Que faire pour perdre du poids sans frustration ?

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 04/03/2013

Faire un régime cause souvent une insatisfaction. Voici nos conseils pour maigrir sans vous frustrer et sentir lésés dans vos efforts.

Suivre un régime ou faire de la diète n'est pas une opération à laquelle l'organisme s'adapte aisément et rapidement. La démarche sous-entend de façon générale que vous apportiez une quantité limitée d'énergie à votre corps et que vous en dépensiez plus à faire des exercices physiques ou en vaquant à vos occupations quotidiennes.

Dans cet élan, le changement des habitudes alimentaires, la perte des premières calories, sans compter la sensation de faim constante sont autant d'éléments qui échappent souvent à l'attention pour finalement créer des dommages à la santé, tant physiquement que moralement (risque de frustration à la longue).

D'où la nécessité de rappeler que la meilleure approche en termes de perte de poids reste celle progressive. N'engagez donc pas d'actions qui ne puissent se justifier à long terme par des résultats sains pour votre organisme. Une préparation s'impose !


> Se mettre en condition

Vous allez changer vos habitudes de consommation, autant vous y préparer. Perdre de vue cette étape pourtant cruciale peut être à la base de beaucoup de stress pour la santé et vous force à maigrir avec frustration.

En effet, il n'y a rien de plus rude pour votre corps que de subir un bouleversement du jour au lendemain sur son fonctionnement habituel. Il est donc recommandé de prendre quelques jours afin de vous préparer psychologiquement aux grands changements d'habitudes à survenir.

Par exemple, commencez par faire la part des aliments potentiellement à la base de l'engraissement et préférez ceux dont la teneur reste faible en calories.

L'une des principales erreurs commises réside également dans le manque de planification. En termes d'objectifs, vous devriez être assez précis dès le départ afin de ne fixer que ce qui sera approprié.

Mieux, soyez suffisamment réaliste afin de ne rien envisager au-delà de vos possibilités. Pour des raisons d'équilibre, nous recommandons de ne pas perdre plus de 1 kg par semaine. En effet, que se passe-t-il si une semaine vous perdez 2 kilos et la semaine suivante "seulement" 0,5 kilo ? Ce moindre amaigrissement risque nécessairement de provoquer une insatisfaction chez vous.


> Manger peu sans pour autant s'en priver

Jeune femme en rouge subissant une frustration, elle tient son visage avec deux mains
Ce paramètre est à inscrire au nombre des fondamentaux. Dans l'obtention d'une ligne plus raffermie, votre alimentation se trouve quelque peu réduite. Ceci constitue une source potentielle de frustration pour l'organisme qui ne devrait cependant pas le subir d'une manière trop brusque.

Il faut alors compenser l'élimination des calories par une attention particulière dans le choix de vos menus. Optez pour l'exclusivité de temps à autre mais en petite quantité. De petites recettes légères et savoureuses seront bien vues pour rythmer tout ceci. En définitive, sachez vous arrêter avant même d'être rassasié et envisagez d'inclure un féculent complet dans vos repas pour une meilleure satiété.


> Equilibrer les apports en vitamines

Les vitamines assurent de nombreuses fonctions dans l'organisme et sont essentielles pour les actions anti-oxydantes et hormonales mais aussi pour la fonction co-enzymatique.

Elles interviennent également dans plusieurs métabolismes cellulaires via des réactions chimiques en tant qu'agent actif, réactif entre deux agents ou encore neutralisateur des déchets de la réaction. D'où le suivi particulier dont elles font l'objet dans la démarche de perdre de poids sans frustration. Tout risque de carence doit être écarté.

Consommer suffisamment d'aliments riches en vitamines aide à équilibrer les apports
Il est important de connaitre les aliments qui sont une source appropriée d'apports en vitamines en vue de les classifier en fonction de ceux à consommer régulièrement et de ceux à limiter dans votre alimentation.

Alors que le sel et les matières grasses comptent parmi les éléments à consommer en quantité très limitée pour préserver l'équilibre alimentaire, les fibres se hissent en bonne position et doivent de ce fait être régulièrement consommées.

Surveillez en l'occurrence vos apports en vitamine C afin d'assurer, par les crudités par exemple, une bonne défense de l'organisme contre les agressions extérieures. Le fer est requis dans l'oxygénation des tissus et met à l'abri de la fatigue et à l'affaiblissement des défenses immunitaires.

Pour finir, les vitamines du complexe B seront nécessaires pour transformer en énergie les glucides et les lipides de l'alimentation. Vous en puiserez dans des aliments tels que légumes verts ou secs.


> Eviter les régimes restrictifs

Les régimes excessivement prohibitifs augmentent le risque de dysfonctionnement organique dû à des carences alimentaires ou à une mauvaise assimilation des apports nutritifs.

A en croire le rapport publié en novembre 2010 par l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation (ANSES), de telles pratiques, en dehors d'avoir des effets néfastes sur la santé, occasionnent des carences, et garantissent une reprise de poids dans près de 80 % des cas.

Lorsque vous optez pour des régimes à basses calories, plusieurs aliments, avec en tête de peloton vos préférés, sont exclus de votre alimentation pour une durée relativement longue. Cette privation occasionne en vous une frustration qui va en grandissant.

Ceci constitue dès lors une porte ouverte pour le risque selon lequel, à l'issue cette période restrictive vous soyez nettement et davantage portés vers la consommation de ces aliments précédemment retranchés. Les envies deviennent alors plus fréquentes et le besoin accru.


> Vous faire encadrer

Un médecin nutritionniste en train de donner des conseils à une cliente
Les issues d'encadrement sont variées. Vous avez la possibilité de vous faire suivre par un médecin nutritionniste afin de bénéficier de conseils de professionnel pour la composition de vos menus.

De par son expérience dans l'alimentation et la nutrition, il vous donnera des orientations précises et assurera une surveillance constante de sorte à atteindre efficacement vos objectifs. Un nutritionniste vous coutera en moyenne entre 30 et 100 euros.

Opter pour un entrainement individuel avec un coach spécialisé peut aussi constituer une alternative porteuse. Ce dernier entièrement disposé à vous écouter proposera des formules sur mesure, adaptées à vous et à vous seul. Il peut donner des pistes pour éteindre vos sources de frustration.

Entre autres, compte sera tenu de vos objectifs, de votre hygiène de vie, de vos préférences alimentaires mais également de nombre d'éléments selon qu'ils se portent ou non en votre défaveur.

Enfin, vous serez également libre de concocter seul vos menus en vous appuyant sur des revues, des livres ou encore sur Internet. Si vous tenez à votre esprit associatif, vous rejoindrez sans doute une association de personnes en surpoids. Il y a toujours un meilleur moyen de maigrir en étant encadré.


> Se faire plaisir

Certainement pas au point d'aller en contre-sens du programme établit. La règle devrait plutôt être de s'offrir du bonheur tout en suivant votre calendrier pour maigrir.

A ce titre, tous vos coups de coeur ne sauraient être hors-liste. Au gouter, vous avez envie d'un chocolat ou d'un gâteau réconfortant ? Choisissez plutôt des biscuits secs en prenant le soin de veiller à la nature des matières grasses. De même, évitez les desserts trop sucrés. Savoir ne pas vous priver totalement d'aliments favoris aide à ne pas subir la frustration.


> Ne pas exagérer avec la balance

Un homme monte sur une pèse-personne pour connaître son poids
C'est connu. Lorsque vous êtes hanté par le désir de retrouver une ligne raffermie, vous ne vous lassez pas de vous projeter dans le futur avant d'avoir obtenu un brin de satisfaction. Pour alors conforter l'image que vous percevez de vous devant votre miroir, la balance devient votre ultime recours. Halte cependant.

Se peser tous les quarts d'heure ne saurait être une bonne chose en ce sens que cela génère et augmente en vous le stress. Ceci dénote en outre d'un manque de sérénité et du peu de confiance que vous placez en votre traitement.

Une augmentation de votre poids de 500 g en une journée vous alarmerait certainement alors qu'en réalité, les variations de poids au quotidien sont à inscrire sur le compte du transit régulier ou des mouvements d'eau. Tant que faire se peut, évitez les sources de démotivation.


> Poursuivre une vie normale

Votre programme de perte de poids ne saurait circonscrire votre vie à la routine ou à un quelconque caractère ennuyeux et peu varié. Plutôt que de vous laisser surprendre et gagner par un éventuel sentiment de privation de la satisfaction espérée, prenez du plaisir à aller au contact des gens.

Les repas en famille, les invitations chez des amis ou encore les repas au restaurant sont un moyen de garder loin de vous la frustration liée à votre traitement. Une à deux fois par semaine, trouvez la juste formule pour chacune de ces occasions au cours desquelles les repas en réalité seront sans incidence sur votre perte de poids tant que vous veillerez aux principes définis et à les consommer dans des proportions raisonnables.


> Rester actifs

Faire diverses activités physiques est utile pour
Dans un traitement pour maigrir, l'activité physique est bénéfique à plus d'un titre. En dehors de maintenir votre forme et d'avoir un effet accélérateur sur l'obtention des résultats escomptés, elle permet une relaxation, favorise le gain de masse maigre pour ainsi vous amener à mincir sans même perdre trop de poids.

Privilégiez la marche lorsque vous en avez l'occasion au cours de la semaine. Quand vos enfants sont dans la piscine, plongez-y également. Cela ne vous empêchera pas de garder un oeil sur eux.

Livrez-vous à toute autre activité qui puisse permettre de brûler des calories sans ennui ni lassitude. Faire le ménage ou tondre la pelouse par exemple. En effet, il existe des activités physiques d'intensité moyenne auxquelles vous pouvez vous exercer durant au moins une demie heure sans vous fatiguer ni vous essouffler.

Outre la marche, il peut donc s'agir du footing, du vélo, de la natation ou encore du rameur. Ce faisant, vous ne devriez pas manquer de prendre constamment la mesure de votre pouls.

Idéalement, la fréquence d'une activité sportive est de 3 fois par semaine. Ne faites pas toujours le même sport afin d'éviter d'être frustrés par une monotonie consternante.


Si vous avez déjà réussi à perdre du poids sans frustration, quels conseils donneriez-vous à ceux qui souhaitent y parvenir également ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :