Le test ADN peut-il trouver le régime parfait pour vos gènes ?

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 11/11/2012

Effectuer des tests ADN révélerait le régime qui convient le mieux à votre génétique selon certains experts. Qu'en est-il vraiment ?

Faire des régimes est souvent un cycle incessant de perte de poids suivi de reprise de tout le poids perdu. Des centaines de régimes existent, mais savez-vous lequel vous est le plus favorable ? La réponse pourrait se trouver dans votre ADN.

L'idée du régime ADN est ancrée dans le fait (scientifiquement prouvé) que les plans minceur ne fonctionnent tout simplement pas pour beaucoup de gens.

Selon certaines études, 95% des gens reprendront le poids qu'ils ont perdu, et cela pendant les quelques années voire mois qui suivent la fin du régime. Et 41% de ceux qui tentent de suivre une méthode amaigrissante finiront par reprendre plus de kilos qu'ils avaient réussi à perdre.

Avant de poursuivre, rappelons que l'ADN est l'abréviation de "Acide DésoxyriboNucléique" (la base azotée du corps humain) et que le terme "génétique" désigne soit la science qui étudie la transmission des caractères héréditaires (si vous employez ce terme en tant que nom commun féminin) soit ce qui dépend des gènes (si vous utilisez ce terme en tant qu'adjectif).


> Une étude populaire pour valider la piste de l'ADN

Une étude désormais célèbre, menée par l'Université de Stanford (Etats-Unis) et présentée à la conférence de l'Association de la Santé Cardiaque Américaine en 2010, avait analysé les effets à long terme de la perte de poids en utilisant quelques cures minceur différentes, assignées aléatoirement à 101 femmes.

Les résultats ont montré que certaines participantes perdaient du poids avec un type de régime (comme "pauvre en matières grasses") tandis que d'autres n'en perdaient pas.

Les chercheurs avaient ensuite testé l'ADN des participantes pour 3 variantes génétiques spécifiques. Ils avaient trouvé que celles qui utilisaient la diète qui convenait le mieux à leur ADN perdaient 2,5 fois plus de poids que celles qui n'utilisaient pas le régime parfait pour leur ADN.

Ce test génétique est un domaine vraiment tout neuf - la nutrigénomique - qui fait le lien entre les gènes et la nutrition. Cela semble logique parce que nos gènes contrôlent les niveaux d'hormones, les taux d'enzymes, c'est-à-dire tous les niveaux de base du métabolisme. Et la façon dont nous métabolisons les nourritures détermine ce qui arrive aux nutriments et aux calories que nous ingérons.

Pour les chercheurs, les résultats de l'étude sont très intéressants mais restent préliminaires, et devraient être validés par une plus grande étude (réalisée sur un nombre de participants nettement plus important).

De plus, selon eux, bien que les tests ADN soient disponibles et relativement abordables, vous n'êtes pas obligés de faire une analyse génétique pour déterminer votre programme minceur parfait.

Il existe effectivement de nombreux autres signes : les mesures physiques (les choses que vous voyez dans le miroir, les mesures cliniques), les vérifications simples que vous faites lors d'un bilan de santé annuel, et aussi des mesures symptomatiques (les manières dont vous vous sentez physiquement ou émotionnellement), etc.


> Exemples de régimes ADN

Le profil génétique peut être étudié pour établir la meilleure nutrition possible en adéquation avec chaque individu
Voici trois exemples de solutions minceur basées sur la génétique (pauvre en graisses, pauvre en sucre, équilibrée) et comment déterminer lequel conviendrait le mieux à votre patrimoine génétique. Découvrez par la même occasion comment les styles de vie sains peuvent vaincre les mauvais gènes en cliquant ici.

1) Le régime pauvre en graisses
Il pourrait être parfait pour vous si vous avez :
  • Un antécédent de maladie cardiaque dans votre famille,
  • Un niveau d'énergie faible,
  • Un taux de "mauvais" cholestérol (LDL) élevé.

Une diète pauvre en matières grasses peut apporter la perte de poids tout en vous protégeant des maladies auxquelles vous êtes prédisposés.

Evitez les nourritures grasses, les sucres et glucides raffinés, etc. car ils peuvent en effet vous rendre léthargiques. Pour recevoir l'énergie optimale, mangez des glucides ne contenant pas beaucoup de lipides (par exemple des grains entiers comme le quinoa ou des légumineuses comme les haricots noirs). Choisissez des graisses monoinsaturées comme l'huile d'olive et l'avocat pour améliorer votre taux de "bon" cholestérol (HDL).

Les fondamentaux d'un régime pauvre en graisses :
  • Ne pas consommer plus de 77 grammes de graisse par jour,
  • Parts des macronutriments : 70% de glucides, 15% de protéines, 15% de graisses.


2) Le régime pauvre en sucres
Il pourrait être parfait pour vous si vous avez :
  • Du surpoids autour de votre ventre (poignées d'amour),
  • Une hypertension artérielle,
  • Un taux de triglycérides élevé.

Si votre taille est supérieure à 89 centimètres, vous vous exposez aux risques de maladie cardiaque, de maladie de la vésicule biliaire et de diabète. Vous pourriez être résistants à l'insuline, ce qui veut dire que vous avez du mal à transformer du sucre.

En perdant 10% de votre poids corporel pour mieux le contrôler, vous pouvez également réduire votre tension artérielle. Choisissez des protéines maigres (sans graisse apparente ni peau) saines et limitez les quantités de glucides (surtout les aliments blancs raffinés comme les pommes de terre riches en amidon, le pain blanc, la farine blanche, etc.).

Les bases d'un régime pauvre en sucres sont :
  • Consommer entre 20 et 60 grammes de glucides par jour,
  • Parts des macronutriments : 30% de glucides, 40% de graisses, 30% de protéines.


3) Le régime équilibré
Il pourrait être parfait pour vous si vous avez :
  • Un antécédent familial de diabète ou de maladie cardiaque,
  • Une ethnicité méditerranéenne,
  • Une indigestion fréquente ou une constipation chronique (cliquez ici pour mieux lutter contre le problème constipant).

S'il était assez bon pour vos parents, il sera suffisamment bon pour vous. C'est le pouvoir réel de la nutrigénétique, elle nous rappelle l'importance de notre patrimoine. Par exemple, les Scandinaves consomment des produits laitiers sans problème parce qu'ils sont tolérants au lactose. Pendant ce temps là, de nombreux Amérindiens et Chinois sont intolérants au lactose (ces derniers sont invités à mieux connaître les aliments à éviter dans ce cas).

Le fondement du régime équilibré est simple : il faut composer votre alimentation par 50% de glucides, 30% de graisses et 20% de protéines.


Ces régimes fonctionnent sur beaucoup de gens. Il s'agit d'une simple quantité de calories consommées versus les calories dépensées. Le test donne un outil très intéressant pour savoir potentiellement quelle alimentation fonctionne le mieux pour vous.

Quant aux outils qui peuvent nous protéger de nombreuses maladies (maladies cardiovasculaires, cancers, diabète, etc.), ils sont connus : manger plus de fruits et légumes, consommer moins de nourritures transformées (par exemple des nourritures industrielles prêtes-à-manger), faire de l'exercice régulièrement.


> Comment se passe ce test ADN en vrai ? Quelle est sa méthode et son efficacité ?

Rappelons que la prise de poids est le résultat de deux facteurs principaux : manger trop de calories ET ne pas faire assez d'activités physiques pour les brûler. Cependant, d'autres facteurs peuvent contribuer à une surcharge pondérale ou à une obésité.

L'un des facteurs que les chercheurs ont étudié est donc l'influence du patrimoine génétique comme nous l'avons dit précédemment. En conséquence, plusieurs entreprises ont commencé à offrir des tests visant à augmenter les chances de succès d'une perte de poids.

Les compagnies qui font la promotion des tests ADN pour détecter le régime le plus adapté à votre corps se focalisent sur le rôle des gènes dans la prise de poids. Les tests fournissent des informations génétiques sur le métabolisme et l'absorption des graisses, ce qui peut ensuite être utilisé pour générer un profil génétique. Diverses entreprises affirment que ce génotype peut alors aider à déterminer le régime le plus efficace pour vous aider à retrouver la ligne.

En effet, chaque personne est unique. Chaque individu possède son propre profil génétique. Et selon les compagnies commercialisant ce type de test ADN, votre génotype peut prédire si vous allez grossir et comment vous pouvez perdre les kilos en trop. Vous pouvez découvrir la bonne nutrition, le bon type d'exercice physique, et le bien-être qui vous conviennent, et à vous uniquement.

Découvrez également les causes possibles d'une prise de poids sans raison apparente en cliquant ici.


Il vous faut tamponner l'intérieur des joues avec un petit instrument pour recueuillir un échantillon d'ADN avant d'envoyer au laboratoire pour tester
Quelle est la méthode ? Le test commercialisé par les compagnies "Interleukin Genetics" (via son site Web http://www.inherenthealth.com) ou "C2DNA" (via son site Web http://www.c2dna.com) vous demande concrètement de tamponner l'intérieur de votre joue pour recueillir de l'ADN.

Vous devez ensuite renvoyer cet échantillon à un laboratoire par courrier recommandé. Dans ce laboratoire, des scientifiques vont ensuite chercher des polymorphismes nucléotidiques simples (polymorphisme d'un seul nucléotide, SNP) dans 4 gènes distincts afin de créer un profil de gestion du poids.

Le test ADN cherche des polymorphismes nucléotidiques simples SNP afin d'élaborer un profil de gestion du poids
Les polymorphismes nucléotidiques simples sont le type de variation génétique le plus courant chez les humains. Chaque SNP signifie une différence dans un bloc de construction de l'ADN simple (appelé un nucléotide).

Les résultats vous sont communiqués 2 semaines après la réception de votre échantillon ADN par la compagnie de test. Vous pouvez vous enregistrer sur Internet (sur le site de la compagnie) afin de pouvoir visualiser vos résultats en ligne ultérieurement en plus d'accéder à votre page de membre.

Vous disposerez d'une consultation gratuite avec un généticien diplômé et travaillant chez la compagnie testeuse, un DVD explicatif gratuit. Les recommandations personnalisées, correspondant à votre génotype, sont écrites dans un langage clair et compréhensible par tout le monde (et non dans un jargon scientifique incompréhensible).

D'autres entreprises proposent aussi de déterminer génétiquement si un régime pauvre en glucides vous convient mieux qu'un régime pauvre en graisses, ou encore si un entraînement basé sur la musculation vous est plus adéquat qu'un entraînement à base d'endurance.

Beaucoup de compagnies spécialisées dans ce genre un peu particulier de tests d'ADN affirment même pouvoir nour dire les tendances comportementales devant la nourriture. Pour elles, il y a un gène qui explique les grignotages intempestifs et excessifs. Il existe aussi un gène qui fait transpirer excessivement. Il y a un gène qui explique pourquoi certaines personnes adorent tant boire du café.

Consultez également nos informations sur la galanine, un gène impliqué dans les envies de nourritures et d'alcool, cliquez ici.


Quelle est l'efficacité de ce type d'analyse ? Bien que les tests génétiques ne soient pas la solution ultime pour ne plus grossi, des études ont trouvé que le test ADN pour optimiser la perte de poids commercialisé par Interleukin Genetics ou C2DNA peut être utile.

Dans l'étude menée par des chercheurs l'Université de Stanford (citée en préambule), les participants qui suivaient un régime approprié à leur génotype perdaient 5,3% de leur poids corporel. Cependant, ceux qui faisaient un régime qui ne correspondait pas à leur génotype perdaient seulement 2,3% de leur poids corporel. Lisez aussi comment le lait maternel pourrait améliorer l'ADN et le système immunitaire du bébé en cliquant ici.

Selon les observations de l'étude, les résultats du test étaient encore plus frappants quand l'on prenait en compte les régimes célèbres que les participants étaient en train de suivre (le régime Atkins pauvre en glucides, et le régime Ornish pauvre en graisses).

Les participants dont le génotype correspondait au régime perdaient 6,8% du poids corporel, tandis que ceux dont le génotype ne correspondait pas au régime perdaient seulement 1,4%.


> Il ne faut pas faire confiance aveuglément à ce type de test selon certains experts

Malgré les résultats prometteurs évoqués plus haut, certains experts soulignent que la perte de poids est beaucoup plus complexe que le simple fait de connaître les variations aléatoires des gènes.

Par exemple, les effets liés à la vie dans une société obésogène (une société qui favorise les mauvaises habitudes alimentaires et un mode de vie sédentaire) ne peuvent pas être négligés.

Avant de sortir le porte-monnaie pour payer un test ADN dans l'espoir de trouver le régime parfait pour vous (environ 130 euros pour un test chez Interleukin Genetics ou 220 euros chez C2DNA), ces mêmes experts recommandent d'investir dans des aliments nutritifs (cherchez des aliments exotiques et très riches en nutriments pour ajouter de la diversité) et dans un abonnement à la salle de sport.

D'autres méthodes qui peuvent vous donner un avantage lors de l'amaigrissement incluent la collaboration avec un copain de régime/de sport, ou encore la recherche d'un meilleur sommeil (ce qui aide à réguler votre appétit et votre métabolisme).


En fait, certains spécialistes en nutrition sont hésitants parce qu'ils trouvent que même s'il existe un composant héréditaire ou atavique dans l'obésité, variant entre 40 et 70%, notre compréhension actuelle de l'interaction entre la génétique de l'obésité, les régimes et la perte de poids est limitée.

Selon eux, il existe plusieurs centaines de régions géniques qui ont été associées au fait d'être obèses ou en surpoids, mais aucune d'entre elles n'a pu être validée avec certitude comme le facteur ultime pour influencer l'efficacité d'un programme minceur spécifique.

Pour ces experts, bien qu'il existe énormément d'intérêt et beaucoup d'études en cours pour explorer l'interaction entre la nutrition et la génétique (la nutrigénomique), il n'y a pas de réponse ferme et définitive pour le moment.

Cela étant dit, des gènes ont bel et bien été identifiés comme associés à la réceptivité d'une personne face à l'exercice physique. Une varianté génique présentée lors de la réunion "Obesity Societey" à Phoenix (Arizona, Etats-Unis) en 2008 avait montré que chez certaines personnes, l'exercice physique éteint les gènes provoquant l'obésité.

En outre, plusieurs variantes génétiques sont associées à un métabolisme anormal des glucides, qui pourrait orienter un individu vers un régime pauvre en sucres afin de perdre du poids ou de le gérer / conserver. Mais il existe des méthodes bien plus simples, moins coûteuses et validées cliniquement pour évaluer le métabolisme des glucides : tests du taux de cholestérol / de la glycémie / de la tension artérielle, mesure du tour de taille.

Ces experts ne recommandent donc pas de réaliser un test ADN pour obtenir une bonne gestion du poids. Ils pensent que vous pouvez tout à fait utiliser le miroir ou un ruban à mesurer. De plus, ils suggèrent que si vous avez tendance à porter votre surpoids autour de l'abdomen, vous pouvez maigrir plus efficacement en réduisant la consommation de glucides (surtout les glucides hautement transformés).

Pour ces spécialistes, si vous avez tendance à répartir votre surcharge pondérale de manière plus uniforme, réduire les apports caloriques totaux reste la meilleure approche, et réduire la consommation graisseuse est la façon la plus facile pour réduire les calories.

Et il faut quoiqu'il arrive faire du sport avec régularité (et bien ravitailler vos muscles après l'entraînement). Que vous ayiez ou non le gène rendant sensible à l'exercice physique, être actifs régulièrement améliorera votre santé et vous aidera à stabiliser le poids une fois que vous en aurez perdu.


De toutes les façons, même les compagnies qui fournissent ce service de test ADN reconnaissent que ce type d'analyse génétique pour vous débusquer le meilleur régime n'est pas une solution miracle. Vous devez toujours faire un régime et faire du sport, mais pour ces entreprises, il y a un plus grand espoir que les efforts maximisent les résultats avec un test ADN.


Trouvez-vous que l'obésité a un rapport avec l'hérédité ? Pensez-vous que l'analyse génétique et du génome peut être utile afin de trouver le régime parfait pour vos gènes ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :