bien. Et j'ai commencé juste en voyant une pub sur facebook, je vais au centre Aquaby ds Paris centre! Le centre est propre et ca ca compte!!
Chanai  |  28 octobre 2014, 18:31
Je fais de l'aqua bike 4 fois par semaine pour avoir un resultat maximum sur ma silhouette (je n'ai pas de poids a perdre).Pensez vous que c trop? Est ce que 3fois suffirait ? Merci
CriCri61  |  15 août 2014, 20:10
Pouvez-vous m'indiquer si il y a des endroits en Mauricie (préférablement sur le territoire de Trois-Rivières) oû l'aquabike est disponible ?
Kat  |  06 juin 2014, 10:57
Idem, Je valide l'aquabike à 100%, c'est la première fois que je fais un sport à aussi haute fréquence (2 à 3 fois par semaine) sans ressentir aucune douleur.
Niveau résultats, je dois dire que c'est assez impressionant, peau plus lisse, cuisse plus ferme, le résultat est là.
Je préfère les cours coachés qui sont plus efficaces que les cours en cabine individuelle.
J'en fais dans un nouveau centre qui s'appelle aquaby et qui est top!
Merci pour l'article, toujours bien utile!
Lolita  |  23 mai 2014, 21:43
Cela fait plus d'un an que je pratique laquabiking régulièrement (3 fois par semaine). Dans la salle ou je suis adhérente, les séances durent 45min. Il y a deux professeurs, un qui est plus basé Cardio et l'autre plus renforcement musculaire. J'aime faire des cours avec les deux, c'est plus complet. Niveau douleur, je confirme : Aucune douleur le lendemain !! Mise à part peut être quand la séance d'abdominaux est intense !!
Côté peau, la cellulite qui était basée sur mes cuisses a quasiment disparu en totalité.
Adorant faire du vélo et l'eau, ça a été pour moi un compromis génial !! Ça m'a permit de renouer avec le sport et surtout d'aimer cela.
Je recommande ;)

Merci pour la rédaction de cette article, cela permit de savoir des choses que j'ignorais.
A bientôt !
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :