Diabète de type 2 : causes, facteurs de risque et symptômes

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 18/11/2012

Pour le contrôler, voici tout ce qu'il faut savoir sur les causes du problème diabétique ainsi que ses facteurs de risque et symptômes.

Contrairement à la croyance populaire, le diabète de type 2 (qui frappe plus de 350 millions de personnes dans le monde et plus de 2 millions de français) n'est pas provoqué par une consommation excessive de sucreries. En fait, la cause exacte de cette maladie chronique est toujours inconnue, mais il existe certains facteurs qui sont connus pour augmenter le risque de développer ce trouble métabolique.


> Causes

Chez une personne en bonne santé, le pancréas (un organe situé derrière l'estomac) libère l'insuline pour aider l'organisme à stocker et à utiliser le sucre en provenance des nourritures que vous consommez. Le diabète survient quand l'une des choses suivantes se produit :

A l'inverse des patients diabétiques de type 1, ceux qui souffrent du diabète de type 2 produisent de l'insuline. Cependant, soit l'insuline que leur pancréas sécrète est insuffisante soit le corps est incapable de reconnaître l'insuline et de l'utiliser correctement (résistance).

Quand il n'y a pas assez d'insuline ou quand celle-ci n'est pas utilisée adéquatement, le glucose (sucre) ne peut pas entrer dans les cellules du corps et s'accumule dans la circulation sanguine à la place.

Quand le glucose s'accumule dans le sang au lieu d'entrer dans les cellules, il provoque des dégâts dans divers endroits de l'organisme. Egalement, puisque les cellules n'obtiennent pas le glucose dont elles ont besoin, elles ne peuvent pas fonctionner correctement.

Il y a deux principales catégories de risques qui sont associés au développement du diabète de type 2 : ceux que vous ne pouvez pas changer (incontrôlables), et ceux que vous pouvez (contrôlables).

Plus vous avez de facteurs de risque, plus le danger de développer cette maladie sera élevé.

Un excès de glucose dans le sang n'est pas bon pour la santé


> Les facteurs de risque incontrôlables

Bien que ces facteurs soient hors de votre contrôle, il est important de savoir si vous tombez dans l'une de ces catégories à haut risque :

  • Votre âge : plus vous vieillissez plus votre risquez de développer le diabète de type 2. Cette maladie affecte le plus souvent les gens âgés de plus de 40 ans, et les personnes âgées de plus de 65 ans sont exposés à un risque encore supérieur. Il est recommandé aux personnes âgées de plus de 45 ans de passer des tests de détection du diabète tous les 3 ans. Lisez aussi nos conseils nutritionnels pour bien vieillir tout en gardant la ligne, cliquez ici.

  • Votre antécédent familial : il y a quelques preuves montrant que l'hérédité peut exister en matière diabétique. Si vos parents ou frères/soeurs souffrent du diabète de type 2, par exemple, votre risque d'être diabétique augmente. Plus la personne vous est proche dans la famille, plus le péril est élevé.

    Un enfant qui a un parent diabétique de type 2 a environ 33% de risque de le développer également plus tard.

  • Votre ethnie : bien que la raison reste inconnue, les personnes d'origine africaine ou asiatique (notamment de l'Asie du Sud et du Moyen-Orient) ainsi que les hispaniques/latinos ont un risque plus élevé de développer le diabète de type 2 par rapport aux personnes d'origine caucasienne.

    Les experts estiment que cette maladie est jusqu'à 6 fois plus fréquente dans les communautés d'Asie du Sud que dans les populations européennes.

  • Vos antécédents médicaux : les femmes qui avaient le diabète gestationnel pendant la grossesse ont 50% plus de risque d'être diabétique de type 2 dans les 10 années qui suivent l'accouchement. Donner naissance à un bébé pesant plus de 4 kilos augmente également le risque de la mère.

    D'autres maladies et troubles qui sont des facteurs de risque de diabète de type 2 comprennent le pré-diabète et tout problème de santé qui affecte la capacité du pancréas à produire l'insuline, tel que la pancréatite, le syndrome des ovaires polykystiques, l'hypertension artérielle, un taux de cholestérol anormal, le syndrome métabolique (cliquez ici pour en savoir plus sur ce syndrome), l'intolérance au glucose, les maladies vasculaires (crise cardiaque, accident vasculaire cérébral).

    Rappelons que le prédiabète est un problème de santé où votre taux de sucre sanguin est plus élevé que la normale, mais pas suffisamment élevé pour être classé en tant que diabète de type 2. En cas d'absence de traitement, le prédiabète évolue souvent vers le diabète de type 2.


Vous pourriez tomber dans plusieurs des catégories ci-dessus, ou aucun d'entre elles. Dans les deux cas, faites particulièrement attention aux facteurs de risque contrôlables ci-dessous, puisqu'il y a plusieurs habitudes de vie que vous POUVEZ modifier afin de réduire votre risque d'être diabétique de type 2.


Vidéo expliquant le diabète de type II


> Les facteurs de risque contrôlables

Les facteurs qui se trouvent sous votre contrôle sont liés à votre mode de vie (les choix que vous faites chaque jour en rapport avec ce que vous mangez et vos activités physiques). Même si vous avez un risque diabétique plus élevé, vous pouvez prendre le contrôle de ces facteurs afin de réduire le danger.

  • Votre poids : plus de 80% des personnes atteintes de diabète de type 2 sont en surpoids ou obèses.

    Avoir un excès de poids autour de votre ventre et de la taille (familièrement appelé "une forme de pomme") augmente considérablement votre risque diabétique. Cela est dû au fait que la graisse ventrale sécrète des substances chimiques qui peuvent bouleverser les systèmes cardiovasculaires et métaboliques du corps. Cela augmente ensuite votre risque de développer diverses maladies (y compris les troubles du coeur, la congestion cérébrale, certains types de cancer). Découvrez aussi comment les amandes peuvent aider à lutter contre le diabète de type 2 et des maladies cardio-vasculaires, cliquez ici.

    Bien que vous ne puissiez pas changer les endroits où votre corps stocke de la graisse (puisque c'est génétique), vous pouvez perdre du poids, peu importe la forme de votre corps ("pomme", "poire"). Calculez votre rapport taille-hanche pour en savoir plus sur la forme de votre corps et la manière de l'améliorer.

    Les femmes ont un risque supérieur de développer le diabète de type 2 si leur tour de taille mesure 80 cm ou plus. Les hommes asiatiques avec une taille de 90 cm ou plus, ainsi que les hommes blancs ou noirs avec une taille de 94 cm ou plus. Découvrez par la même occasion pourquoi les hommes sont diabétiques plus facilement que les femmes en cliquant ici.

    Plus vous avez de tissu adipeux, plus vos cellules seront résistantes à l'insuline. Vous pouvez décroître votre risque avec chaque kilo perdu. En fait, perdre simplement 10% de votre poids corporel (8 kilogrammes pour quelqu'un qui pèse 80 kilos) peut apporter des avantages importants.

    Des études ont montré que réduire votre poids corporel d'environ 5% et faire du sport régulièrement (courir est un bon sport dans cette optique) peut abaisser votre risque diabétique de plus de 50%.

  • Votre distribution graisseuse : si votre corps stocke de la graisse principalement dans votre ventre, votre risque de diabète de type 2 est plus élevé que s'il stockait ailleurs (par exemple dans les hanches et les cuisses).

  • Votre niveau d'activité : les personnes physiquement inactives sont plus susceptibles de développer le diabète de type 2. Si vous ne faites pas d'exercice avec régularité, ou si vous faites des séances d'entraînement planifiées moins de 3 fois par semaine, vous pourriez être à risque.

    L'activité physique vous aide à gérer votre poids corporel, à utiliser du glucose en tant qu'énergie et à rendre vos cellules plus sensibles à l'insuline. Essayez donc d'être plus actifs dans la vie de tous les jours.

  • Vos médicaments : plusieurs types médicamenteux, notamment les antidépresseurs et les antipsychotiques, peuvent considérablement aggraver votre risque.

    Si vous êtes déjà exposés à un risque élevé d'être diabétique, discutez avec votre médecin afin de trouver un médicament alternatif pour votre maladie qui ne produit pas cet effet secondaire négatif.

  • Votre alimentation : bien que les types de nourriture que vous mangez ne causent pas réellement de diabète, ce que vous choisissez de manger est directement lié à votre santé et à votre poids corporel.

    Une alimentation composée d'aliments à haute teneur calorique et de nourritures grasses et peu saines aggravent le risque diabétique de type 2

    Si votre alimentation est riche en calories et en nourritures peu saines (à haute teneur en sucre, en graisse saturée, en cholestérol, en graisses trans, etc.), elle pourrait contribuer à votre risque diabétique. Lisez également comment la vitamine K peut aider à réduire le risque diabétique en cliquant ici.

  • Vos habitudes de consommation de boissons : une forte consommation d'alcool peut endommager le pancréas et nuire à sa capacité à sécréter l'insuline, ce qui peut entraîner le diabète de type 2.

    Limitez la consommation d'alcool à un verre par jour au maximum si vous êtes une femme, ou à deux verres par jour si vous êtes un homme.

  • Vos habitudes concernant le tabagisme : les fumeurs sont entre 50% et 90% plus susceptibles d'être diabétiques que les non-fumeurs. Le tabagisme peut nuire au pancréas, augmenter le taux de sucre sanguin (lisez par la même occasion nos conseils pour améliorer ce taux), dérégler la capacité de votre organisme à utiliser l'insuline, et provoquer une foule de problèmes de santé.

    Si vous fumez, prenez des mesures pour cesser de fumer dès aujourd'hui peut réduire votre risque de problèmes de santé graves, y compris le diabète de type 2.


La bonne chose est que vous pouvez faire des efforts pour changer les facteurs de risque contrôlables. Des études montrent que maintenir un poids santé et faire des activités physiques régulièrement peut réduire le risque diabétique de type 2 de près de 60%. Vous devriez travailler main dans la main avec votre médecin (si possible un diabétologue) pour élaborer un plan de réduction du risque diabétique qui vous soit adapté et efficace.


> Symptômes

De nombreux diabétiques de type 2 ne présentent aucun symptôme, tandis que d'autres signes sont aperçus comme liés de façon normale au vieillissement. Au moment où cette maladie est diagnostiquée, les complications diabétiques peuvent déjà être présentes.

Les symptômes du diabète de type 2 sont :
  • Avoir excessivement soif,
  • Uriner plus fréquemment,
  • Vous sentir fatigués et léthargiques,
  • Avoir toujours une sensation de faim,
  • Coupures/blessures qui guérissent lentement,
  • Démangeaisons, infections de la peau,
  • Vision floue,
  • Prise de poids progressive,
  • Sautes d'humeur,
  • Maux de tête,
  • Sensation de vertige,
  • Crampes dans les jambes.


> Rôle de l'insuline dans les causes de ce problème de santé

Pour comprendre pourquoi l'insuline est importante, mieux vaut savoir comment l'organisme utilise les nourritures en guise d'énergie.

Votre corps est composé de millions de cellules. Pour fabriquer de l'énergie, ces cellules ont besoin de nourritures dans une forme très simple. Quand vous mangez ou buvez, la majorité des aliments consommés sont décomposés en un sucre simple appelé "glucose".

Ensuite, le glucose est transporté via la circulation sanguine vers ces cellules où il peut être utilisé afin de procurer au corps l'énergie dont il a besoin pour les activités quotidiennes.

La quantité de glucose dans la circulation sanguine est étroitement régulée par l'insuline et d'autres hormones. L'insuline est toujours en train d'être sécrétée en petites quantités par le pancréas. Quand la quantité de glucose dans le sang s'élève à un certain niveau, le pancréas libérera davantage d'insuline afin de pousser plus de glucose dans les cellules. Cela amène le taux de glucose dans le sang à chuter. Découvrez les dangers du sucre en général et du fructose en particulier en cliquant ici.

Une production d'insuline insuffisante survient chez les patients diabétiques
Pour éviter que le taux de glucose dans le sang ne descende trop bas (hypoglycémie), le corps vous signale qu'il faut manger. Il libère une certaine quantité de glucose à partir des stocks entretenus dans le foie. Le corps réduit aussi la quantité d'insuline en train d'être sécrétée. Apprenez à mesurer la glycémie vous-même, cliquez ici.

Soit les diabétiques ne fabriquent pas d'insuline, soit les cellules de leur corps ne sont plus capables de reconnaître l'insuline, ce qui amène à une glycémie élevée.


> Effets à long terme et complications liés à cette maladie

En général, les diabétiques de type 2 ont une durée de vie raccourcie de entre 5 et 10 ans par rapport à ceux qui n'en souffrent pas.

L'effet à long terme le plus commun est les dégâts imposés aux vaisseaux sanguins. Pour cette raison, les diabétiques de type 2 ont deux fois plus de risque de développer une maladie cardio-vasculaire, qui peut entraîner un bouchage des artères, et finalement conduire à un accident vasculaire cérébral ou à une crise cardiaque.

Par ailleurs, la principale cause de décès pour un individu qui souffre du diabète de type 2 est une maladie cardiovasculaire et les complications associées.

En plus d'endommager les vaisseaux sanguins, le diabète de type 2 peut aussi entraîner les complications suivantes :
  • Les problèmes oculaires : y compris le décollement de la rétine, la rétinopathie diabétique, le glaucome ou la cataracte. Lisez aussi les liens entre l'alimentation et les maladies oculaires en cliquant ici.
  • Les problèmes de pieds : ils sont principalement liés aux difficultés de circulation sanguine, ce qui peut entraîner des infections de la peau ou des difformités aux pieds. Parce que le diabète peut endommager les nerfs, vous pourriez ne pas sentir une blessure au pied jusqu'à ce qu'une plaie ou une infection se développe.
  • La dysfonction érectile.
  • Les infections fongiques de la peau, des organes génitaux féminins, et des voies urinaires.
  • Les maladies du rein (comme la néphropathie diabétique).
  • Les lésions nerveuses (comme la neuropathie diabétique).

Les complications à long terme du diabète varient en fonction de l'anomalie de vos niveaux de sucre dans le sang. En général, plus votre glycémie est proche de la normale, moins vous avez de risques de développer des maladies de longue durée. Vous pourriez essayer la table de l'IG des aliments afin de mieux contrôler votre taux de sucre sanguin.

En outre, si vous combattez les facteurs de risque contrôlables (comme la suralimentation ou la sédentarité), votre risque de développer ces complications est encore plus réduit.

L'un des effets à long terme les plus difficiles à affronter si vous êtes diabétiques, c'est que cette maladie est à vie. Cela signifie que dans la plupart des cas, vous aurez besoin d'ajuster en permanence votre mode de vie afin d'empêcher ce problème de santé de s'aggraver, et de minimiser les risques de complications.


> Diagnostic

Par définition, le diabète est le fait d'avoir :
  • Un taux de sucre sanguin supérieur ou égal à 126 milligramme par décilitre (mg/dL) après le jeûn d'une nuit (vous ne mangez rien pendant une nuit). Cela équivaut à 7 mmol/L pour votre information.
  • Ou un taux de glucose sanguin hors jeûn supérieur ou égal à 200 mg/dL (entre 6,1 mmol/L et 6,9 mmol/L).
  • Ou encore une hémoglobine glyquée (HbA1c) supérieure ou égale à 6,5%.

Le diabète doit être confirmé en remplissant au moins 2 des 3 critères ci-dessus, ou en répétant l'un de ces tests sur un jour différent. Il peut être confirmé encore plus facilement si vous présentez des symptômes diabétiques caractéristiques (soif accrue, augmentation des mictions, perte de poids inexpliquée, etc.).

Malheureusement, de nombreuses personnes souffrant de ce problème de santé ne sont pas diagnostiquées pendant plusieurs années jusqu'à ce qu'elles vont chez le médecin avec des symptômes ou complications diabétiques.


> Prévention

Les spécialistes estiment que jusqu'à 60% des cas de diabète de type 2 peuvent être évités. Les personnes à risque peuvent retarder voire prévenir cette maladie en adoptant un mode de vie sain. Cela inclut :
  • Maintenir un poids santé,
  • Pratiquer régulièrement des activités physiques,
  • Effectuer de bons choix alimentaires (comme par exemple des légumes à feuilles vertes),
  • Gérer la tension artérielle correctement,
  • Contrôler le taux de cholestérol,
  • Ne pas fumer.

En fait, cela revient - vous l'aurez compris - à bien gérer les facteurs de risque contrôlables (cf. la partie concernée plus haut).

Bien qu'il n'existe actuellement aucun remède au diabète de type 2, cette maladie peut être gérée grâce à des modifications de style de vie, aux médicaments (essentiellement des comprimés pour contrôler la glycémie), et éventuellement à la chirurgie bariatrique.


Si vous souhaitez approfondir le sujet, RegimesMaigrir.com vous invite à consulter également le site associatif de l'Association Française des Diabétiques (AFD).


Connaissiez-vous les facteurs de risque incontrôlables et contrôlables du diabète de type 2 ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :