Stockage de la graisse dans le corps : nouveaux indices

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 04/05/2011

Une étude suggère que la mauvaise graisse pourrait être changée en bonne graisse (graisse brune) en faisant taire une protéine spécifique.

En changeant l'expression d'un gène qui affecte la régulation du poids corporel et qui transforme la "mauvaise" graisse blanche en "bonne" graisse brune, des chercheurs américains croient qu'ils ont trouvé une façon d'aider le corps à brûler des calories au lieu de les stocker, ouvrant la voie à de meilleurs traitements anti-obésité. Détaillons l'étude qui a permis de trouver de nouveaux indices dans le stockage de la graisse dans le corps. Lisez aussi : Graisse brune : cette graisse qui contribue à faire maigrir (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=298).

Le docteur Sheng Bi, chercheur responsable de l'étude (professeur de psychiatrie et de sciences comportementales à l'école de médecine "Johns Hopkins University School of Medicine", Etats-Unis) et ses collègues étaient en train d'étudier la régulation de l'appétit chez les rats quand ils ont fait leur découverte. Lisez aussi : Injection de graisse brune pour combattre l'obésité ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=946)

Ils ont publié leurs conclusions dans une étude publiée cette semaine dans la revue "Cell Metabolism". Le docteur Sheng Bi dit que "si nous pouvions faire de sorte que le corps humain transforme la "mauvaise graisse" en "bonne graisse" qui brûle les calories au lieu de les stocker, nous pourrions ajouter un nouvel outil formidable pour contrer l'épidémie de l'obésité dans le monde". Lisez aussi : Mieux comprendre la graisse dans le corps (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=826).


Sachez que quand nous sommes nés, nous avons beaucoup de cellules de graisse brune, qui est considérée comme une "bonne graisse" parce qu'elle nous aide à brûler de l'énergie (des calories). En effet, chaque cellule de graisse brune contient de nombreuses gouttelettes de lipide. Chacune de ces gouttelettes possède sa propre source d'énergie pour produire de la chaleur. Cette propriété aide notamment les bébés à se protéger du froid. Lisez aussi : Consommer davantage de bonnes graisses et moins de mauvaises graisses (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=836).

Mais au fur et à mesure que nous prenons de l'âge, nous perdons nos cellules de graisse brune brûleuse de calories, et nous accumulons de plus en plus de graisse blanche (la "mauvaise graisse"), surtout autour de la taille et sur les hanches. A l'inverse de la graisse brune, la graisse blanche aide au stockage de la graisse dans le corps. Les cellules de graisse blanche ne possèdent qu'une seule goutelette de lipide. Lisez aussi : Indice de Masse Adipeuse (IMA) : que vaut cet indice ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=1023)


Le docteur Sheng Bi et ses collègues étaient en train d'analyser les propriétés de la graisse blanche et de la graisse brune, concernant une protéine stimulant l'appétit appelée neuropeptide hypothalamique Y (NPY). Diverses études ont montré que cette protéine NPY est impliquée dans le contrôle de l'équilibre de l'énergie, mais avant l'étude du docteur Sheng Bi, les experts ne savaient que peu de choses sur ses autres effets physiologiques (entre autres son impact sur le stockage de la graisse dans le corps).

La protéine NPY opère dans l'hypothalamus, une partie du cerveau qui aide à réguler la soif, la faim, la température du corps, l'équilibre de l'eau et la tension artérielle (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=353). L'hypothalamus se trouve dans les profondeurs du cerveau, juste au-dessus du tronc cérébral, et contient de nombreux petits noyaux dotés de fonctions différentes.

En utilisant les rats de laboratoire, le docteur Sheng Bi et ses collègues ont examiné le rôle de la protéine NPY dans l'un de ces noyaux, l'hypothalamus dorsomédial (DMH). Ils ont découvert que faire taire l'expression du DMH NPY :
  • Change la régulation du poids corporel,
  • Encourage la production des cellules de graisse brune dans les dépôts de graisse blanche,
  • Augmenter la dépense d'énergie et la génération de la chaleur (thermogénèse induite par le froid),
  • Améliore la stabilité du glucose et augmente la sensibilité à l'insuline.


Pour leur étude, le docteur Sheng Bi et ses collègues ont utilisé deux groupes de rat. Ils ont traité un groupe avec un virus pour faire taire l'expression de la protéine NPY, et laissé l'autre groupe intact pour agir en tant que groupe de contrôle.

Après 5 semaines sur la même alimentation, le groupe de rats traité pesait moins que le groupe de contrôle. Cela suggère que la suppression de la protéine NPY mène à une moindre consommation alimentaire.

Après ce stade, les chercheurs séparent chacun des deux groupes de rats en deux afin d'obtenir 4 groupes : 2 groupes traités et 2 groupes non traités.

Les chercheurs ont ensuite pris l'un des deux groupes traités et l'un des deux groupes non traités, et leur ont donné à manger une alimentation normale. Puis ils ont pris les deux groupes restants et leur ont fait adopter une alimentation riche en graisses.

11 semaines plus tard, les chercheurs ont pesé les rats de nouveau et ont trouvé que chez les groupes de rats qui ont adopté une alimentation normale, le groupe traité (NPY mise en silence) pesait moins que le groupe de contrôle (non traité).

Chez les deux groupes qui suivaient une alimentation riche en graisses, tous les deux groupes ont pris du poids (plus grand stockage de graisse). Toutefois, les rats qui avaient une protéine NPY mise au silence prenaient moins de poids que les rats de contrôle (non traités), qui avaient pris tellement de poids qu'ils étaient devenus obèses. Lisez aussi : Que faut-il savoir sur la graisse et les cellules graisseuses ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=454)


Ces résultats n'étaient pas une surprise pour les chercheurs, puisqu'ils soupçonnaient déjà que faire taire la protéine NPY permettrait de supprimer le désir de manger et provoquerait une prise de poids inférieure, peu importe le régime alimentaire choisi.

Mais ce qui a surpris les chercheurs était ce qu'ils ont trouvé quand ils ont examiné les dépôts de graisse dans la région de l'aine (l'intérieur des cuisses) des rats traités. L'aine des rats adultes contient normalement des dépôts de graisse blanche. Mais les rats du groupe "NPY mise au silence" avait aussi certains dépôts de graisse brune où normalement se trouve uniquement de la graisse blanche.

Les chercheurs ont confirmé la présence de graisse brune en mesurant les taux d'une protéine appelée UCP-1 (protéine de découplage mitochondrial-1, aussi appelée thermogénine). En effet, la graisse brune brûle cette protéine UCP-1 pour fabriquer de la chaleur (thermogénèse). Lisez aussi : Diminuer la masse graisseuse dans le corps (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=354).


Les chercheurs rapportent que faire taire l'hypothalamus dorsomédial (DMH) NPY a pour conséquence le développement de cellules de graisse brune dans le tissu de la graisse blanche de l'aine, et que cela se produit à travers le système nerveux sympathique. Cela mène à une expression augmentée de l'UCP-1 dans la graisse blanche (mesurée dans la région de l'aine), et dans la graisse brune (mesurée entre les omoplates).

En accord avec l'augmentation de l'expression de l'UCP-1 dans la graisse brune, les chercheurs ont trouvé que faire taire la NPY mène aussi à une plus grande utilisation d'énergie, une activité physique supérieure, une meilleure capacité à générer la chaleur en réponse au froid, un équilibre de taux de sucre sanguin amélioré, une plus grande sensibilité à l'insuline. Lisez aussi : Insulino-résistance : qu'est-ce que c'est ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=1028)


Les chercheurs ont conclu que "ensemble, ces résultats démontrent les rôles essentiels de l'hypothalamus dorsomédial NPY dans la régulation du poids corporel en affectant la consommation alimentaire, l'adiposité corporelle, la thermogénèse, la dépense d'énergie, l'activité physique". En bref, la NPY affecte les paramètres importants qui entrent en jeu lors du stockage de la graisse.

Spéculer sur les mécanismes biologiques qui pourraient opérer pour produire ces effets, le docteur Sheng Bi dit qu'il pense que faire taire la NPY met en marche les cellules souches de graisse brune présentes dans le tissu de graisse blanche. Bien que les cellules de graisse brune disparaissent progressivement quand nous vieillissons, les cellules souches qui les produisent ne disparaissent pas, et pourraient simplement devenir inactives avec l'âge, selon les chercheurs. Lisez aussi : Que faire pour générer une perte de graisse rapide ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=895)

Cela veut dire qu'un traitement anti-obésité pourrait devenir aussi simple que de transplanter ou injecter des cellules souches de graisse brune sous la peau afin de "brûler" la graisse blanche et stimuler la perte de poids.

Toutefois, le docteur Sheng Bi dit que "seules des études futures pourront nous dire si cela est possible". En effet, son étude a seulement analysé comment les systèmes du cerveau contrôlent les cellules de graisse blanche et de graisse brune. L'étude n'a pas examiné s'il est possible que les cellules de graisse brune puissent stimuler les cellules de graisse blanche de cette façon. Lisez aussi : 10 manières de mesurer la graisse dans le corps (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=949).

Les études futures dont évoque le docteur Sheng Bi risquent d'être difficiles à mener sur des humains tant une telle théorie serait problématique à cause des risques potentiels.


Que pensez-vous de cette étude qui donne de nouveaux indices sur le stockage de la graisse dans le corps ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :