3 changements de style de vie peuvent bonifier la graisse blanche

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 01/09/2011

Rendre meilleure la graisse blanche inutile, en la transformant en graisse brune brûleuse de calories, serait possible selon une étude.

Des chercheurs ont peut-être trouvé une nouvelle façon de mettre des cellules graisseuses ordinaires au travail, les bonifier en quelque sorte en transformant de grosses gouttes qui stockent nos calories superflues (une mauvaise graisse en quelque sorte) en brûleuses d'énergie (la bonne graisse). Découvrez la graisse brune, une graisse qui aide à maigrir.

La méthode utilisée par ces chercheurs sur des souris de laboratoire est étonnamment simple : occuper les souris, puis leur donner beaucoup d'amis et beaucoup d'espace pour courir partout.

Après avoir passé un mois dans un tel environnement "enrichi", les souris ont vu une partie de leurs cellules de graisse blanche (qui stockent de l'énergie) prendre les caractéristiques de la graisse brune (qui brûle des calories). Lisez aussi comment l'injection de graisse brune pourrait combattre l'obésité.

Après 3 mois, les chercheurs pouvaient voir la graisse blanche se transformer en graisse brune. Les nouvelles cellules de graisse brune expliqueraient pourquoi ces souris restent minces même quand les chercheurs leur faisaient adopter une alimentation riche en matières grasses.

Les souris non placées dans un environnement enrichi (le groupe de contrôle) ne montraient pas de modifications dans leurs cellules de graisse blanche.

Le même type de transformation (à partir de graisse blanche en graisse brune) serait possible chez les humains selon le chercheur responsable de l'étude Matthew During, un professeur de neuroscience au Centre Médical de l'Université de Ohio (Etats-Unis).

Selon les chercheurs, 3 modifications de style de vie peuvent être les clés pour déclencher cette transformation : devenir plus engagés socialement, vous présenter à de nouveaux défis, rester actifs physiquement.

De tels conseils diffèrent du mantra traditionnel "manger moins et faire plus de sports" que les personnes qui souhaitent perdre du poids entendent habituellement, dit Matthew During. "Cela procure un tout nouveau degré de complexité à l'approche du traitement de l'obésité". Lisez aussi les nouveaux indices sur le stockage de la graisse dans le corps.


Quel fût le rôle de l'environnement enrichi ? Les chercheurs avaient donné aux souris placées dans l'environnement enrichi des cages pourvues de roues qui tournent, de labyrinthes, de jouets, d'aliments et d'eau en quantités illimitées. Les chercheurs donnaient également à ces souris 15 à 20 colocataires.

Les souris du groupe de contrôle étaient hébergées en groupes de cinq, et avaient des cages standards pour rongeurs, avec des aliments et de l'eau en quantités illimitées, mais sans jouets.

En plus des changements en graisse blanche, après un mois, les souris ayant vécu dans l'environnement enrichi perdaient 50% de graisse abdominale en plus que les souris du groupe de contrôle. Elles avaient aussi pris 29% moins de poids que les souris du groupe de contrôle, et observaient des augmentations de température corporelle.

Le seul fait de faire de l'exercice physique n'est pas responsable de ces changements. Quand les chercheurs donnaient aux souris uniquement des roues qui tournent, mais pas d'autres composans de l'environnement enrichi, elles ne perdaient pas autant de poids que les souris du groupe de contrôle. Lisez aussi comment modifier et styliser un environnement peut aider à mincir.


Une nouvelle perspective pour les futurs traitements anti-obésité ? "Cela pourrait être une nouvelle voie pour neutraliser l'obésité", dit Yu-Hua Tseng, un professeur à l'école médicale de Harvard (Etats-Unis), qui ne prenait pas part à cette nouvelle étude mais qui avait recherché des façons de changer la graisse blanche en graisse brune.

Cet expert estime que cette transformation, induite par un environnement enrichi, est possible chez les humains, mais que des études doivent être réalisées sur des humains avant de valider cette hypothèse.

Les chercheurs de la présente étude disent que l'environnement enrichi pourrait avoir stimulé la production d'une protéine dans le cerveau appelée "facteur neurotrophique dérivé du cerveau" (de la famille des neurotrophines). Cette protéine mène des changements dans la partie de votre système nerveux qui est responsable de la "réaction de lutte ou de fuite", et ces changements pourraient activer les gènes dans les cellules de graisse blanche qui leur donnent des propriétés de cellules de graisse brune, y compris la capacité à brûler les calories pour générer la chaleur.

Il serait possible d'activer cette voie avec des médicaments selon les chercheurs. Désormais, ces scientifiques veulent comprendre quels composants de l'environnement enrichi sont cruciaux à l'activation de cette voie. Lisez aussi les trucs à vous rappeler sur la graisse et les cellules graisseuses.


Pensez-vous que ces 3 changements de style de vie puissent bonifier la graisse blanche ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :