Syndrome de fatigue chronique (SFC) : causes, symptômes, traitement

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 12/04/2011

Ce syndrome peut rendre une perte de poids plus difficile ou même provoquer une prise de poids. Faisons le point sur le SFC.

Le syndrome de fatigue chronique (SFC) est une maladie due à une fatigue prolongée et grave (ou à un épuisement) qui ne peut pas être soulagée par le repos et qui n'est pas provoquée directement par d'autres maladies.

Quand une personne en surpoids ou obèse souffre du SFC, elle peut rencontrer beaucoup de difficultés pour maigrir. Quand une personne de poids normal commence à souffrir du SFC, elle peut prendre du poids. Nous verrons les causes, symptômes et traitement du SFC avant de voir l'alimentation à adopter pour limiter ses impacts sur le poids corporel.


> Causes, incidence et facteurs de risque

La cause exacte du SFC est inconnue. Certains chercheurs pensent qu'il peut être causé par un virus, comme le virus Epstein-Barr (aussi appelé virus de l'herpès 4, HHV-4) ou le virus de l'herpès 6, HHV-6. Pourtant, aucun virus spécifique n'a été identifié comme la cause du SFC.

Des étudents suggèrent que le syndrome de fatigue chronique peut être provoqué par l'inflammation dans le système nerveux, et que cette inflammation peut être une sorte de réponse immunitaire.

D'autres facteurs tels que l'âge, les maladies antérieures, le stress, l'environnement ou la génétique peuvent aussi jouer un rôle.

Le SFC survient le plus communément chez les femmes âgées de 30 à 50 ans.

Les experts décrivent le SFC comme une maladie distincte avec des symptômes et signes physiques spécifiques, basés sur l'exclusion d'autres causes possibles. Le nombre de personnes souffrant du SFC dans le monde reste inconnu.

Le syndrome de fatigue chronique est diagnostiqué après que le médecin ait écarté d'autres causes possibles d'épuisement, y compris :
  • Pharmacodépendance,
  • Maladies immunitaires ou auto-immunes,
  • Infections,
  • Maladies des muscles ou des nerfs (comme la sclérose multiple),
  • Maladies endocriniennes (comme l'hypothyroïdie),
  • Autres maladies (comme les maladies du coeur, du rein, du foie),
  • Maladies psychiatriques ou psychologiques (en particulier la dépression),
  • Tumeurs.


> Symptômes

Les symptômes du SFC restent similaires à ceux des infections les plus courantes (douleurs musculaires, migraine, épuisement). Ces symptômes surviennent en quelques heures ou jours, et durent 6 mois ou plus.

Les principaux symptômes du SFC sont :

D'autres symptômes du syndrome de fatigue chronique sont :
  • Epuisement qui dure plus de 24 heures après une quantité d'effort physique qui devrait être endurée facilement en temps normal,
  • Se sentir non reposé après avoir pourtant dormi suffisamment,
  • Distraction ou d'autres symptômes similaires y compris la difficulté à se concentrer, la confusion, l'irritabilité,
  • Migraines, différentes des migraines précédentes en terme de qualité et de gravité,
  • Douleur des articulations, souvent se déplaçant d'articulation en articulation (arthralgies migratoires), sans gonflement ni rougeur des articulations,
  • Sensibilité des ganglions lymphatiques dans le cou ou dans l'aisselle,
  • Fièvre légère (38,5 °C ou moins),
  • Douleurs musculaires (myalgies),
  • Faiblesse musculaire, partout ou sur dans quelques endroits, non explicable par une maladie connue,
  • Mal de gorge.


> Signes et tests de détection

L'examen physique peut montrer :
  • Fièvre,
  • Gonflement du ganglion lymphatique,
  • Sensibilité du ganglion lymphatique,
  • Rougeur dans la gorge sans drainage ni pus.

Un diagnostic du SFC doit inclure :
  • Une absence d'autres causes de fatigue chronique (à l'exclusion de la dépression),
  • Au moins 4 des symptômes listés plus haut (dans la partie des symptômes),
  • Un épuisement extrême et à long terme.

Il n'existe pas de tests spécifiques pour confirmer le diagnostic du SFC, bien qu'une variété de tests est habituellement effectuée pour écarter d'autres causes possibles des symptômes évoqués dans la partie précédente.

Des médecins ont rapporté avoir diagnostiqué le SFC en faisant des tests suivants :
  • L'imagerie par résonance magnétique (IRM) du cerveau, qui montre le gonflement dans le cerveau ou la destruction d'une partie des cellules nerveuses (démyélinisation),
  • Un taux plus élevé de globules blancs (cellules T CD4) comparé à d'autres types de globules blancs (cellules T CD8),
  • Des globules blancs spécifiques (lymphocytes) contenant des formes actives de virus Epstein-Barr (EBV) ou de virus de l'herpès 6 (HHV-6).


> Traitement

A l'heure où nous parlons, il n'existe pas de traitement pour le SFC. A la place, il faut traiter les symptômes. De nombreuses personnes souffrant de SFC connaissent la dépression et d'autres problèmes psychologiques qui peuvent être soulagés par un traitement adapté.

Globalement, la meilleure stratégie pour le "traitement" du SFC inclut une combinaison de :
  • Une alimentation saine,
  • Médicaments antidépresseurs dans certains cas, habituellement des antidépresseurs tricycliques (ATC) faiblement dosés,
  • Thérapie cognitivo-comportementale (TCC) et d'exercices gradués pour certains patients,
  • Groupes de soutien,
  • Médicaments,
  • Traitement de la douleur,
  • Traitement par instabilité orthostatique,
  • Techniques de gestion du sommeil, destinées à améliorer l'hygiène du sommeil.


Travaillez avec votre médecin pour trouver un niveau d'activité que vous pouvez gérer. Puis augmentez progressivement votre niveau d'activité. La gestion des activités devrait vous faire :
  • Eviter de faire trop de choses pendant les jours où vous vous sentez fatigués,
  • Equilibrer votre temps entrer l'activité, le repos et le sommeil,
  • Diviser les grandes tâches en plus des tâches plus petites et plus gérables,
  • Répartir des tâches plus difficiles sur toute la semaine.

Des techniques de détente et de réduction du stress peuvent être utiles pour gérer la douleur et l'épuisement chroniques. En revanche, ces techniques ne sont pas utiles en tant que traitement principal du syndrome de fatigue chronique. Un certain nombre de techniques de détente est disponible, y compris :
  • Biofeedback (ensemble de techniques principalement liées à la bioélectricité pour la mesure de fonctions organiques),
  • Exercices de respiration profonde,
  • Hypnose,
  • Massage thérapeutique,
  • Méditation,
  • Techniques de détente musculaire,
  • Techniques de yoga.


Certains des traitements proposés incluent les :
  • Médicaments pour réduire la douleur, les sensations pénibles et la fièvre,
  • Médicaments pour traiter l'anxiété (médicaments anti-anxiété),
  • Médicaments pour traiter la dépression (antidépresseurs).

Certains médicaments peuvent provoquer des réactions négatives ou effets secondaires qui sont pires que les symptômes originaux du SFC.

Les patients du SFC sont encouragés à maintenir une vie sociale active. Des exercices physiques légers peuvent s'avérer utiles également.


> Pronostics

Syndrome de fatigue chronique
La perspective long-termiste des personnes souffrant du SFC varie et reste difficile à prévoir quand les symptômes ont commencé. Certains patients récupèrent totalement après 6 à 12 mois. D'autres prennent plus de temps pour obtenir un rétabilissement complet.

Certains patients ne reviennent jamais sur leur état d'avant-SFC. La plupart des études rapportent que les patients qui sont traités par un programme de réhabilitation approfondi ont plus de chance de guérir complètement que ceux qui ne cherchent pas ce type de programme.


> Complications
  • Dépression (liée à la fois aux symptômes et au manque de diagnostic),
  • Restrictions du style de vie (certaines personnes sont si épuisées qu'elles sont quasiment invalides pendant toute la durée du SFC),
  • Effets secondaires et réactions négatives à des traitements médicamenteux,
  • Isolation sociale provoquée par l'épuisement.


> Alimentation pour combattre ce syndrome
  • Jusqu'à 60% des personnes qui souffrent de SFC ont trop de levures (champignons unicellulaires capables de provoquer la fermentation des matières organiques animales ou végétales) dans leur organisme. Non seulement ces levures excessives épuisent les nutriments et privent votre corps d'une nutrition fort nécessaire, mais elles produisent aussi beaucoup de toxines qui circulent et détériorent le système immunitaire du corps.

    En même temps, cette quantité excessive de levures submerge les bonnes bactéries qui vivent dans nos organismes (notamment les probiotiques). Or sans une quantité suffisante de bonnes bactéries, nos intestins ne peuvent pas maintenir un système immunitaire sain. Et bien entendu, sans un système immunitaire fort, une personne devient très prédisposée aux affections telles que la grippe et le rhume.

    Avec le temps, ces choses peuvent vous fatiguer et user. En effet, une surcroissance de levures cause souvent les gens à se sentir comme s'ils étaient malades tout le temps. Une bonne alimentation anti-SFC devrait inclure des probiotiques sains, ou des sources de bonnes bactéries. Et, si vous avez un problème de levures, un protocle anti-candidose peut aider.

  • Arrêtez de manger des aliments riches en sucres et en calories vides. Restez loins des nourritures transformées et des glucides simples, parce que ces aliments vous donnent seulement de l'énergie temporaire. Mangez plutôt des aliments sains qui demandent du temps et de l'énergie pour être digérés, parce que cela vous aide à éviter la chute d'énergie qui survient plus tard dans la journée quand vous mangez des aliments malsains.

  • Ajoutez des suppléments nutritifs et capables d'augmenter l'énergie comme la spiruline et les graines de lin à votre alimentation anti-syndrome de fatigue chronique. Envisagez de prendre ces deux types de suppléments simultanément, parce qu'ils proposent des bienfaits différents.

    Les graines de lin sont riches en oméga-3, qui aideront votre cerveau à fonctionner au mieux, tandis que la spiruline contient tous les nutriments dont votre corps a besoin sous une forme hautement digestible. Ensemble, ces deux suppléments peuvent vous apporter l'énergie dont vous manquez pendant la durée d'un SFC.

  • Si vous ne le faites pas déjà, vous devriez boire plein d'eau dans le cadre d'un régime alimentaire contre le SFC. De nombreuses personnes ne se rendent pas compte que l'une des choses qui les épuise est leur déshydratation. Quand vous choisissez une boisson, envisagez l'eau pure comme votre choix principal.

    Abandonnez les boissons gazeuses, les boissons caféinées auxquelles vous pourriez être habitués et choisissez des jus de fruits naturels, de l'eau ou du thé vert à la place. Cela aidera à réguler votre taux de sucre sanguin et à prévenir toute chute d'énergie due à un apport temporaire de café. Les boissons gazeuses et caféinées sortent aussi davantage d'eau de votre corps qu'elles n'en apportent, donc vous déshydratent encore plus.

  • Les aliments crus peuvent être utiles dans le cadre d'une alimentation qui combat le syndrome de fatigue chronique. Vous pouvez essayer de manger beaucoup de fruits et légumes crus qui vous donnent beaucoup de fibres et de nutriments.

  • En plus des fruits et légumes, vous devriez également manger une poignée de noix non salées chaque jour parce que les noix sont riches en protéines et nutriments dont votre corps a besoin. N'en mangez pas plus d'une poignée toutefois. Tout ce dont vous avez besoin est une seule poignée de noix par jour.

  • Mangez davantage de glucides complexes comme le blé complet, le son d'avoine, les patates douces, le riz complet, etc. peut aider à soulager votre constipation, qui peut être un symptôme de SFC. Ces sucres complexes aident aussi à stabiliser votre taux de sucre dans le sang.


Notez que quand vous changez d'alimentation, vous ne pouvez pas vous attendre à des résultats du jour au lendemain. Donnez du temps à votre alimentation anti-syndrome de fatigue chronique du temps et persévérez dans vos bons choix alimentaires pour obtenir les meilleurs résultats à moyen ou long terme. Ne vous découragez pas si vous ne voyez pas d'améliorations au bout d'une semaine. Gardez en tête que toute amélioration de votre SFC demande du temps.


Et vous, avez-vous constaté que le syndrome de fatigue chronique vous empêchait de perdre du poids ? Si vous aviez un poids normal avant de souffrir du SFC, avez-vous observé une prise de poids pendant la durée de cette maladie ? Quels aliments avez-vous consommé pour soulager les symptômes ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Vivine  |  18 juillet 2014, 17:58
Je sais que l'on est nombreux à souffrir de ce problème. Depuis plus de 30 ans j'ai des hauts et des bas et je n'ai rien trouvé pour remédie à ce phénomène... Cà me gâche la vie. On m'a parlé de spasmophilie et fatigue chronique et la médecine est bien impuissante........ Cela me provoque aussi des dépressions.
J'ai essayé l'accupuncture la chiropractie l'homéopathie et les huiles essentielles.... Actuellement j'ai des anti dépresseurs.
J'aimerais avoir le ressenti d'autres personnes ayant ce syndrome et peut être qu'ensemble on trouvera quelque chose pour améliorer notre santé.
Merci d'avance
espoir  |  06 juin 2013, 02:52
je suis atteint depuis 9 ans de la fatigue chronique j ai des enfants et un conjoint avec un commmerce qui me permet de travailler 25 hrs semaine en 4 jours j essai presenetement l alimentation ,peut ton s en sortir avec l alimentation !!!!! moi je fais de l acunpunture ca aide mais le plus difficle pour moi c est que quand je suis tres fatiguee j ai une sorte de symptomes qui m empeche de rester de bout longtemps j ai des vertiges et je manque de perdre connaissances ca limites beaucoup mes loisirs je prends des probiotiques et des vitamines pour aller a la selle !!! je hypersensible au medicament je prends seulement 0.5mg de rivotril et du pantaloc pour digerer !!!!j aimerais savoir si il y a quelques choses a faire pour la station debout et assis le medecin le sait pas merci !!!
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :