Les exercices longs et de faible intensité aident la perte de poids

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 21/02/2013

Être simplement actif en marchant ou en restant debout peut déjà suffire à réduire le risque du diabète de type 2 et à mincir.

Les résultats d'une nouvelle étude ont prouvé que faire une heure (ou plus) d'exercices vigoureux chaque jour n'améliorera pas la sensibilité à l'insuline (qui est le principal facteur du diabète de type 2) ni le taux de lipides dans le sang (lipidémie) chez la plupart des personnes sédentaires.

Ces preuves scientifiques viennent d'être publiées le 13 février 2013 par des chercheurs de l'université de Maastricht (Pays Bas), dirigés pour l'occasion par le docteur Hans Savelberg (professeur du centre médical de la même université), dans la revue à comité de lecture PLOS ONE.

Rappelons que faire une heure d'exercices énergiques quotidiennement est recommandé par les professionnels de la santé, dans l'objectif de prévenir l'obésité, le diabète de type 2 et d'autres maladies qui sont provoquées par un mode de vie sédentaire (comme le cancer de l'intestin par exemple).

Les chercheurs ont recruté 18 participants de poids normal, âgés de 19 à 24 ans, pour les besoins de leur étude.

Les participants ont suivi 3 plans d'exercices :
  • Plan A : les sujets doivent s'asseoir 14 heures chaque jour et ne faire aucune forme d'exercice,
  • Plan B : les sujets doivent s'asseoir 13 heures par jour et faire de l'exercice vigoureusement pendant 1 heure,
  • Plan C : les sujets doivent marcher 4 heures, rester debout 2 heures et s'asseoir 7 heures.

Après avoir suivi chaque plan, les chercheurs ont suivi la sensibilité à l'insuline ainsi que le taux de lipides sanguins de chaque participant. Ces deux mesures peuvent aider à identifier des maladies métaboliques comme le diabète et l'obésité.

La cholestérolémie et la lipidémie se sont améliorées légèrement quand les participants faisaient de l'exercice énergiquement pendant 1 heure chaque jour, mais s'amélioraient significativement quand ils étaient actifs pendant des périodes plus longues à faible intensité.

Plus précisément, et cela pourrait vous surprendre, les résultats du suivi ont montré que la sensibilité à l'insuline et le taux de cholestérol se sont davantage améliorés grâce au tandem "marche à pied + se mettre debout" que grâce à 60 minutes de vélo chaque jour.

Faire 60 minutes d'exercices physiques journalièrement ne peut pas compenser les effets négatifs de l'inactivité sur le niveau d'insuline et de lipides sanguins si le reste de la journée est passé en position assise.

Graphique montrant l'occupation en nombre d'heures pour les diverses activités physiques exercées par les 3 groupes analysés par l'étude


Réduire l'inactivité physique en augmentant le temps dédié à la marche à pied ou à rester debout est plus efficace que de pratiquer une heure d'exercice physique, quand la dépense d'énergie reste constante.

Marcher ou se mettre debout permet donc de diminuer les facteurs de risques du diabète de type 2. En soi, ce n'est pas nouveau. Les experts disent depuis des lustres qu'il faut être actif pour réduire divers risques de maladies. En revanche, très peu préciseront la bonne manière de gérer le reste du temps "inactif". L'étude hollandaise en question a le mérite de montrer que baisser le temps passé en position assise chaque jour peut déjà produire un impact positif sur votre santé.

Mais ce n'est pas pour autant que vous pouvez vous dire "Chouette, ça y est, je ne suis plus obligé de faire du sport. Il suffit que je reste debout plus souvent chaque jour".

En effet, divers spécialistes en sciences du sport ne réfutent pas l'idée que passer moins de temps assis génère des bienfaits santé chez les personnes jeunes. Cependant, ils critiquent l'oubli dans l'étude en question de garder une trace du type d'effort fourni pendant les 60 minutes sur le vélo. Pour eux, c'est un défaut d'évaluation voire de mesure important.

En fait, beaucoup d'experts en sciences du sport n'hésiteront pas à vous rappeler que l'inverse (c'est-à-dire faire des efforts intenses et de courte durée) est encore plus efficace. En effet, diverses études scientifiques ont déjà montré que gérer vos efforts de cette façon sera plus efficace que ce soit pour aider la perte de poids ou pour réduire divers risques de maladies. Les gens qui n'ont pas souvent d'occasions de se mettre debout ou de marcher tous les jours pourront pousser un soupir de soulagement.

Découvrez par la même occasion la Walkstation, qui permet de travailler (surtout à domicile) tout en étant un minimum actif.


Avez-vous déjà pu constater que les exercices longs et de faible intensité aident la perte de poids ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :