T'es grosse ou t'es gros : ces mots vous blessent-ils ?

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 07/06/2012

S'entendre dire qu'on est grosse est-il toujours vexant pour tout le monde ? Voyons les deux principaux types de réactions.

Beaucoup de personnes (surtout les femmes) se fâchent réellement quand elles entendent les mots "gros" ou "grosse" en rapport avec leur taille. Mais d'autres ne sont pas si facilement outrées ou blessées par des critiques du genre "T'es grosse" ou "T'es gros".

Nous allons aborder dans cet article quelques tendances psychologiques qui se dégagent chez les personnes ayant des kilos en trop quand elles reçoivent ce type de remarque. Nous allons voir si le proverbe "Il n'y a que la vérité qui blesse" s'applique à tous.


> Les gens qui ne sont pas blessés par ce style de réflexion

Pour certaines personnes, s'entendre dire "T'es grosse" ou "T'es gros" n'est pas choquant ou désobligeant parce qu'elles raisonnent de manière rationnelle.

Elles réfléchissent ainsi : puisque si leur corps est composé par plus de 25% de graisse alors elles excèdent les normes d'un poids santé, et donc elles sont grosses tout simplement. Ces personnes là n'ont souvent aucune peine à se dire "Je suis grosse" ou "Je suis gros". Généralement, ces gens ont tendance à ne pas prendre tous les mots difficiles à entendre comme des insultes blessantes dans la vie de tous les jours.

Pour cette catégorie de gens qui parviennent à accepter leur propre image corporelle, être gros/grosse ne fait pas d'eux de mauvais individus, moches ou moins accomplis. Leur excès de poids ne les fait pas sortir moins, ne fait pas d'eux un mauvais père ou une mère négligente, ne fait pas d'eux des amis non fréquentables.

Tout ce que leur surpoids ou obésité leur fait est de nuire à leurs mouvements, de limiter leurs choix de beaux vêtements qu'ils pourraient porter confortablement autrement. Pour eux, avoir des kilos en trop signifie que leur corps est rempli de graisse superflue et le terme gros/grosse est inévitable pour désigner cet état de surpoids.

Alors certes, ces personnes seraient très offensées si quelqu'un leur dit qu'elles sont "stupides" ou "méchantes", mais pas si elles entendent "t'es grosse". A moins qu'elles ne soient minces et qu'on les désignent quand même par l'adjectif "grosse" (auquel cas elles seraient plutôt confus qu'autre chose), elles ne verraient aucune raison d'être blessées. Un peu comme être appelées "blondes" ou "têtues" ou "fêtardes", pour eux, "grosses" n'est pas un jugement mais une simple observation.

Cette catégorie de gens peut même trouver qu'il est ridicule de s'emporter ou de se sentir blessés parce que quelqu'un leur dit "T'es gros" ou "T'es grosse". Pour eux, une autre personne peut vouloir se désigner par le terme "Je suis grosse" alors qu'elle a un poids corporel tout à fait standard, il s'agit simplement d'une manière dont cette dernière se sent avec son corps. Cela voudrait dire que quelqu'un peut trouver une autre personne "grosse" alors que celle-ci ne l'est pas, et ce n'est qu'une appréciation erronée (cela permet de relativiser et de ne pas se sentir blessés par ce type de remarque).

Aussi, certaines personnes de cette catégorie apprécient même qu'on leur fasse l'observation "T'es grosse/gros". Pour elles, cela constitue un signal d'alarme qu'il faut commencer à perdre du poids pour ne pas laisser diverses maladies se développer à cause de leur surpoids/obésité (ce que les experts appellent les comorbidités). "T'es grosse" devient alors une observation constructive voire amicale à leurs yeux (qui invite à prendre soin de leur santé) plutôt qu'une remontrance désagréable et impolie.

Certains aiment même prendre ce type de remarque avec humour. Quelqu'un leur dit "T'es gros !", ils répondent en rigolant "Mais je suis en forme, la rondeur est une forme !". Face à cette réponse, beaucoup d'interlocuteurs seront décontenancés, et si l'intention était de blesser psychologiquement, ces derniers seront enragés de ne pas avoir réussi.


> Les gens qui sont outrés par cette espèce de critique

Ce n'est pas toujours évident pour tout le monde d'accepter les critiques sur son poids corporel, surtout pour les femmes
Mais en fait, le mot "gros" est un terme médical. Les médecins utilisent ce mot parfois pour décrire les personnes en surpoids. Le problème avec ce mot devenu peu à peu tabou voire politiquement incorrect, pour beaucoup de femmes notamment, est que il était historiquement utilisé à côté de remarques désobligeantes : "T'es un gros cochon", "Hé la grosse", "Tu n'es qu'un gros lard", etc. Personne ne dit "Toi le lard obèse" ou "T'es un cochon en surpoids". Idem avec les mots en surpoids, dodu, costaud et robuste. Qui emploie ces mots pour insulter une personne massive ? "Hé toi le cochon costaud !" sonne simplement trop bizarre.

Toutefois, la majorité des personnes, dont beaucoup de femmes, ne veulent pas voir le côté scientifique du mot "gros", elles préféreraient que leur entourage emploient d'autres mots plus "polis" pour évoquer leur surpoids/obésité voire n'en parlent pas du tout.

Mais certaines personnes en surpoids ne trouvent pas que les expressions censées être polies comme "avoir des formes arrondies/pleines" ou "avoir des courbes généreuses" soient beaucoup mieux. Elles les trouvent condescendantes ou paternalistes. Elles se rendent compte que ces termes ne trompent personne.

Cette catégorie de personnes serait terriblement blessée si quelqu'un leur dit directement "T'es grosse". Elles trouvent que l'intention de leur interlocuteur est alors de blesser leurs sentiments, et peuvent lui reprocher de ne pas prendre des pincettes pour évoquer ce sujet sensible.

Elles préféreraient presque que les autres utilisent les termes "en surpoids" ou "obèse" pour parler de leur taille. Ces termes seraient plus appropriés que "gros/grosse". Après tout, chacun a de la graisse dans son corps et une personne peut être à la limite d'être en surpoids sans être pour autant appelée "grosse".

Beaucoup de gens ont une propre image corporelle qu'ils considèrent sacrée et dont ils ne veulent pas que d'autres cassent. Nous avons généralement beaucoup plus du mal à admettre que nous sommes gros/grosses que l'inverse.

Certains trouvent ce genre de remarque d'autant plus blessant qu'ils se considèrent simplement "avec quelques kilos en trop". Ils pourraient trouver que leurs proches/amis sont trop durs avec eux. Certains tombent même dans la dépression et mangent leurs émotions, ce qui leur fait prendre encore plus de poids.

Pour ces personnes, quand quelqu'un lâche un "T'es grosse", il/elle sort cela comme une insulte. Ces personnes ont souvent connu des expériences oubliables quand elles étaient en surpoids ou obèses à un plus jeune âge. Les connotations négatives et insultes liées à cette critique qu'elles ont connu plus jeunes font qu'elles se sentent blessées. Pour elles, personne n'a jamais utilisé le mot "gros/grosse" d'une façon positive voire neutre.

La manière d'employer ces termes est importante pour cette catégorie. Mais la non nécessité est le sentiment qui prévaut souvent. Pour ces personnes, il n'y a aucun intérêt pour quelqu'un de dire à une personne ayant des kilos en trop qu'elle est "grosse". Cela n'est pas nécessaire et la plupart des gens sont gênés d'être qualifiés de la sorte, et ils trouvent embarrassant d'en parler. Un individu peut être "gros" mais une discussion à propos de cet état physique n'est pas obligatoire.

Toutefois, les personnes qui n'aiment pas s'entendre dire "T'es grosse" ou "T'es gros" pourraient accepter cette critique quand leur interlocuteur utilise un ton adéquat et dans le bon contexte. Il n'y a que la vérité qui blesse est un proverbe qui s'applique ici certes, mais si cette vérité est dite avec la bonne manière, elles pourraient mieux l'accepter.

Par exemple, si quelqu'un leur dit qu'elles sont blondes, elles ne s'en offusqueraient pas parce qu'il s'agit d'un caractéristique. Mais si quelqu'un leur dit "Wow, mais t'es vraiment une blonde toi" sur un ton moqueur en réponse à quelque chose qu'elles ont dit, alors le contexte voudrait dire qu'elles sont bêtes. C'est souvent la manière employée pour dire ces mots et l'intention qui les entourent qui font qu'ils leur blessent ou pas.


> L'avis de la rédaction

Certains mots sonnent trop péjorativement pour être employés même avec tact pour qualifier la taille d'une personne
La question de savoir si le terme "gros / grosse" est péjoratif possède diverses réponses. Certains disent que ce n'est qu'un adjectif et tentent d'assainir le terme en le dépouillant de son sens piège. D'autres estiment que l'utilisation de ce terme pour décrire une personne est choquant et blessant, à cause des idées culturelles qui entourent ce terme. Ils préféreraient utiliser des mots comme "en surpoids" ou "souffrant d'embonpoint".

De manière générale, mieux vaut bien réfléchir avant d'utiliser ce mot pour décrire une personne, à moins qu'elle n'ait personnellement utilisé ce mot, parce qu'il a un sens très tendancieux. En effet, pour la majorité des gens, dire à quelqu'un "T'es gros" ou "T'es grosse" est censé être injurieux (même de la part d'un conjoint en fonction du ton adopté), même quand il s'agit d'une description exacte de son corps, parce qu'en le disant, vous supposez que la personne est mal à l'aise ou probablement malheureuse avec son apparence physique.

Nous pensons que ce terme devrait seulement être utilisé par les gens qui ne se sentent pas gênés par leurs kilos en trop, et que d'autres personnes devraient éviter de recourir à ce mot afin d'éviter de blesser si elles ne sont pas certaines de la manière dont la personne en face se sent.


Vous a-t-on déjà fait une remarque "T'es gros" ou "T'es grosse" ? Ces critiques vous blessent-elles ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Sixt'👊🏼  |  31 décembre 2015, 23:19
Maintenant les gens qui me disent que je suis grosse je les regardes et leurs dit :" je ne suis pas grosse ok? Je suis allée chez le médecin pour un controle et on m'a dit que j'était pile dans la moyenne , et que du coup mon IMC est bon ! Ce qui fait penser que je suis grosse c que j'ai le dos cambré et un peu de ventre (comme tous le monde au final) ce qui fait ressortir mon ventre ! Et il vaut mieux être une aubergine qu'une allumette non ( dsl si tu comprend pas c peut etre pas de ton niveau mental ) "
Et là en général la personne se tait direct et baisse les yeux
eva  |  06 juillet 2014, 22:09
Moi j'ai connue, ces humiliations, depuis petite, la grosse, est tous simplement le mot utiliser pour détruire quelqu'un, l'appeler la grosse ou le gros, pour lui faire sentir qu'elle est qu'une grosse et rien d'autre.

A croire qu'on a pas de cœur, que nous sommes pas des êtres humains respectable mais simplement une grosse, les gens sont cruels avec les gens comme nous,

j'ai du mal a comprendre cette méchanceté gratuite, cette haine que les gens on envers nous, ils on peu être peur des gros, c'est pas jolie a voir, ou c'est le bonheur de détruire quelqu'un qui a du poids en trop, heuresement que les gens change et que tous le monde peut maigrir ou grossir, si les gens se mettez cela dans le cerveau.
therlie  |  10 juillet 2012, 19:22
je suis tres grosses mon poids est superieur ama taille dis-moi qu'est ce que je devrais faire
lolasmile  |  10 juillet 2012, 12:20
Personnellement je trouve ça assez blessant. Je suis en surpoids et je cherche désespérément a perdre les kilos en trop que j'accumule depuis des années ! Au lycée les gens ne sont pas particulièrement sympa avec les élèves en surpoids ! Et " eh la grosse " , " grosse vache " ou encore " arrête de manger parce que la tu vas exploser " sont devenus mon quotidien . J'ai décidé de perdre mes kilos en trop ces vacances mais c'est très difficile pour moi je n'y arrive pas , surtout que mes parents et ma sœur tout les trois sveltes ne cessent de me démolir psychologiquement , je n'en peux plus !
Ce que j'essaye de faire comprendre en vous racontant ma vie ( désolé ) c'est que certaines personne vivent très mal leur surpoids alors c'est pas la peine de les insulter et d'en rajouter une couche !!!
marione  |  07 juillet 2012, 13:10
hummm quand j'entend les dirent que t'est grosse j'aipas de complexe; sa ne me dérange en rien.on dirais kil ce moke deux mm.lool
Lyliiiiiiiiiiiiii  |  29 juin 2012, 22:09
dans mon collège je me compare au autre fille et je me trouve tellement grosse que je ne veus plus sortir de chez moi des garçons me treite de "grosse vache" ou me disent de maigrir sa me fait meme pleurer
kllloololoooo  |  15 juin 2012, 21:43
oui moi quand j'entend les gens dirent "t'est grosse" "a c'est une vache " sa me blesse
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :